CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

Richard Stallman : « il faut éliminer Facebook pour protéger la liberté »

Posted by CercLL sur 16 mars 2016

Nouvelle saillie du pape du logiciel libre contre le roi des réseaux sociaux, accusé de tuer la démocratie.

On le sait, Richard Stallman ne mâche pas ses mots lorsqu’il s’agit de s’en prendre aux logiciels propriétaires et « privateurs » où Facebook est en bonne place. Interrogé sur la question des données personnelles vs. réseaux sociaux par un quotidien canadien francophone, le papa du projet GNU assène : « Il faut éliminer Facebook pour protéger la vie privée ».

Et de poursuivre : « sans cette vie privée, sans la possibilité de communiquer et d’échanger sans être surveillé, la démocratie ne peut plus perdurer ». Facebook est « un service parfaitement calculé pour extraire et pour amasser beaucoup de données sur la vie des gens. C’est un espace de contraintes qui profile et fiche les individus, qui entrave leur liberté, qui induit forcément une perte de contrôle sur les aspects de la vie quotidienne que l’on exprime à cet endroit ».

Stallman entend rappeler que « Le logiciel privateur surveille ses utilisateurs, décide de ce qu’il est possible de faire avec ou pas, contient des portes dérobées universelles qui permettent des changements à distance par le propriétaire, impose de la censure. Lorsqu’on l’utilise, on se place forcément sous l’emprise de la compagnie qui le vend ».  Il appelle ainsi les gouvernements à « combattre ces injustices en s’échappant des cadres privateurs dans lesquels ils se sont placés ».

Rappelons que Facebook n’est pas, et de loin, la seule cible du barbu : Stallman distingue en premier lieu les OS d’Apple et Microsoft, rappelant que les pratiques de ces marques s’apparentent à de l’espionnage et censurent la publication d’applications sur leurs OS mobiles. Mais Richard Stallman a également des mots très durs à l’égard des développeurs qui ont fait de l’espionnage du comportement des utilisateurs leur véritable modèle économique, et qui s’échinent à faire passer « des fonctionnalités malveillantes pour des services. »

Source zdnet.fr

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :