CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

  • Languages Disponibles

  • Priorité au Logiciel Libre

  • L’ Agenda du Libre région PACA

  • Articles récents

  • EricBlog

  • Toolinux

  • Le Manchot

  • Méta

  • Priorité au Logiciel Libre!

  • créer un sondage

  • Un éditeur de texte collaboratif en ligne libre

  • Communication collaborative

  • Framalistes Environnement de listes de diffusion

  • Framatalk Visioconférence

  • Herbergement d’images

  • Suivez nous sur Diaspora

  • Ordinateur recyclé sous Debian

  • Nombres de visites sur ce site

    • 43,403 Visites
  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 18 autres abonnés

  • Archives

Linux passe au 64 bits sur le Raspberry Pi 3

Posted by CercLL sur 3 août 2016

Le noyau Linux 4.8 apporte le support du SoC Broadcom BCM2837 intégré au Raspberry Pi 3. En mode 64 bits, comme il se doit. Une excellente nouvelle pour les utilisateurs de Raspbian.

La prochaine version du noyau Linux apportera un changement de taille : le support du processeur utilisé par le Raspberry Pi 3.

Certes, le Raspberry Pi 3 fonctionne aujourd’hui parfaitement sous Linux, mais en mode 32 bits, alors que le SoC Broadcom BCM2837 propose quatre cœurs ARM Cortex-A57 capables d’exécuter des instructions 64 bits. Le tout à une fréquence maximale de 1,2 GHz.

L’étape du 64 bits sera franchie par Linux 4.8, qui compte le support du BCM2837 parmi ses nouveautés. Mais aussi celui d’autres composants ARM : les Renesas r8a7792 et r87796 dédiés au monde de l’automobile ; le Freescale / NXP i.MX7Solo ; le Broadcom BCM23550 (4 cœurs Cortex-A7 à 1,2 GHz) ; le Qualcomm MDM9615, une offre assez ancienne.

Un support encore limité des puces ARM 64 bits

Il faudra bien entendu attendre que les OS du Raspberry Pi intègrent le noyau Linux 4.8, et des binaires 64 bits, pour profiter de cette avancée.

Le support ARM 64 bits reste aujourd’hui embryonnaire sur les cartes mères low cost. Le constructeur coréen HardKernel a dû ainsi un temps se contenter du mode 32 bits pour son Odroid-C2, le passage au 64 bits n’ayant été assuré qu’avec la version 4.7 du noyau Linux, présentée la semaine dernière (voir « Linux 4.7 se penche sur les processeurs de nouvelle génération »).

Source silicon.fr

Publicités

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :