CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

Systemd : Ubuntu s’y met aussi

Posted by CercLL sur 9 mars 2015

Logo2015Logo22015

Sans grande surprise, systemd continue sa percée dans le monde des distributions linux. Le programme de boot controversé avait déjà convaincu les développeurs de Debian, mais c’est aujourd’hui Ubuntu qui annonce avoir sauté le pas.

Lancé par Lennart Poettering en 2010, le projet systemd continue sur sa lancée. Ce programme entend offrir une alternative aux programmes de démarrage utilisés dans diverses distributions Linux. systemd se veut plus rapide en s’appuyant sur la parallélisation, et offre de nouvelles fonctionnalités aux utilisateurs du programme. Celui-ci a gagné en popularité au cours des dernières années en s’imposant auprès de distributions telles que Red Hat ou récemment Debian.

C’est maintenant au tour d’Ubuntu : dans une annonce publiée jeudi dernier, Martin Pitt, développeur pour Ubuntu, a annoncé que la distribution de Canonical amorçait elle aussi un passage à systemd. La prochaine version stable de la distribution, Vivid Vervet, opérera donc le passage à systemd, abandonnant Upstart, le script de démarrage utilisé par Ubuntu jusqu’alors. Dans son post, Martin Pitt précise néanmoins que ce changement affectera toutes les versions de la distribution sauf Ubuntu Touch, la distribution pensée pour les téléphones.

Un systemd pour les gouverner tous

Le mouvement était attendu de longue date : Ubuntu est proche de Debian et le passage de ces deux distributions à systemd avait été acté en début d’année 2014. Mais systemd est un sujet épineux au sein de la communauté Linux : le programme de Lennart Poettering fait face à de nombreuses critiques, qui lui reprochent de prendre d’importantes libertés avec la philosophie du libre et de ne pas obéir à la logique KISS chère au monde du libre.

Lorsque Debian avait fait part de son intention de passer sous systemd, un groupe d’utilisateur avait fait le choix de lancer un projet de fork à destination des réfractaires, s’appuyant sur le fait que la communauté Debian était constituée de nombreux administrateurs systèmes qui n’entendaient pas se laisser imposer cet « init ». La communauté d’utilisateur d’Ubuntu étant bien plus grand public, la fronde devrait être ici nettement moins marquée.

Source znet.fr

bouton_web_soutien_88x31

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :