CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

Firefox 54 : Electrolysis achève son déploiement

Posted by CercLL sur 14 juin 2017

Le principal ajout de cette mise à jour est le déploiement d’Electrolysis par défaut sur l’ensemble des versions du navigateur. Cette nouvelle gestion des processus en parallèle permet à Firefox de narguer la concurrence dans les benchmarks de performances.

Firefox avait débuté les travaux sur le projet Electrolysis en 2009, mais celui-ci n’avait commencé à voir le jour que dans la version de Firefox 48, sortie l’année dernière. Le projet Electrolysis a pour objectif de permettre à Firefox de s’aligner sur le reste de la concurrence via le support du multiprocessus pour Firefox, une méthode qui consiste à diviser les taches du navigateur dans plusieurs processus afin de fluidifier son fonctionnement et d’alléger la charge pour le processeur.

Comme le reste du marché, Mozilla fait le fier à coup de graphiques

Les premiers essais d’Electrolysis mis en place dans la version 48 n’avaient pas été étendus à l’ensemble des utilisateurs de Firefox et restaient encore sujets à des ajustements. Avec Firefox 54, Electrolysis sera maintenant activé par défaut pour l’ensemble des utilisateurs et les développeurs du navigateur expliquent dans un post de blog être enfin parvenus à trouver « le bon équilibre » entre vitesse et usage de la mémoire.

Diviser pour mieux régner

Firefox pourra donc diviser les taches entre plusieurs processus, pouvant aller jusqu’à quatre processus différents. L’un d’entre eux pourra ainsi être entièrement dévolu à l’interface tandis que les autres se diviseront la tache d’afficher les onglets ouverts dans le navigateur.

Ce gain de performance permet ainsi à Firefox de s’afficher comme l’un des navigateurs les plus efficaces : dans plusieurs benchmarks réalisés par Mozilla, les ingénieurs ont calculé le temps de chargement de 30 onglets dans différents navigateurs. Firefox dans sa dernière version sort largement en tête, mais on prendra comme d’habitude avec des pincettes les chiffres avancés par les éditeurs de navigateurs, qui se livrent une guerre sans merci sur le front des performances ou de la consommation de mémoire.

Difficile de juger vis-à-vis des autres navigateurs, pour l’utilisateur régulier de Firefox le gain de performance est sensible. Ayant activé electrolysis manuellement depuis son déploiement dans Firefox 48, j’avais ainsi constaté plusieurs ralentissements du navigateur en présence d’un grand nombre d’onglets ou de pages un peu lourdes, tel le client Tweetdeck. La dernière mise à jour rend le fonctionnement instantanément plus fluide et l’expérience de l’utilisateur est devenue bien plus agréable, sur ma configuration tout du moins.

Outre cette évolution majeure, Firefox 54 ajoute plusieurs correctifs de sécurité et quelques améliorations cosmétiques apportées à l’interface. Le prochain gros chantier pour les équipes de Firefox sera le déploiement du nouveau moteur de rendu Quantum, un projet lui aussi en développement depuis plusieurs mois et qui devrait là aussi permettre de remanier en profondeur l’architecture du navigateur pour lui permettre de revenir dans la course face à ses concurrents.

Source zdnet.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :