CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

Ubuntu 16.04 LTS disponible avec ses nouveaux paquets snap

Posted by CercLL sur 21 avril 2016

image dediée

Canonical vient de publier la version 16.04 de sa distribution Ubuntu. Estampillée Xenial Xerus, elle représente la nouvelle mouture LTS du système, proposant un support de cinq ans. Les nouveautés sont assez nombreuses, particulièrement sur le terrain de la convergence. Un nouveau type de paquet, nommé snap, fait également son apparition.

Ubuntu 16.04 est désormais disponible au téléchargement. Il s’agit d’une version LTS (Long Term Support) qui prend la relève de l’ancienne 14.04, sortie il y a donc deux ans. Ces versions sont plus importantes que les autres, dans la mesure où leur support est de cinq ans, aussi bien pour la mouture cliente que pour celle dédiée aux serveurs.

Snap, un nouveau format de paquets qui cohabitera avec deb

L’un des plus gros changements introduits par cette version est l’arrivée des snaps. Selon Canonical, ce nouveau système de paquets permet toujours d’installer et gérer les applications de manière beaucoup plus efficace que les deb classiques.

Sur le plan de la sécurité, les snaps sont beaucoup mieux isolés. Pour les développeurs, cela se traduira notamment par la fin des inquiétudes liées aux dépendances. Les risques de concurrence entre paquets seraient ainsi envolés. Leur mise à jour se fait désormais sur un mode transactionnel où les développeurs pourront au besoin choisir d’intégrer une version spécifique d’une bibliothèque.

Pour Canonical, les snaps permettent surtout un format uniforme des composants et applications sur l’ensemble des appareils conçus pour recevoir Ubuntu 16.04. Le format est donc le même pour les ordinateurs, serveurs, tablettes et smartphones. L’entreprise se rapprochera des développeurs d’applications payantes pour les aider à migrer leurs produits des paquets dev vers les snaps. Un outil spécifique, noté snapcraft, permet aux développeurs de convertir leurs paquets existants. Notez que cette encapsulation suit une tendance générale, Microsoft se dirigeant aussi vers un tel système avec UWP et le projet Centennial.

LXD, Un hyperviseur dédié aux conteneurs logiciels

Un autre grand apport est l’arrivée de l’hyperviseur LXD, entièrement dédié à la gestion des conteneurs logiciels.  Canonical annonce des performances largement plus élevées qu’avec la virtualisation classique. LXD fait partie de la dernière version 2.0 du projet Linux Containers, résultat du travail commun d’environ 80 entreprises. Cet apport se fait parallèlement à celui d’OpenStack Mitaka, les deux fonctionnait de concert pour la mise en place de solutions PaaS (Platform as a service).

Ubuntu 16.04 est également la première version de la distribution à supporter officiellement le système de fichiers ZFS via ZFS-on-Linux, via à la fois la prise en charge proprement dite et un gestionnaire de volumes. Les fonctionnalités mises en avant sont le contrôle permanent d’intégrité, le clonage des données copy-on-write, la réalisation de snapshots, la compression des données ou encore les réparations automatiques. Là encore, la technologie est présentée comme directement liée aux conteneurs. Notez que le nouvel Ubuntu intègre également le support pour un autre système de fichiers, CephFS, dédié aux systèmes distribués.

Unity 8 devra attendre

Parmi les autres nouveautés, signalons le remplacement de l’Ubuntu Software Center par GNOME Software (le même que dans Fedora), pour tout ce qui concerne l’installation et la mise à jour des paquets. L’interface se veut beaucoup plus simple que l’ancienne, GNOME Software pouvant également émettre des notifications pour prévenir que des mises à jour sont disponibles.

Le noyau utilisé est en version 4.4. Les pilotes Catalyst propriétaires (pilote fglrx) ne sont plus intégrés et sont remplacés par des alternatives libres. Unity 7.4 est l’environnement par défaut d’Ubuntu, l’arrivée de la version 8 devant attendre une plus grande maturation.  Signalons enfin que Mozilla et Canonical ont renouvelé leur partenariat et que Firefox restera le navigateur par défaut d’Ubuntu, d’ailleurs présent sous forme de paquet snap.

Pour ceux qui sont encore actuellement sur Ubuntu 14.04 LTS, il faut noter qu’une mise à jour ne sera pas signalée avant juillet. À cette période, Canonical prévoit de sortir la première révision mineure de cette nouvelle version. Cet agenda s’explique facilement : éviter qu’un système stable et éprouvé ne laisse place à de nouveaux soucis de jeunesse. Les impatients pourront néanmoins délaisser leur gestionnaire de mise à jour pour la commande sudo update-manager –d.

Le système d’exploitation n’est pas encore présent sur le site officiel, mais son arrivée est imminente. Ubuntu-fr.org a déjà mis en place des miroirs de téléchargements. Pour ceux qui veulent éviter les inévitables charges des serveurs, des fichiers BitTorrent sont aussi disponibles.

 Source nextinpact.com
 bouton_web_soutien_88x31

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :