CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

  • Languages Disponibles

  • Le Logiciel Libre

  • Priorité au Logiciel Libre

  • L’ Agenda du Libre région PACA

  • Articles récents

  • Le Manchot

  • Écoutez

  • EricBlog

  • Toolinux

  • Mastodon CercLL

  • Méta

  • Priorité au Logiciel Libre!

  • créer un sondage

  • Un éditeur de texte collaboratif en ligne libre

  • Communication collaborative

  • Environnement de listes de diffusion

  • Framatalk Visioconférence

  • Herbergement d’images

  • Suivez nous sur Diaspora

  • Ordinateur recyclé sous Debian

  • Nombres de visites sur ce site

    • 67 588 Visites
  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 165 autres abonnés

  • RSS CERCLL

  • Archives

Ubuntu revient en partie sur son passage forcé au tout 64 bits

Posted by CercLL sur 25 juin 2019

image dediée

La récente décision de Canonical de se passer de moutures 32 bits pour Ubuntu 19.10 et les versions ultérieures crée plus de remous que prévu. Valve prévoit de couper le support de la distribution pour Steam alors que Wine est bien embêté.

La semaine dernière, Canonical annonçait l’inévitable : dès la prochaine version d’Ubuntu, attendue comme d’habitude pour octobre, le système ne sera plus disponible qu’en 64 bits. Cette décision rejaillit tant sur les variantes officielles (Kubuntu, Xubuntu, etc.) que les distributions dérivées, dont Mint. Elle entraine donc de nombreux systèmes dans son sillage.

Elle était cependant prévisible, car le matériel purement 32 bits est devenu très rare et des plateformes importantes ont déjà fait le grand saut ou s’y préparent activement (macOS par exemple). Les avantages sont nombreux en termes de sécurité, de performances et surtout de maintenance, puisque de nombreux paquets ne nécessitent alors plus d’entretien.

Pourtant, ce sont bien ces paquets dont dépendent certaines applications, et pas des moindres.

Source nextinpact.com

Publicités

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :