CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

Linus Torvalds ne veut pas lâcher l’affaire

Posted by CercLL sur 23 août 2014

Lors de la conférence LinuxCon, le père du kernel Linux s’est exprimé sur les perspectives de développement. La montée en puissance des architectures ARM et le succès des Raspberry Pi sont au centre, mais Linus Torwald n’entend pas abandonner le marché des PC de bureau.

Si Linux est parvenu à s’imposer de façon très large dans le monde de l’informatique, il reste un secteur qui échappe encore et toujours au noyau crée par Linus Torvalds : les ordinateurs de bureau. Pourtant, ce dernier n’en démord pas : interrogé lors de la LinuxCon sur l’avenir du projet, celui-ci a répondu « Je tiens toujours à m’imposer dans le monde des PC fixes » comme le rapportent nos confrères de ZDNet.com. Une déclaration forcément accueillie avec enthousiasme par l’audience.

Mais Linus Torvalds reste prudent : « Ce n’est pas un problème lié au noyau, c’est surtout lié à l’infrastructure. Je pense que l’on y arrivera un jour ». Évasif donc. Son interlocuteur sur l’évènement a tout de même tenté de l’interroger sur le sujet et lui a demandé d’avancer une date. Linus Torvalds a cependant préféré botter en touche.

Le desktop n’est pas le seul horizon

Les distributions Linux ont largement su s’imposer dans l’informatique professionnelle (serveurs et supercalculateurs en particulier), mais n’ont jamais vraiment réussi à percer auprès du grand public. Selon les derniers chiffres de NetMarketShare, ce marché reste encore largement dominé par Windows qui s’accapare 91% des utilisateurs. Mac OS représente de son côté 7%, tandis que les différentes distributions Linux ne rassemblent qu’1,6% des utilisateurs de PC connectés.

Mais Linus Torvalds se veut réaliste et entend bien rester pertinent face au marché de l’informatique. Il a ainsi relevé l’essor des Raspberry Pi et autres modèles de nano-ordinateurs, et évoqué la possibilité d’un cœur de noyau Linux « plus petit et plus rapide ». Il a toutefois regretté que la plupart des entreprises se contentent d’utiliser d’anciennes versions de Linux pour travailler dans le monde de l’embarqué.

Linus Torvalds s’est en revanche félicité du processus de développement pour les architectures ARM, qui sont notamment à la base des Raspberry Pi. « Lorsque je m’occupais des fusions avec ARM, j’avais une profonde envie de me tirer une balle dans la tête et d’emporter avec moi plusieurs dev ARM avec moi. C’est moins douloureux aujourd’hui et la communauté ARM s’est adaptée au fonctionnement avec plusieurs mainteneurs du noyau. Les efforts se concentrent maintenant sur un tronc commun et sur l’unification du code » a-t-il expliqué.

Source

bouton_web_soutien_88x31


Guide libreassociation. Je fais un don.

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :