CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

  • Languages Disponibles

  • Le Logiciel Libre

  • Priorité au Logiciel Libre

  • L’ Agenda du Libre région PACA

  • Articles récents

  • Écoutez

  • EricBlog

  • Toolinux

  • Le Manchot

  • Méta

  • Priorité au Logiciel Libre!

  • créer un sondage

  • Un éditeur de texte collaboratif en ligne libre

  • Communication collaborative

  • Framalistes Environnement de listes de diffusion

  • Framatalk Visioconférence

  • Herbergement d’images

  • Suivez nous sur Diaspora

  • Ordinateur recyclé sous Debian

  • Nombres de visites sur ce site

    • 54 985 Visites
  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 21 autres abonnés

  • RSS CERCLL

  • Archives

Véloce, Firefox Quantum attire de nombreux internautes

Posted by CercLL sur 13 décembre 2017

C’est un bon démarrage, se félicite Mozilla. La dernière version du navigateur, conçue pour être celle de la reconquête, attire de nombreux utilisateurs. Une année 2018 chargée attend cependant Mozilla s’il veut confirmer ce départ et convertir téléchargements en utilisation durable.

Avec Firefox Quantum, Mozilla a apporté des changements en profondeur à son navigateur. Et ceux-ci s’imposaient sur un marché dominé par Google Chrome et où Firefox reste invisible sur mobile. Environ un mois après son lancement, l’éditeur estime d’ores et déjà récolter les fruits de ses efforts.

Les téléchargements de Firefox par les utilisateurs de Google Chrome, la référence des navigateurs Web à l’heure actuelle, ont augmenté de 44% par rapport à l’année précédente, fait savoir Mozilla. Au total, 170 millions de personnes ont installé Firefox Quantum, et des millions d’autres les rejoignent chaque jour.

Un effet de halo sur mobile

En outre, ce qui est peut-être aussi important pour l’organisation à but non lucratif, l’utilisation de Firefox sur les terminaux mobiles a augmenté. Sur les appareils Android et iOS, les installations de Firefox ont bondi de 24%, selon Mozilla. Pour les installations de son navigateur Focus centré sur la confidentialité, la hausse est de 48%.

Il est encore trop tôt pour parler de plébiscite, notamment parce que nombre des changements introduits dans Quantum n’ont simplement pas encore été portés sur les téléphones Android – et ne verront jamais le jour sur iPhone en raison des restrictions imposées par Apple.

« Je suis très excité par l’effet de halo sur mobile » se réjouit le vice-président de Firefox, Mark Mayo. Mozilla est utilisé quotidiennement par plus de 100 millions de personnes. Cependant, cet usage porte principalement sur le poste de travail. Or, c’est sur smartphone que se situe le potentiel de croissance.

Mozilla ne peut pour le moment revendiquer une victoire. Convertir une hausse de téléchargements en une augmentation durable des utilisateurs actifs nécessitera bien d’autres investissements. « Nous devrons absolument y parvenir toute l’année 2018 pour observer de véritables changements » reconnaît Mayo.

Coup d’accélérateur et souci de compatibilité

Firefox Quantum, la version 57 du navigateur open-source, se montrerait près de deux fois plus rapide que la version 52 lancée en mars. Et Mozilla ne prévoit pas de s’arrêter là et d’accélérer encore le tempo grâce notamment à la technologie WebRender.

« Nous avons déjà plus d’utilisateurs sur le nouveau système, avec plus d’heures d’utilisation que ce que nous avons eu durant quelques années » souligne le dirigeant de l’éditeur. Firefox Quantum totalise environ un demi-milliard d’heures d’utilisation chaque jour.

Mozilla a connu quelques accrocs, néanmoins prévisibles. Des changements ont en effet été apportés au système d’extensions. Ces logiciels complémentaires ont fait le succès de Firefox dans sa lutte contre Internet Explorer.

Avec Quantum, Mozilla a abandonné sa solution historique d’extensions au profit de Web Extensions, modelée sur la technologie de Chrome.

« La casse des add-ons a été … moindre que ce que nous craignions » commente Mark Mayo. Environ un tiers d’entre nous disposent d’extensions Firefox, mais Mozilla veut porter ce chiffre à deux tiers. « La renaissance d’un écosystème d’extensions dynamique est probablement la chose la plus importante que nous voulions voir se produire avec Quantum. »

Source zdnet.fr

Publicités

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :