CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

Logiciels libres : Bercy, un ministère exemplaire ?

Posted by CercLL sur 18 juillet 2013

Décisions IT : Interrogé, comme tous les autres ministères, sur ses investissements en logiciels libres et propriétaires, Bercy revendique sa « longue expérience des logiciels libres » et évalue à près de 23 millions ses dépenses de support entre 2008 et 2012.

 

La députée écologiste Isabelle Attard a interpellé les différents ministères afin de connaitre les suites données à la circulaire de septembre 2012 relative à l’usage du logiciel libre. Plusieurs d’entre eux ont répondu et détaillé leurs développements dans ce domaine.

 

De nouveaux ministères, dont Bercy et celui de la Ville, ont à leur tour répondu à la députée. Le ministère du redressement productif, rattaché à Bercy, revendique, en préambule, « une longue expérience des logiciels libres », précisant ainsi que la plupart de ses serveurs tournent sous Linux, que sa « messagerie est entièrement composée de logiciels libres » et les postes des agents équipés de suite bureautique et navigateur libres.

 

96,3 millions d’euros de dépenses logicielles en 2011

 

Un engagement qui selon le ministère s’est intensifié du fait de la circulaire : « Les ministères économiques et financiers […] ont notamment apporté leur concours à la conception du socle interministériel de logiciels libres directement inspiré par la circulaire. Les réflexions sur la migration de logiciels propriétaires vers des logiciels libres, déjà largement engagées, ont connu une dynamique accrue dans divers champs du système d’information. »

 

Pour autant, détailler dépenses en logiciels libres et propriétaires se heurte « à d’importants obstacles méthodologiques et pratiques ». Bercy dévoile ainsi des chiffres globaux sur ses dépenses logicielles, évaluées à 96,3 millions d’euros environ en 2011 (79,1 millions en 2008).

 

Les services des finances peuvent malgré tout évaluer une partie de leur contribution financière à l’écosystème du libre : 22,72 millions d’euros, versés entre 2008 et 2012 au titre du marché de support aux logiciels libres.

 

Logement et écologie : 6 millions d’euros par an pour le logiciel propriétaire

 

Tout en rappelant à son tour les difficultés d’évaluation de ces dépenses, le ministère de la Ville répond lui en indiquant que les ministères du logement et de l’écologie consacrent chaque année 6 millions d’euros aux logiciels propriétaires (licences et support).

 

« Une politique volontariste vers le logiciel libre permet d’envisager une baisse constante de ces dépenses au cours des prochaines années » est-il ajouté.

 

Faute de comptabilité analytique, le ministère des Français à l’étranger ne peut lui non plus chiffrer précisément ses dépenses en logiciels libres et propriétaires. Mais il tient néanmoins à faire savoir que « la suite bureautique LibreOffice est installée systématiquement sur les postes de travail informatiques, en parallèle de la suite MS-Office. »

 

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :