CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

LiMux : Ubuntu vante les économies de la migration de Munich

Posted by CercLL sur 10 juillet 2014

Technologie : Migrer de Windows vers Linux, c’est possible selon Canonical qui rappelle que la ville de Munich a déployé 14.000 postes Ubuntu et ainsi économisé plus de 10 millions d’euros. En France, la Gendarmerie en est une autre illustration, et de plus grande ampleur.

Troisième ville Allemande par la taille (1,4 million d’habitants), Munich est régulièrement citée en référence, la preuve que le poste Linux est bien une alternative crédible, et économiquement viable, à Windows.

Et Canonical, l’éditeur de la distribution Ubuntu, ne manque pas de le rappeler – sans cependant apporter de nouvelles données au sujet de cette migration dont le démarrage remonte à 2004 – preuve aussi qu’un tel chantier n’est pas sans complexité (14.000 postes de travail équipés).

LiMux, un projet à 23 millions d’euros

poste-ubuntu-linux-140x105Mais pour l’éditeur de la distribution Linux, ainsi que pour la municipalité, le jeu en valait indéniablement la chandelle. « Il n’y avait aucun doute qu’à court terme il aurait été plus simple pour la ville de Munich de conserver Microsoft. Mais après des recherches approfondies et en tenant compte des effets à court et long terme, la décision a été prise de s’engager sur une solution Open Source » écrit Canonical.

Car sur le long terme, le coût financier pèse indiscutablement en faveur d’une migration sur Linux et une suite bureautique libre en remplacement d’Office. Fin 2012, la municipalité avait ainsi économisé plus de 10 millions d’euros selon l’éditeur. Un chiffre qui tient compte des 6,8 millions d’euros de licences Microsoft économisés.

Au total, Munich évalue le coût global du projet à 23 millions d’euros. Si à la place la ville avait choisi de migrer vers Windows 7 et de nouvelles versions d’Office, il lui en aurait coûté 11 millions d’euros en plus, soit 34 en tout.

Ces calculs, Microsoft les conteste vivement. Début 2013, il avait ainsi commandité sa propre évaluation et estimé que la facture véritable de LiMux était de 60 millions d’euros. Un résultat farfelu pour Munich qui a pointé plusieurs bizarreries dans les méthodes de calcul de cette étude.

72.000 PC Ubuntu à la Gendarmerie

Pour Canonical, l’attitude de Microsoft n’a rien de surprenante. L’éditeur rappelle ainsi qu’au début du projet, le PDG de Microsoft, alors Steve Ballmer, avait interrompu ses vacances pour rencontrer en personne le maire de Munich. La firme de Redmond aurait aussi accordé d’importantes ristournes à d’autres villes pour éviter que LiMux ne fasse tache d’huile.

Le projet n’aura néanmoins pas été un long fleuve tranquille et accumulera les retards, en raison notamment d’un changement de distribution. C’est initialement Debian qui avait été retenu. A noter que la municipalité a aussi entériné le passage d’OpenOffice à LibreOffice en 2013.

Il faut signaler enfin que par la taille, LiMux n’est pas le plus important déploiement Linux. Sur ce terrain, la France bat en effet l’Allemagne. En octobre 2013, la gendarmerie nationale disposait de 37.000 postes sous Ubuntu (90.000 sous OpenOffice). A la fin de cet été, ce sont 72.000 PC qui devraient être passés de Windows XP à Linux.

Et comme Munich, la Gendarmerie estime réaliser d’importantes économies en abandonnant Windows et Office : environ 2 millions d’euros par an, en tenant compte des économies sur le matériel, les licences, et le support (1 dollar par an et par machine). Le TCO par poste a ainsi été réduit de 40% par rapport à une station Windows.

 

Source : http://www.zdnet.fr/actualites/limux-ubuntu-vante-les-economies-de-la-migration-de-munich-39803679.htm

 

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :