CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

Archive for juillet 2019

Libre 5 : date de sortie, prix, précommande

Posted by CercLL sur 31 juillet 2019

On savait depuis février qu’il restait prévu pour 2019. Cette fois, les précommandes du smartphone Librem 5 ont démarré pour de bon. Voici les derniers détails.

Le Librem 5 sortira avant la fin du trimestre en cours. Traduction : il arrivera vraisemblablement pour la rentrée de septembre, sauf nouveau report.

On ne connaît pas encore sa date de sortie précise, mais son prix est fixé. Ce sera 649$, soit 581 € (taux du jour). Un prix élevé, mais totalement assumé. Attention : le prix ne comprend pas les taxes et les frais d’importation.

Librem 5 : caractéristiques finales

La fiche technique a été confirmée. La voici :

Écran 5.7″ IPS TFT 720×1440
Processeur i.MX8M (Quad Core) max. 1.5GHz
Mémoire 3GB
Stockage interne 32 GB eMMC
Sans-fils (Wi-Fi) 802.11abgn 2.4 Ghz / 5Ghz + Bluetooth 4
Baseband : modem Gemalto PLS8 3G/4G (1 seule carte SIM)
GPS : Teseo LIV3F GNSS
Smartcard : Lecteur avec port pour carte 2FF
Son : 1 haut-parleur, 1 prise jack
Stockage externe via microSD
Accéléromètre 9-axes IMU (gyro, accel, magnetometer)
Caméra frontale 8 MPx
Caméra principale : 13 MPx avec flash LED
Vibreur
USB Type C : USB 3.0 (données), chargement (Dual-Role Port), sortie vidéo
Batterie amovible d’une capacité de 3,500 mAh

Un smartphone crypté avec Debian et Gnome

La curiosité du Librem 5 ? Son système d’exploitation est totalement indépendant d’Android et se base sur Debian Linux, avec des communications sécurisées et chiffrées de bout en bout, SMS compris et un VPN configuré.

L’interface graphique est basée sur l’environnement GNOME, adapté au mobile. L’OS n’affiche pas a priori de compatibilité avec les applications Linux, mais choisit de mettre en avant les web apps (HTML 5). L’idée est d’isoler les applications web du navigateur pour qu’elles tournent comme de véritables applications natives, mais sans les risques associés. Quelques exemples : Youtube, Nextcloud, Instagram ou encore plusieurs banques américaines (premier marché du constructeur dans sa communication).

Une fois connecté à un écran et un clavier en USB ou sans fils, le smartphone va se transformer en station de travail Debian.

Pour en savoir plus

La page du Librem 5 sur le site officiel
Précommander le Librem5
PureOS Mobile : caractéristiques

Source toolinux.com

Publicités

Posted in CercLL | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Libre 5 : date de sortie, prix, précommande

Linus Torvalds se prépare à faire ses adieux aux lecteurs de disquettes Linux

Posted by CercLL sur 31 juillet 2019

Le temps passe et le vénérable, mais de plus en plus rare, lecteur de disquette ne sera plus supporté sous Linux pour très longtemps.

Lorsque Linus Torvalds a créé Linux en 1991, il l’a construit sur un PC équipé d’un processeur AMD am386 et d’un lecteur de disquette. Les temps changent. En 2012, Torvalds a dit adieu au processeur i386 en disant : « Je ne suis pas sentimental. Bon débarras. » Maintenant, c’est au tour du lecteur de disquettes de dire adieu à Linux. Snif. Torvalds a donc déclaré le projet de lecteur de disquettes « orphelin ».

Pourquoi ? Parce que les lecteurs de disquettes sont devenus des reliques. Personne ne s’en sert. En effet, Jiří Kosina, le développeur du noyau Linux tchèque en charge du pilote de lecteur de disquette, a déclaré qu’il n’avait « plus de matériel fonctionnel ».

Torvalds a poursuivi : « Le matériel de disquette physique qui fonctionne réellement devient difficile à trouver, et bien que Willy ait pu le tester, je pense que le pilote peut être considéré comme pratiquement mort d’un point de vue matériel. Le matériel qui est encore vendu semble être principalement basé sur USB, et n’utilise donc pas du tout ce pilote. »

La version virtuelle existe toujours

Cela dit, ajoute Torvalds, « L’ancien contrôleur de disquettes est toujours émulé dans divers environnements VM [les machines virtuelles], donc le pilote ne s’en va pas, mais nous regardons si quelqu’un est intéressé pour l’entretenir ». Il est intéressant de noter que si les lecteurs de disquettes physiques sont désormais très rares, leurs équivalents virtuels existent toujours, et Kosina a dû travailler sur le pilote de disquettes longtemps après leur disparition des PC.

Article « Linus Torvalds prepares to wave goodbye to Linux floppy drives » traduit et adapté par ZDNet.fr

Source zdnet.fr

Posted in CercLL | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Linus Torvalds se prépare à faire ses adieux aux lecteurs de disquettes Linux

Comment connecter plusieurs comptes sur un même service avec Firefox

Posted by CercLL sur 30 juillet 2019

Établissez plusieurs connexions simultanées à un même service sous des profils différents, sans avoir à changer de navigateur ou passer en navigation privée.

Bien que les applications des réseaux sociaux supportent généralement les connexions multi-comptes, c’est rarement le cas de leurs versions en ligne. Qu’il s’agisse de Facebook ou d’Instagram, les utilisateurs, qui possèdent plusieurs comptes, n’ont, officiellement, pas d’autre choix que de déconnecter leur premier compte pour être en mesure de se connecter au second.

S’il est pourtant possible de contourner cette limite en ouvrant une nouvelle instance d’un service au sein d’un autre navigateur Web ou d’une fenêtre de navigation privée, il existe un moyen encore plus simple pour gérer simultanément tous vos comptes depuis la même fenêtre de navigation. Comment ? Grâce à Firefox Multi-Account Containers, dont nous expliquons le fonctionnement et l’installation ci-dessous.

1. Téléchargez Firefox Multi-Account Containers

Commencez par télécharger l’extension Firefox Multi-Account containers pour votre navigateur. Développée par Mozilla, cette extension permet d’isoler vos pages Web dans des containers séparés, organisés par couleurs, et grâce auxquels vous pouvez vous connecter simultanément à des comptes différents sur un même service.

2. Démarrez avec l’extension

Une fois installée sur Firefox, l’extension vient prendre place en haut à droite du navigateur. Un clic sur son icône suffit pour l’ouvrir.

A la première utilisation, cliquez sur Get Started, puis sur Next plusieurs fois d’affilée pour passer les différents écrans de présentation de l’extension.

3. Utilisez un container

Par défaut, Firefox ouvre les sites que vous souhaitez consulter comme il le fait habituellement. Vous pouvez toutefois choisir d’isoler certains sites comme Facebook ainsi que l’ensemble des services Google au sein d’un Container, un espace individuel qui sépare le stockage des sites et permet une gestion individuelle des cookies.

Pour Facebook, par exemple, cliquez sur l’extension, et choisissez d’ouvrir un onglet Facebook. L’onglet intégrant le Container s’ouvre alors.

Pour se différencier des autres onglets, un liseré coloré lui est appliqué, tandis que le nom du Container est également indiqué dans la barre d’adresses du navigateur.

Rendez-vous ensuite sur le site auquel vous souhaitez vous connecter plusieurs comptes différents, dans notre cas Facebook, et établissez la connexion à votre premier compte.

4. Connectez un second compte une nouvelle instance

Pour se connecter à un autre compte sans changer de navigateur, et sans passer en navigation privée, cliquez sur l’extension et appuyez sur le bouton + pour créer un nouveau container personnalisé.

Saisissez ensuite l’URL du site auquel vous souhaitez vous connecter, facebook.com dans notre situation.

En toute logique, si le Container fonctionne correctement, vous devriez arriver directement sur la page de connexion au réseau social.

Si Firefox Multi-Account Containers est particulièrement utile dans la gestion de plusieurs profils sur les réseaux sociaux ne supportant pas les connexions multiples, l’extension peut également être utile pour se connecter simultanément à plusieurs comptes de messagerie différents.

Source 01net.com

Posted in CercLL | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Comment connecter plusieurs comptes sur un même service avec Firefox

Comment installer le terminal Ubuntu sur Windows 10

Posted by CercLL sur 23 juillet 2019

Canonical vient de publier un tutoriel d’assistance à destination de ceux qui souhaitent bénéficier du fabuleux terminal Ubuntu, disponible gratuitement pour Windows 10. Mode d’emploi.

Comme tout utilisateur de Linux qui se respecte, vous savez que le terminal est l’endroit par excellence où la magie opère. Qu’on parle de gestion de fichiers, de développement d’administration à distance, des milliers de tâches sont disponibles depuis le terminal Ubuntu.

Ces fonctions, on les retrouve désormais dans le terminal Ubuntu de Windows 10. Quelques exemples :

gestion de paquetages (packages), de mises à jour et de la sécurité ;
Bash, Z-Shell, Korn et d’autres environnements shell sans machine virtuelle ou dual boot ;
exécution d’outils natifs comme SSH, git, apt, dpkg depuis un ordinateur Windows.

Installer Ubuntu Terminal sur Windows 10

Vous devez disposer de Windows 10 avec la mise à jour « Windows 10 Fall Creator update » (octobre 2017), car elle inclut le fameux Windows Subsystem for Linux nécessaire pour faire tourner le terminal Ubuntu. Depuis le Microsoft Store, cherchez le terme Ubuntu et, dès que vous avez trouvé l’application, cliquez sur Installer.

Voilà. Ubuntu peut être lancé comme n’importe quelle autre application Windows 10 depuis le menu d’applications. La première exécution est la plus longue, à cause de la phase d’initialisation et d’installation. Vous devrez simplement définir un nom d’utilisateur et un mot de passe propres à Ubuntu.

Consultez le tutoriel depuis le site officiel de Canonical.

Source toolinux.com

Posted in CercLL | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Comment installer le terminal Ubuntu sur Windows 10

Linux Mint 19.2 en bêta : la conquête du desktop continue

Posted by CercLL sur 22 juillet 2019

 
image dediée

La bêta de Linux Mint 19.2 est disponible depuis peu, avec des améliorations bienvenues pour les tâches courantes. Le constat se vérifie surtout pour l’édition Cinnamon, qui revoit au passage sa consommation de ressources à la baisse.

Linux Mint est une distribution résolument orientée vers le bureau et les utilisateurs « ordinaires ». C’est ce qui explique son succès, car ce qui n’était au début qu’une énième dérivée d’Ubuntu est finalement venue marcher sur les platebandes de sa grande sœur. Pendant qu’Ubuntu enchaine les versions sans rien bousculer – Canonical semble désormais plus intéressé par les serveurs et les objets connectés – la petite Mint continue son bonhomme de chemin.

La distribution se distingue notamment par une ergonomie largement fondée sur GNOME 2.x et un soin appuyé aux détails de l’interface. Elle se reconnaît aisément à son thème gris/vert. La nouvelle bêta de Mint 19.2, nommée Tina, ne dépareille pas. Le fondateur de la distribution, Clément Lefebvre, voulait en avril que la nouvelle mouture soit « tout simplement la meilleure », en référence à Tina Turner (en plus du prénom).

Au vu des améliorations, le pari pourrait être tenu, en dépit des doutes actuels de l’équipe.

Télécharger la bêta de Linux Mint 19.2

Source nextinpact.com

Posted in CercLL | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Linux Mint 19.2 en bêta : la conquête du desktop continue

chApril

Posted by CercLL sur 16 juillet 2019

Éditorial

Le site chapril.org est la contribution de l’April au Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires (CHATONS). Le projet vise à rassembler des acteurs proposant des services en ligne libres, éthiques, décentralisés et solidaires afin de permettre aux utilisateurs de trouver – rapidement – des alternatives aux produits des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), entre autres, mais respectueux de leurs données et de leur vie privée.

Les services sont proposés gratuitement et librement. Toute personne peut utiliser ces services dans le cadre des Conditions Genérales d’Utilisation.À propos de ce site

Les services

La liste sera actualisée au fur et à mesure.

Planifier un rendez-vous ou prendre une décision : date.chapril.org

Rédiger collaborativement du texte en ligne : pad.chapril.org

Partager des textes de manière confidentielle : paste.chapril.org

Pour échanger des messages sur Mastodon : pouet.chapril.org

Cha ronronne ! 😸

Pour connaître l’état de nos services : status.chapril.org

Beau chaton

Posted in CercLL | Tagué: , , , , , | Commentaires fermés sur chApril

Firefox 68 : WebRender et cartes AMD, mode Strict renforcé et extensions recommandées

Posted by CercLL sur 11 juillet 2019

Firefox 68 : WebRender et cartes AMD, mode Strict renforcé et extensions recommandées

La version finale de Firefox 68 est disponible depuis hier soir, et avec elles de nombreuses améliorations.

L’une des principales est l’activation de WebRender pour les utilisateurs munis d’une puce graphique AMD sous Windows (les GPU NVIDIA étaient déjà pris en charge). Cette partie du moteur permet notamment de maintenir l’affichage des applications web à 60 images par seconde.

Le mode de lecture prend mieux en compte le thème sombre, en l’étendant désormais aux contrôles, barres latérales et d’outils.

Sous Windows, le BITS (Background Intelligent Transfer Service) est utilisé pour gérer les mises à jour en tâche de fond, comme Mozilla l’avait annoncé. Il s’agit pour rappel d’une étape intermédiaire, Firefox devant se doter dans quelques mois d’un agent dédié indépendant.

Mozilla met également en avant sa section « Recommandées » dans le panneau des extensions. Elles sont poussées après avoir été analysées, particulièrement la sécurité. Le panneau des extensions a pour l’occasion été remanié et une fonction de signalement permet aux utilisateurs de pointer celles au comportement douteux.

Toujours dans la sécurité, le réglage Strict tente désormais par défaut de bloquer les tentatives de cryptominage et de fingerprinting.

Les développeurs sont eux aussi servis. Firefox 68 supporte ainsi le type BigInt dans JavaScript, autorisant la gestion de très grands nombres. Les outils développeurs intègrent des vérifications pour les problèmes d’accessibilité et autres capacités, comme la simulation d’impression d’une page. Le navigateur s’aligne également sur Chrome pour la syntaxe du CSS scroll snapping.

Firefox 68 est en outre une version ESR (Extended Support Release). Elle remplace donc Firefox 60 et devrait se retrouver rapidement dans les distributions Linux n’utilisant que cette branche du navigateur, dont la récente Debian 10.

Enfin, la version iOS reçoit elle aussi une mise à jour, avec deux fonctions réclamées depuis longtemps : l’édition des marque-pages (qui reçoivent d’ailleurs une section Récents) et la possibilité d’obliger certains sites à toujours s’ouvrir en mode « desktop ».

Source nextinpact.com

Posted in CercLL | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Firefox 68 : WebRender et cartes AMD, mode Strict renforcé et extensions recommandées

Audition conjointe des associations Isoc France, La Quadrature du Net et April sur les libertés numériques

Posted by CercLL sur 11 juillet 2019

 

 

La vidéo est en ligne !

Posted in CercLL | Tagué: , , , , , | Commentaires fermés sur Audition conjointe des associations Isoc France, La Quadrature du Net et April sur les libertés numériques

L’April auditionnée par le Sénat sur la souveraineté numérique mardi 9 juillet 2019

Posted by CercLL sur 9 juillet 2019

Convoquée par la commission d’enquête sur la « souveraineté numérique » du Sénat, l’April — représentée par son chargé de mission affaires publiques Étienne Gonnu — sera entendue le mardi 9 juillet 2019 entre 15 h et 16 h 30 sur les libertés numériques, aux cotés de La Quadrature du Net et de l’ISOC France (Internet Society). L’audition sera diffusée en direct sur le site du Sénat et sera disponible en vidéo ultérieurement.

Créée à partir d’une proposition de résolution (en PDF) du groupe Les Républicains du Sénat datée du 19 mars 2019, cette commission d’enquête a pour objectif de « mener une réflexion approfondie pour identifier, d’une part, les champs fondamentaux de notre souveraineté numérique, qu’elle soit individuelle ou collective, et pour esquisser, d’autre part, les moyens de la reconquérir, qu’ils relèvent de la réglementation ou de la mise en œuvre de politiques publiques ».

Source april.org

Posted in CercLL | Tagué: , , , , | Commentaires fermés sur L’April auditionnée par le Sénat sur la souveraineté numérique mardi 9 juillet 2019

Debian 10 disponible : Linux 4.19, Secure Boot, AppArmor et Wayland par défaut

Posted by CercLL sur 8 juillet 2019

Debian 10 disponible : Linux 4.19, Secure Boot, AppArmor et Wayland par défaut

Comme prévu, Debian 10 est sortie samedi. Nommée Buster, elle fournit une importante modernisation de la distribution, d’autant plus significative que Debian sert de base à de très nombreuses distributions, dont Ubuntu.

Debian 10 repose sur un noyau Linux 4.19 et embarque GNOME 3.30, KDE Plasma 5.14, Cinnamon 3.8, LXDE 0.99.2, LXQt 0.14, MATE 1.20 et Xfce 4.12. On remarque l’ajout de LXQt, un environnement léger pensé pour les machines peu puissantes.

GNOME Shell est toujours aux commandes par défaut, mais avec une différence majeure cette fois : Wayland remplace X.org (toujours présent) comme serveur graphique. Un mouvement qui devrait encore accélérer son adoption.

Les architectures supportées sont toujours aussi nombreuses : i386, amd64, arm64, armel (ARM EABI), ARMv7, MIPS, mipsel, miçps64el, ppc64el et System z (IBM).

Comme d’habitude avec une distribution Linux, tous les paquets ont été mis à jour. On note en particulier LibreOffice 6.1, Calligra 3.1, GNUcash 3.4, Chromium 73, Firefox et Thunderbird 60.7, Python 3.7.2, Rustc 1.34, MariaDB 10.3, GNU CC 7.4 & 8.3, GnuPG 2.2, Emacs 26.1, Linux kernel 4.19 et GIMP 2.10.8.

Le cas de Firefox résume à lui seul la philosophie de Debian : une modernisation importante, mais des versions à support allongé quand c’est possible. Firefox 60 est ainsi la dernière version ESR (Extended Support Release) en date. Thunderbird ne se base que sur des composants ESR de Firefox et suit donc le mouvement.

Debian 10 embarque en tout 57 703 paquets, soit 13 370 de plus que Debian 9. 35 532 ont été mis à jour, tandis que 7 278 ont été supprimés. Ces derniers sont signalés comme obsolètes dans les outils de gestion de paquets. Important : 91 % des paquets de Buster disposent de binaires identiques au bit près, permettant une vérification d’authenticité pour les utilisateurs qui le souhaitent.

Parmi les autres apports majeurs, signalons en outre pour la première fois dans Debian le support officiel du Secure Boot de l’UEFI, l’activation par défaut d’AppArmor, l’inclusion de la méthode https pour APT et l’installation par défaut pour ce dernier de la sandbox seccomp-BPF.

Source nextinpact.com

Posted in CercLL | Tagué: , | Commentaires fermés sur Debian 10 disponible : Linux 4.19, Secure Boot, AppArmor et Wayland par défaut

 
%d blogueurs aiment cette page :