CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

Archive for décembre 2015

Bonne Année

Posted by CercLL sur 31 décembre 2015

Bonne Année 2016

 

L’association CercLL (CercLL d’Entraide et Réseau Coopératif autour des Logiciels Libres), vous présente leurs meilleurs vœux pour l’année 2016

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Bonne Année

1 milliard de personnes utiliseraient Ubuntu

Posted by CercLL sur 28 décembre 2015

Tablette Ubuntu

Directement et indirectement, plus d’un milliard de personnes utiliseraient des terminaux et des serveurs Linux Ubuntu.

Mark Shuttleworth avait promis qu’Ubuntu passerait le cap des 200 millions d’utilisateurs fin 2015. Un objectif qui serait loin d’être atteint, avance Michael Larabel du site Phoronix. Tout dépend rétorque la communauté.

« Plus de gens utilisent Ubuntu que nous le pensons. Plus de gens utilisent Ubuntu que vous le pensez. Plus de gens utilisent Ubuntu qu’ils le pensent », explique Dustin Kirkland, de l’équipe chargée d’Ubuntu et de la stratégie chez Canonical.

Ce dernier rappelle tout d’abord que les utilisateurs ne sont pas forcés de s’enregistrer pour utiliser Ubuntu, ce qui fausse les données. De plus, Ubuntu est utilisé sur une masse de produits et serveurs, employés par des millions de personnes. Plus d’un milliard estime Dustin Kirkland.

Parmi les grands site web utilisant Ubuntu, nous trouvons l’encyclopédie Wikipedia, le service de courses en ligne de Wallmart, le fameux Netflix, Dropbox, Instagram, PayPal, Pinterest, Snapchat, Reddit…

Des smartphones au Cloud

Ubuntu est également présent dans des devices : les smartphones Ubuntu, de BQ ou Meizu ; des PC signés Asus, Dell, HP et Lenovo ; des serveurs Cisco, Dell, IBM, HP, Lenovo, etc. Sans compter des offres plus exotiques, comme la Google Car ou le supercalculateur chinois Tianhe-2, numéro un du top500 des machines les plus rapides de la planète.

Enfin, Ubuntu est lancé sous la forme d’instances Cloud chez de nombreux opérateurs. 20 millions d’instances uniques Ubuntu auraient été lancées en 2015, dont plus de 2 millions sur le seul mois de novembre.

Source silicon.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: | Commentaires fermés sur 1 milliard de personnes utiliseraient Ubuntu

Les premiers objets connectés de Mozilla en fuite sur la Toile

Posted by CercLL sur 28 décembre 2015

firefox

Tablette, PC « clavier », clé HDMI et routeur seraient les premiers produits connectés de nouvelle génération envisagés par Mozilla. Le tout basé sur Linux et Firefox.

Nous l’avons appris en début de mois, Mozilla ne veut plus participer à la création de smartphones Firefox OS, préférant le marché plus large, mais aussi moins bien défini, des « objets connectés ». Voir à ce propos nos articles « Mozilla enterre Firefox OS sur les smartphones » et « La stratégie brouillonne de Mozilla sur l’IoT à base de Firefox OS ».

Le site Hypertextual a mis la main sur un document interne de Mozilla donnant des pistes sur ce que pourraient être ces terminaux connectés (plus de détails ici). Premier produit évoqué, une tablette. Le Firefox Pad se concentrerait sur le navigateur web Firefox. Une version simplifiée de Firefox OS, sans store applicatif et sans couche de communication téléphonique.

Des terminaux centrés sur le web

Autre offre, le Firefox Pi. Un clavier intégrant un Raspberry Pi et un OS basé sur Firefox et Mozilla Webmaker. Objectif : proposer une offre tout-en-un dédiée à la programmation de sites et applications web.

Troisième idée, Firefox Hub, un routeur comprenant un pare-feu, un système de protection des données privées, un contrôle parental et un serveur web simplifié, pour héberger ses propres applications et données. Dernière solution évoquée, Firefox Stick, une clé HDMI permettant de surfer sur Internet depuis une télévision. Un concurrent direct de l’offre Google Chromecast.

Avec cette nouvelle génération de produits, Mozilla pourrait se concentrer sur l’accès au web et les outils permettant de créer des sites et applications web. Ses deux spécialités. Exit les applications natives basées sur des technologies web, exit le store applicatif et exit la complexité matérielle des couches de communication 3G/4G. Exit aussi les parts de marché des très populaires smartphones.

Source silicon.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Commentaires fermés sur Les premiers objets connectés de Mozilla en fuite sur la Toile

Erreur 451 : un nouveau code HTTP qui expose la censure du Web

Posted by CercLL sur 23 décembre 2015

Le groupe de travail HTTP de l’IETF, l’organisme qui développe les standards internet, vient d’approuver la mise en place du code d’erreur 451 qui informera l’internaute lorsqu’un site Web est rendu inaccessible par mesure gouvernementale.

Tout le monde connaît l’erreur 404 qui s’affiche sur son navigateur Web lorsqu’une page est introuvable ou n’existe pas (Not Found). Il existe en fait des dizaines de ces codes HTTP d’erreurs, tous standardisés par le groupe de travail HTTP de l’IETF (Internet Engineering Task Force).

Mais aujourd’hui, avec la hausse considérable de la surveillance de la toile et de la censure appliquée par de plus en plus d’Etats, certains ont voulu que les pages fermées sur décision d’une autorité soient clairement identifiées, en tout cas mieux que le code 403 (accès interdit).

C’est le cas à présent avec le nouveau code d’erreur 451, en référence au roman d’anticipation Fahrenheit 451 de Ray Bradbury, décrivant une société qui brûle les livres. Ce code exposera donc la censure appliquée par les Etats, il indiquera que tel site est indisponible pour des raisons légales.

Tous les acteurs de l’internet peuvent désormais l’utiliser dès aujourd’hui même s’il n’y a rien de contraignant. « Je pense que des gouvernements restrictifs vont refuser l’utilisation du code 451 pour cacher ce qu’ils font. Nous ne pouvons pas stopper ça, mais si des gouvernements vont dans ce sens, ils enverront un signal fort à leurs citoyens sur leur intention », commente ainsi Mark Nottingham, président du groupe de travail HTTP de l’IETF.

Quelques autres codes d’erreur HTML :

400 : Bad Request

401 : Unauthorized

405 : Method Not Allowed

406 : Not Acceptable

500 : Internal Server Error

Source zdnet.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: | Commentaires fermés sur Erreur 451 : un nouveau code HTTP qui expose la censure du Web

Joyeux Noël

Posted by CercLL sur 21 décembre 2015

gnulinux joyeux noel

Posted in Uncategorized | Tagué: | Commentaires fermés sur Joyeux Noël

Projet de loi pour une République numérique – Des réponses banales et aucun engagement ferme

Posted by CercLL sur 7 décembre 2015

20151202-autocollant-campagne-adhesion-sw

Le 4 décembre 2015, le gouvernement a publié, conformément à son engagement, ses réponses sur les propositions qui ont été faites sur l’avant-projet de loi pour une République numérique. Cependant, les réponses sur les enjeux qui concernent le logiciel libre, marquent surtout son attentisme et le refus d’une politique claire en faveur du logiciel libre.

Au moment de la mise en ligne de la consultation sur le projet de loi « pour une République numérique », le gouvernement s’était engagé à répondre aux contributions des internautes ayant obtenu le plus de votes : 255 contributions ont reçu leur réponse.

La proposition faite par l’April de donner la priorité aux logiciels libres et aux formats ouverts dans le service public national et local se voit opposer le « principe de libre administration des collectivités territoriales », avec le souci de la formation des agents et de son coût, ce qui est encore une fois une vision à court terme. Concernant l’éducation et l’enseignement supérieur, les textes officiels sont rappelés. Ce sont, certes, des avancées mais ces textes sont trop souvent ignorés, voire bafoués dans leur mise en pratique. La réponse n’est pas surprenante tant elle est dans la même veine que ce que nous avions signifié dans notre dossier de presse publié début novembre.

La proposition de l’April « le code source est un document administratif communicable », malgré l’avis positif de la CADA, a elle aussi reçu une fin de non-recevoir de la part du gouvernement. De façon surprenante, celui-ci indique vouloir attendre les décisions de la justice administrative, qui n’a pourtant pour but que de faire respecter la loi. L’April regrette l’absence complète de volonté politique, qui se défausse au profit d’un attentisme regrettable.

Enfin, le même sort frappe la proposition d’interdiction de la vente forcée, d’Obi-Wan Kenobi, pour laquelle le gouvernement botte à nouveau en touche en s’abritant derrière le droit européen. Réponse sans aucune originalité : cela va sans dire que la réponse de la Cour de Justice de l’Union Européenne est attendue.

L’April renouvelle son appel, à tous les parlementaires, à introduire et conserver, dans ce projet de loi, les propositions aptes à mettre en place la volonté, largement exprimée, d’une informatique loyale au service de l’intérêt général.

Source april.org

Posted in Uncategorized | Tagué: | Commentaires fermés sur Projet de loi pour une République numérique – Des réponses banales et aucun engagement ferme

Rejoignez la rébellion – adhérez à l’April

Posted by CercLL sur 3 décembre 2015

Cela aurait tout aussi bien pu se dérouler il y a longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine, mais cela se passe ici et maintenant. Le nombre d’apriliens rebelles à l’Empire privateur a régulièrement augmenté et leur origine s’est diversifiée, que ce soit les personnes physiques ou les entités morales. Les prochaines années s’annoncent cependant encore plus exigeantes et l’issue des duels engagés contre l’Empire dépendra de nos capacités d’adaptation, de mobilisation et d’action. Passez à l’action, rejoignez dès maintenant la rébellion.

Depuis 19 ans l’April se bat contre l’Empire privateur et pour le côté libre de l’informatique. L’association a enrôlé de véritables Maîtres Jedis, qui lui ont permis d’intensifier la lutte contre le côté obscur de l’informatique qui permet à l’Empire d’assujettir nombre d’utilisateurs.

Nous avons toutes les raisons d’être fiers de cette évolution, réalisée en restant fidèles aux missions de l’association : promotion, démocratisation, diffusion et protection du logiciel libre. Il convient à la fois de saluer le dévouement, le mérite et l’imagination de ces rebelles qui résistent déjà à l’Empire dans leur vie quotidienne et qui ont décidé d’agir au sein de l’April pour porter leur combat au niveau institutionnel.

Les prochaines années s’annoncent encore plus exigeantes et l’issue des duels engagés contre l’Empire dépendra de nos capacités d’adaptation, de mobilisation et d’action. Pour cela l’April poursuit la résistance afin de combattre le côté obscur de la Force qui s’arroge trop souvent le pouvoir.

L’April, grâce aux Rebelles, aux Jedis et à leurs Maîtres, est une association précieuse et unique pour tous ceux qui utilisent et qui produisent des logiciels libres. Passez à l’action, découvrez notre vidéo et rejoignez dès maintenant la rébellion.

Source april.org

Posted in Uncategorized | Tagué: | Commentaires fermés sur Rejoignez la rébellion – adhérez à l’April

Un partenariat indigne des valeurs affichées par l’Éducation nationale

Posted by CercLL sur 3 décembre 2015

Lundi 30 novembre 2015, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche Najat Vallaud-Belkacem a annoncé la signature d’un partenariat entre Microsoft et son ministère. Les organisations signatrices de ce communiqué dénoncent une collusion d’intérêts : ce partenariat prévoit de présenter une fois de plus aux élèves un logiciel privateur et des formats fermés comme seuls outils incontournables et par voie de conséquence la dépendance comme modèle à adopter. Tout cela tend à renforcer la position dominante de l’entreprise américaine, au détriment des logiciels libres et des formats ouverts, qui pourtant respectent les principes élémentaires de neutralité et d’interopérabilité.

Le texte intégral de l’accord, disponible sur le site de l’Éducation Nationale, présente plusieurs axes, dont la formation des enseignants à la maitrise des environnements Microsoft en classe, la mise à disposition d’un écosystème Cloud, d’une plateforme de formation à distance. L’apprentissage du code se fera aussi sous l’égide de l’entreprise américaine. C’est donc une véritable mise sous tutelle de l’informatique à l’école, réalisée de plus sans consultation des acteurs de l’éducation, y compris en interne.

Au sein de cet accord aucune prise en considération du travail des personnels de terrain, des enseignants, des chercheurs n’a été prévue par les parties. Ceux-ci, pourtant les plus au fait des besoins des élèves, de leur administration et des contraintes liées au partage des données dans leurs établissements, ont accumulé un savoir-faire considérable que l’accord prévoit purement et simplement d’ignorer pour « former » les cadres et les enseignants aux technologies qu’ils voudraient imposer. De même, il n’est fait aucun cas de l’appel en faveur des formats ouverts dans l’éducation qui, pourtant, a été soutenu par des associations professionnelles d’enseignants, des syndicats, des entreprises, des individus, mais a été ici mis de côté.

Ce n’est pas la première fois qu’un tel partenariat est signé : déjà en 2005 un accord avait été signé. Mais ce partenariat apparaît d’autant plus navrant qu’il fait suite aux récentes révélations sur l’espionnage facilité par Microsoft et sa politique de collecte d’informations personnelles de l’utilisateur.

Ce partenariat est d’autant plus regrettable qu’il va à l’encontre des objectifs de l’école, et témoigne d’une absence de volonté politique de promouvoir la diffusion et l’appropriation par tous de la connaissance et des savoirs. Une volonté politique affirmée aurait pourtant pu mettre en avant des solutions en logiciel libre, respectueuses des libertés de chacun, des standards ouverts et de l’interopérabilité qui permettent aux élèves de progresser en informatique sans enfermement technologique. Cette proposition fait d’ailleurs partie des plus soutenues de la consultation sur l’avant projet de loi « République Numérique» d’Axelle Lemaire . L’école va devenir une fabrique d’inégalité, l’argent servant par la suite de discriminant dans le choix des logiciels et des services.

Fin 2011, François Hollande avait fait de la jeunesse la « la grande cause de l’élection présidentielle »1. Visiblement, une nouvelle fois, la jeunesse et la formation des esprits sont sacrifiées au profit d’intérêts économiques de grandes firmes américaines.

Organisations signatrices :

Source april.org

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Commentaires fermés sur Un partenariat indigne des valeurs affichées par l’Éducation nationale

100 millions de LibreOffice

Posted by CercLL sur 1 décembre 2015

La suite bureautique libre aurait atteint le cap des 100 000 millions d’utilisateurs actifs.

LibreOffice est la suite bureautique phare dans le monde du logiciel libre. De plus en plus adoptée par divers gouvernements et administrations, en France, mais également dans d’autres pays à travers le monde, elle gagne chaque jour un peu plus de terrain face à Microsoft Office, malgré un retour en force.

L’argument principal avancé par ses utilisateurs est la réduction des coûts, puisqu’il n’y a pas de licence à payer. En entreprise, elle requiert par contre formation et support, fournis par des entreprises tierces.

On ne connaissait jusqu’ici aucun chiffre vraiment précis sur son adoption. C’est maintenant chose faite grâce à « Collabora Productivity ». D’après son étude, il y aurait environ 100 000 millions d’utilisateurs actifs de LibreOffice dans le monde et elle serait utilisée par 18 gouvernements.

Source toolinux.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Commentaires fermés sur 100 millions de LibreOffice

 
%d blogueurs aiment cette page :