CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

  • Visioconférence

  • Languages Disponibles

  • Richard Stallman

  • Le Logiciel Libre

  • Priorité au Logiciel Libre!

  • L’ Agenda du Libre région PACA

  • Mobilizon Chapril

  • Chapril Mumble

  • Articles récents

  • Le Manchot

  • Écoutez

  • Lsdm liste des Gulls

  • Toolinux

  • Mastodon CercLL

  • Méta

  • créer un sondage

  • Un éditeur de texte collaboratif en ligne libre

  • Communication collaborative

  • Framatalk Visioconférence

  • Herbergement d’images

  • Ordinateur recyclé sous Debian

  • Nombres de visites sur ce site

    • 84 299 Visites
  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 223 autres abonnés

  • RSS CERCLL

  • Archives

Archive for 17 janvier 2020

La mort de Windows 7 va-t-elle profiter à Linux ?

Posted by CercLL sur 17 janvier 2020

La fin de vie de Windows 7 est un moment important de cette année. Microsoft laisse sur le « bord de la route » des centaines de millions d’ordinateurs à travers le monde. Désormais livrés à eux même, ils doivent prendre une décision pour assurer leur sécurité.

L’arrêt de la maintenance de Windows 7 n’est pas anodine. Selon les derniers chiffres publiés par NetMarketShare, la part de marché de cet OS dépasse toujours les 25%. En clair environ un ordinateur sur quatre qui utilise cet environnement tous les jours. Malgré tous les efforts de Microsoft pour minimiser son importance, il reste à ce jour le deuxième système d’exploitation le plus utilisé sur PC de bureau. On estime qu’il y a encore plus de 440 millions de personnes sous Windows 7 dans le monde entier.

Sans mises à jour de sécurité tous ces systèmes informatiques doivent trouver une réponse à la question : Faut-il rester sous Windows 7, adopter Windows 10 ou migrer vers macOS ou Linux ?

Il n’y a malheureusement pas de réponse universelle. Elle va dépendre de nombreux paramètres, contraintes et impératifs. Depuis le 14 janvier 2020, jour de la mise à la retraite officielle de Windows 7, beaucoup espèrent que l’environnement Linux va profiter de cette situation. Certains s’attendent à ce que le monde de l’Open Source accueille une nouvelle grande communauté.

Ubuntu, Linux Lite, Linux Mint et quelques autres distributions profitent d’amélioration et d’optimisations pour répondre aux besoins du grand public. Leurs développeurs voient la mort de Windows 7 comme une vraie opportunité pour conquérir de nouvelles parts de marché. L’affaire n’est cependant pas si simple car il existe plusieurs « types » d’utilisateurs de Windows 7.

Windows 7, qui est susceptible d’adopter Linux ?

Aux yeux de certains Windows 10 n’est pas perçu comme une avancée avec son approche en tant que « Service ». Windows 7 répond parfaitement aux attentes aussi bien en termes de fonctionnalité que de performance tout en conservant « l’expérience Windows traditionnelle ». Ces utilisateurs ne souhaitent tout simplement pas de changement. Ils ne veulent pas perdre leur temps avec un « nouveau » Windows leur demandant de réapprendre à utiliser leur PC.  Nous avons là une communauté qui est peu susceptible d’être intéressée par le monde Linux.

Nous retrouvons aussi des utilisateurs un peu plus aventureux et à l’écoutent de certains arguments. La sécurité fait partie du discours de tous les développeurs de distributions Linux. Canonical affirme que sa distribution Ubuntu permet de bénéficier d’une sécurité renforcée sans avoir besoin d’acquérir de nouveaux matériels.

Source ginjfo.com

Posted in CercLL | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur La mort de Windows 7 va-t-elle profiter à Linux ?

Pour « préparer son avenir », Mozilla licencie 70 collaborateurs

Posted by CercLL sur 17 janvier 2020

Dans une déclaration – relativement floue – postée sur son blog, la Fondation Mozilla confirme le licenciement de plusieurs dizaines de salariés dans le monde. La restructuration ne serait d’ailleurs pas terminée. Que s’est-il passé ?

Mozilla licencie. « Nous faisons un investissement important pour financer l’innovation. Afin de faire ceci de façon responsable, nous avons dû faire certains choix difficiles qui ont amené à l’élimination de rôles à Mozilla que nous avons annoncée aujourd’hui en interne« , peut-on lire sur le blog francophone de Mozilla. La nouvelle, communiquée en interne, est la suivante : sur les 1.000 employés que la Fondation compte dans le monde, 70 ont été sacrifiés.

Un mémo interne aux collaborateurs de Mozilla

Le site Techcrunch a pu se procurer le mémo interne de Mozilla, que nous reproduisons au bas de cette page.

On y apprend ceci, de la plume de la CEO Mitchell Baker : « Nous avons mis en place un plan pour générer des revenus via la souscription à des produits et services (Ndlr : voir notre article du 12 juin 2019), dont nous attendions beaucoup. Peut-être un peu trop au regard des revenus générés. Nous avons sous-estimé le temps qu’il faudrait pour développer ce nouveau modèle et la création de produits rentables. Nous devons donc adopter une approche plus prudente dans nos prévisions pour 2020. Cela commence par accepter de vivre avec ses moyens et de ne pas dépenser davantage que ce que nous gagnons, dans un futur proche. »

Un accompagnement pour les salariés licenciés

70 salariés se retrouvent sans emploi, mais la Fondation Mozilla tient à souligner qu’elle attribue ce qu’elle nomme un « generous exit package » (prime de licenciement généreuse), ainsi que des services d’outplacement pour que ses troupes retrouvent rapidement un emploi stable. La solidarité s’organise, notamment sur les réseaux sociaux.

Le mémo interne indique que le plan de restructuration n’est peut-être pas encore terminé, puisqu’un audit est actuellement réalisé, notamment en France, où Mozilla dispose d’un important QG, et à Londres.

La part de marché de Mozilla : 8,4%

Mozilla consacre aujourd’hui 43 millions de dollars (soit 38,7 millions €) dans la recherche et le développement de nouveaux produits. Plus de 90% de ses revenus sont générés par la recherche sur internet dans le navigateur, principalement avec Google. Sa part de marché est aujourd’hui estimée à 8,4% sur les ordinateurs, mais reste anecdotique sur le mobile, ce qui reste une menace importante pour son avenir.

Posted in CercLL | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Pour « préparer son avenir », Mozilla licencie 70 collaborateurs

 
%d blogueurs aiment cette page :