CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

Sous Linux, Firefox 49 permettra d’utiliser Netflix sans plugin

Posted by CercLL sur 17 août 2016

serveimage

Si Firefox permet la lecture des flux Netflix sans plugin depuis quelques versions sous Windows et macOS, Linux était jusqu’à présent laissé de côté. Le manque sera comblé avec la prochaine version 49, avec le recours au même DRM Widevine que pour les autres plateformes.

Depuis que Mozilla se sert du DRM de Google pour son navigateur, les utilisateurs sous Windows et macOS peuvent se servir de Netflix sans recourir à l’ancien plugin Silverlight. Bien que cette technologie de Microsoft soit toujours supportée, la volonté de beaucoup est désormais de se débarrasser complètement de tous ces modules binaires sur lesquels les navigateurs n’ont que peu de prise, à moins de les isoler complètement, comme Chrome et Edge le font avec Flash.

Mais si Widevine permettait effectivement l’abandon de Silverlight, les utilisateurs de Firefox sous Linux ne bénéficiaient pas du même traitement. Un problème loin de concerner uniquement le service de SVOD, comme nous avions pu le voir dans le cas de Molotov. La situation va évoluer avec Firefox 49, qui intègrera le même DRM. Mozilla n’a guère le choix : l’arrêt complet des plugins utilisant le très vieux protocole NPAPI ne peut pas laisser des utilisateurs sur le carreau.

La situation sera exactement la même que pour les deux autres systèmes. Widevine ne se chargera que si un contenu spécifique est détecté, la question de son exécution étant la première fois posée à l’utilisateur. Les éventuels soucis seront eux aussi les mêmes : il n’est pas dit que Netflix et Amazon Video (lui aussi lisible grâce à Widevine) soient utilisables immédiatement à la sortie de Firefox 49. Il faudra peut-être attendre que les deux services autorisent « manuellement » cette version précise du navigateur.

Reste évidemment la question éthique de ce changement, que les utilisateurs devront résoudre par eux-mêmes si elle leur importe. Certains verront d’un très mauvais œil l’inclusion dans le code d’un projet open source une partie binaire dédiée à la gestion de verrous numériques.

Source nextinpact.com

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :