CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

  • Languages Disponibles

  • Le Logiciel Libre

  • Priorité au Logiciel Libre

  • L’ Agenda du Libre région PACA

  • Articles récents

  • Écoutez

  • EricBlog

  • Toolinux

  • Le Manchot

  • Méta

  • Priorité au Logiciel Libre!

  • créer un sondage

  • Un éditeur de texte collaboratif en ligne libre

  • Communication collaborative

  • Environnement de listes de diffusion

  • Framatalk Visioconférence

  • Herbergement d’images

  • Suivez nous sur Diaspora

  • Ordinateur recyclé sous Debian

  • Nombres de visites sur ce site

    • 59 591 Visites
  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 23 autres abonnés

  • RSS CERCLL

  • Archives

LibreOffice 6.1.4 sort… quelques jours avant Noël

Posted by CercLL sur 19 décembre 2018

C’est une évolution mineure, mais elle dénote de la très bonne santé de la suite bureautique libre organisée autour de la Document Foundation. LibreOffice 6.1.4 vient de sortir.

Pas de grande nouveauté pour cette 4e révision de la branche 6.1, mais près de 120 corrections de bugs et de correctifs de sécurité apportés par une équipe de développeurs internationale.

La suite est disponible (gratuitement) pour Microsoft Windows (à partir de 7 SP1) macOS (à partir de 10.9) et pour Linux (.deb/RPM). Les images Docker sont également de la partie.

Si vous cherchez une version en ligne, vous pouvez vous tourner vers OnlyOffice ou Collabora Online, qui suivent le développement de LibreOffice en version cloud.

Source : Document Foundation

Publicités

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Commentaires fermés sur LibreOffice 6.1.4 sort… quelques jours avant Noël

Firefox 64 organise les onglets multiples

Posted by CercLL sur 17 décembre 2018

Après l’annonce de la fin du moteur EdgeHTML par Microsoft au profit de Chromium, Mozilla revendique de plus en plus fort sa différence. La version 64 de Firefox vient de sortir.

Un peu de ménage dans vos onglets. Dans la nouvelle version, il est désormais possible de les organiser à sa façon en cliquant simultanément sur tous les onglets ouverts avec Ctrl+clic sur Windows et Linux ou Maj+clic sur Mac.

Il est possible de les mettre tous en silencieux, de les déplacer, de les ajouter à ses favoris ou de les épingler rapidement et facilement.

Autre nouveauté : le « Contextual Feature Recommender ». Ce système recommande de manière proactive les fonctionnalités et les extensions Firefox en se basant sur la façon dont les utilisateurs utilisent le Web. Par exemple, si plusieurs onglets sont ouverts et que l’internaute a pour habitude de les utiliser régulièrement, une fonctionnalité appelée « Onglets épinglés » lui est proposée.

Firefox se charge de proposer des fonctionnalités pertinentes et en informe l’internaute. A partir d’aujourd’hui, Firefox propose trois extensions recommandées, dont les suivantes : Facebook Container, Enhancer pour YouTube et Google Translate.

Cette fonctionnalité est disponible pour les utilisateurs américains pour la navigation classique uniquement. Elle sera étendue au reste du monde après la phase de lancement initiale. Elles n’apparaîtront pas en mode navigation privée. Attention, Mozilla ne reçoit en aucun cas de copie de l’historique du navigateur. L’ensemble du processus se déroule entièrement au sein de chaque navigateur Firefox.

La liste des nouveautés est publiée (en langue anglaise) ici. Le nouveau Firefox est disponible ici. Firefox est également proposé sur Android (Firefox, Beta et Focus) et sur iOS (Firefox et Firefox Focus).

Source toolinux.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , , | Commentaires fermés sur Firefox 64 organise les onglets multiples

Libre en Fête 2019 : le site est en ligne !

Posted by CercLL sur 16 décembre 2018

Pour la dix-huitième année consécutive, l’April lance l’initiative Libre en Fête. Pour accompagner l’arrivée du printemps, des événements de découverte des logiciels libres et du Libre en général sont proposés partout en France autour du 20 mars, dans une dynamique conviviale et festive. L’édition 2019 du Libre en Fête se déroulera du samedi 2 mars au dimanche 7 avril inclus.

À l’occasion du Libre en Fête, tous les groupes d’utilisateurs et utilisatrices de logiciels libres, les espaces publics d’accès à Internet, les bibliothèques, les médiathèques, les clubs informatiques et toutes les associations et structures ayant à cœur la promotion du Libre sont invitées à organiser des évènements à destination du grand public. Le site du Libre en Fête donne toutes les informations nécessaires pour participer à l’initiative. Bien sûr, un événement peu avant le 2 mars ou un peu après le 7 avril 2019 est le bienvenu aussi.

Les événements organisés dans le cadre du Libre en Fête peuvent prendre de multiples formes : conférence de découverte, atelier d’initiation à un logiciel libre, à un service libre ou à un projet collaboratif comme Wikipédia ou OpenStreetMap, fête d’installation1, exposition de panneaux de sensibilisation comme par exemple l’Expolibre, mise à disposition de postes informatiques sous logiciel libre, de jeux vidéos libres… Bien sûr, il est possible de proposer plusieurs activités au sein d’une même journée de découverte. Et si un fond musical est prévu pour les moments les plus informels, le choix de morceaux diffusés sous licence libre est recommandé. Pour cette édition 2019, l’April propose la thématique optionnelle « la priorité au logiciel libre au quotidien ».

La coopération entre différentes structures au niveau local est vivement encouragée. Les groupes d’utilisateurs et utilisatrices de logiciels libres peuvent notamment apporter leurs connaissances et leur expertise, et les espaces d’initiation à l’informatique et ses enjeux sont des lieux propices à l’organisation d’évènements de découverte des logiciels libres. Ainsi, le Libre en Fête, c’est aussi l’occasion de nouer de nouveaux partenariats et/ou de renforcer des liens existants. Des liens utiles pour la recherche de partenaires sont disponibles sur le site de l’initiative.

Le référencement d’un événement dans le cadre du Libre en Fête se fait via l’Agenda du Libre, en ajoutant le mot-clé libre-en-fete-2019 lors de sa soumission.

Proposer un événement pour le Libre en Fête 2019

Une liste de diffusion a été mise en place pour que les structures participant à l’initiative puissent échanger leurs expériences et idées. L’inscription à cette liste est libre.

Pour toute question sur le Libre en Fête, il est possible de nous écrire.

Faites circuler cette annonce, merci !

Source april.org

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Libre en Fête 2019 : le site est en ligne !

Qwant donne une leçon à Google en matière de consommation d’énergie ?

Posted by CercLL sur 14 décembre 2018

C’est la conclusion d’une étude menée par la startup Greenspector. Spécialisée dans la mesure de la consommation énergétique des applications mobiles, elle annonce que Qwant consomme 15% de moins de batterie que Google lors des recherches sur Internet.

La différence entre les deux moteurs peut monter jusqu’à 24% si l’utilisateur choisit le « mode sombre » aussi nommé « mode nuit ». Suite à cette publication Qwant déclare que c’est la confirmation de l’efficacité de ses choix éthiques de développement, tant dans la protection de la vie privée de ses utilisateurs que sur sa responsabilité environnementale.

Qwant, c’est 1200 recherches contre 769 pour Google

Dans son intervention, il est rappelé que le numérique consomme 10 à 15 % de l’électricité mondiale, soit l’équivalent de 100 réacteurs nucléaires. Qwant s’est engagé à alimenter ses serveurs avec 100% d’énergie renouvelable et à compenser intégralement l’empreinte carbone de toute ses activités.

Le mode sombre du moteur de recherche permet d’abaisser les besoins énergétiques principalement au niveau de l’écran. Su coup sur appareil mobile comme un smartphone par exemple l’autonomie est améliorée. Sur ce point Qwant annonce une autonomie permettant 1200 recherches possibles avec le thème sombre contre 769 pour Google.

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Commentaires fermés sur Qwant donne une leçon à Google en matière de consommation d’énergie ?

Firefox 64 propose un gestionnaire de tâches façon Windows

Posted by CercLL sur 12 décembre 2018

Firefox 64 prend également en charge les sélections de plusieurs onglets et n’acceptera plus les certificats SSL de Symantec.

Mozilla a publié hier la version 64 de Firefox, la dernière version de son navigateur bien-aimé. Cette version est livrée avec de nombreuses fonctionnalités, telles qu’un système permettant de recommander aux utilisateurs les extensions appropriées en fonction de leur activité Web et la prise en charge de sélections à plusieurs onglets.

Cependant, la principale mise à jour est la refonte de la page about:performance, qui a maintenant été modifiée pour ressembler davantage au gestionnaire de tâches Windows.

« La nouvelle page du gestionnaire de tâches disponible dans about: performance vous permet de voir la quantité d’énergie consommée par chaque onglet ouvert et donne accès à des onglets rapprochés pour économiser l’énergie », a déclaré Mozilla aujourd’hui.

Avec l’ajout de cet utilitaire de gestion des tâches, Firefox rejoint les rangs de tous les navigateurs basés sur Chromium qui en possèdent déjà un, tels que Chrome, Opera, Vivaldi et Brave.

Malheureusement, le nouveau gestionnaire de tâches de Firefox n’est pas très utile, comparé au gestionnaire de tâches des navigateurs Chromium. Ce dernier décompose l’utilisation de la mémoire vive et du processeur par onglet et permet à l’utilisateur d’identifier les onglets présentant des performances médiocres ou les sites Web dotés de scripts de cryptojacking. Heureusement, les premières versions de Mozilla présentant les maquettes de conception de la page about:performances montrent ces fonctionnalités, ce qui signifie que les utilisateurs les verront probablement apparaitre dans un avenir proche.

Mais ce n’était pas la seule nouveauté incluse dans la version d’aujourd’hui. Firefox 64 est également livré avec le support des sélections à plusieurs onglets. Les utilisateurs peuvent maintenant maintenir CTRL ou CTRL + MAJ enfoncés, puis cliquer sur plusieurs onglets pour les sélectionner. Une vidéo de démonstration de la fonctionnalité est disponible ci-dessous.

Une autre nouveauté, expliquée dans un billet de blog Mozilla, est une fonctionnalité appelée CFR (Contextual Feature Recommender).

Selon Mozilla, cette fonctionnalité fonctionne en affichant des « suggestions d’extension » sous la forme d’une fenêtre contextuelle qui descend de la barre d’adresse.

« Par exemple, si vous ouvrez plusieurs onglets et utilisez ces onglets à plusieurs reprises, nous pouvons proposer une fonctionnalité appelée » Onglets épinglés « et expliquer son fonctionnement », a déclaré Nick Nguyen, vice-président de Mozilla.

Selon Nguyen, CFR n’est actuellement disponible que pour les utilisateurs américains. À l’origine, il ne recommandait que trois extensions: Facebook Container, Enhancer pour YouTube et To Google Translate.

Les autres modifications plus anecdotiques incluses dans Firefox 64 incluent:

Pour plus de détails sur les modifications d’aujourd’hui, les lecteurs de ZDNet peuvent accéder au journal des modifications de Firefox 64 ici, à la liste des correctifs de sécurité ici, ainsi qu’à la liste des modifications apportées aux API Web et aux outils développeurs.

Source zdnet.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Firefox 64 propose un gestionnaire de tâches façon Windows

Ce qu’il faut savoir sur Red Hat Enterprise Linux 8 Beta

Posted by CercLL sur 11 décembre 2018

Première version à battre pavillon IBM, Red Hat Enterprise Linux 8 Beta entend incarner la « vision de l’éditeur pour l’innovation basée sur Linux » : voici les nouveautés.

Avec Red Hat Enterprise Linux 8 Beta, le premier éditeur Linux estime avoir créé « une base commune pour le monde actuel et émergent de l’informatique d’entreprise ». Cette version contient des centaines d’améliorations et des dizaines de nouvelles fonctionnalités, « mais d’importants changements ont également été apportés afin d’accélérer la transformation numérique et encourager l’adoption du cloud hybride sans entraver les systèmes de production existants. »

« Les conteneurs Linux, Kubernetes, l’intelligence artificielle, la blockchain et bien d’autres percées techniques – trop nombreuses pour être mentionnées ici – ont un dénominateur commun : Linux. C’est la même technologie révolutionnaire qui, depuis deux décennies, est la force motrice des systèmes de production critiques pour les entreprises. »

Red Hat Enterprise Linux 8 Beta introduit le concept Application Streams, qui rend la fourniture de paquets userspace plus flexible. Les composants userspace peuvent désormais être mis à jour plus rapidement que les paquets principaux du système d’exploitation, sans devoir attendre une nouvelle version volumineuse du système d’exploitation.

Red Hat Enterprise Linux 8 Beta supporte IPVLAN, permettant aux conteneurs dans des machines virtuelles (VM) d’être connectés à des hôtes réseau avec des conséquences minimales sur le débit et la latence. La nouvelle version met à la disposition des utilisateurs professionnels un code hardened, les correctifs de sécurité et l’expertise de Red Hat en sécurité logicielle. OpenSSL 1.1.1 et TLS 1.3 sont tous deux supportés.

Yum 4, la nouvelle génération du gestionnaire de paquets Yum dans Red Hat Enterprise Linux, offre des performances plus rapides, moins de couplages installés et un choix plus large de versions de paquets.

Bienvenue à une une console de gestion plus cohérente via Red Hat Enterprise Linux Web Console. Son interface simplifiée doit « faciliter la gestion des serveurs Red Hat Enterprise Linux, sur site et à distance, y compris les machines virtuelles. »

Buildah (création des conteneurs), Podman (fonctionnement des conteneurs) et Skopeo (partage et recherche des conteneurs) sont du voyage. Ils aident les « développeurs à trouver, exécuter, créer et partager des applications conteneurisées plus rapidement et efficacement, grâce à la nature distribuée et sans daemon des outils », selon le communiqué.

En vrac également, Stratis, un système de fichiers qui gère les volumes pour une gestion des données plus avancée, mais aussi les File System Snapshots et la prise en charge de LUKSv2 pour crypter les données sur disque en combinaison avec Network-Bound Disk Encryption (NBDE).

Le site officiel

Source toolinux.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Ce qu’il faut savoir sur Red Hat Enterprise Linux 8 Beta

Linux Mint 19.1 est entrée en bêta

Posted by CercLL sur 10 décembre 2018

Basée sur la dernière Ubuntu Bionic Beaver, la nouvelle version de Linux vient d’entrer en phase beta. La finale reste prévue pour Noël si tout va bien.

Toutes les éditions sont prêtes : Cinnamon, Mate ou Xfce. La distribution comprend cette fois un très grand nombre de nouveautés. Dont l’arrivée de Cinnamon 4 et du désormais indispensable thème sombre, Mint-Y-Dark. Pour rappel, Cinnamon est un environnement de bureau développé par et pour Linux Mint ; il s’agit d’un fork de GNOME Shell.

Nom de code : Tessa.

Le site de la distribution
Téléchargement (Torrents)

Source toolinux.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Linux Mint 19.1 est entrée en bêta

44 organisations demandent à Emmanuel Macron de renoncer à son projet de censure anti-terroriste

Posted by CercLL sur 4 décembre 2018

L’April se joint à 43 associations pour signer une lettre ouverte rédigée à l’initiative de La Quadrature du Net, afin d’interpeller le président de la République et lui demander de renoncer à son projet de règlement européen de censure sécuritaire, dont il est le principal promoteur.

Les gouvernements européens se réuniront le jeudi 6 décembre 2018 pour décider de leur position sur ce texte. Ce règlement instrumentalise la crainte terroriste pour museler tout Internet, mais ne servira à rien d’autre qu’à renforcer Google et Facebook notamment et à remettre en cause la confidentialité de nos communications.

Un texte qui aura un écho particulier pour toute personne qui suit la liberticide directive droit d’auteur. L’objet du texte est différent, mais la solution affichée est très similaire : imposer aux acteurs de l’Internet, hébergeurs en tête, une surveillance des informations et contenus des personnes qui utilisent leurs services et les en rendre responsables.

Vous pourrez retrouver la liste des signataires sur le site de La Quadrature du Net, ainsi que leurs textes d’analyse sur ce dossier.

La lettre ouverte en PDF ou ci-dessous :

Opposition au projet de règlement européen de censure antiterroriste

Monsieur le Président,

Au nom de la lutte contre la radicalisation terroriste en ligne, vous défendez un projet de règlement européen imposant de nouvelles obligations à l’ensemble des acteurs de l’Internet : hébergeurs de site, de blog et de vidéo, forum et réseaux sociaux, sites de presse, fournisseurs de mail et de messagerie, etc.

Alors que la Commission européenne et votre gouvernement ne démontrent de façon étayée ni l’efficacité ni la nécessité de ces obligations pour lutter contre le terrorisme, vous souhaitez imposer aux acteurs d’Internet d’agir sur des contenus dont la dangerosité n’aura été évaluée par aucun juge et ce dans des délais extrêmement courts.

Ces obligations sont porteuses de graves dangers pour l’ensemble de l’écosystème numérique européen. En effet, les moyens économiques, humains et techniques requis pour exécuter les obligations envisagées sont tout simplement hors de portée de la quasi-totalité des acteurs : très peu sont ceux qui seront en mesure de répondre 24h/24h, 7j/7 et en moins d’une heure aux demandes de retrait de contenu provenant de n’importe quelle autorité d’un État membre de l’Union. De la même manière, les mesures de surveillance et de censure automatisées que les autorités nationales pourraient imposer en vertu du texte seront totalement impraticables.

Ainsi, pour se plier à ces nouvelles contraintes, les acteurs économiques de petites et moyennes tailles ne pourront que sous-traiter l’exécution des demandes de retrait et la censure automatisée aux quelques grandes entreprises qui, en raison de leur puissance financière, seront capables de les prendre en charge, Google et Facebook en tête, cette sous-traitance étant porteuse d’une dépendance économique et technique gravement préjudiciable à l’économie numérique européenne.

Quant aux acteurs associatifs et collaboratifs à buts non lucratifs, ils n’auront d’autres choix que de cesser leurs activités.

Ce règlement appauvrira donc radicalement la diversité numérique européenne et soumettra ce qu’il en reste à une poignée d’entreprises qui sont déjà en situation de quasi-monopole et dont il faudrait au contraire remettre en cause l’hégémonie.

Enfin, ce règlement conduirait à une surveillance généralisée de nos échanges en ligne et une censure privée et automatisée de l’information, parfaitement contraires au projet humaniste que vous entendez porter au niveau européen.

Nous, acteurs de cet écosystème et défenseurs des libertés fondamentales, vous demandons de renoncer à ce projet.

Source april.org

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur 44 organisations demandent à Emmanuel Macron de renoncer à son projet de censure anti-terroriste

Signal cache des métadonnées dans sa nouvelle version pour Android et iOS

Posted by CercLL sur 4 décembre 2018

Signal cache des métadonnées dans sa nouvelle version pour Android et iOS

Fin octobre, Signal testait une nouvelle fonction en bêta : Expéditeur scellé. Objectif, masquer autant que possible les métadonnées des utilisateurs.

Les communications ont en effet beau être chiffrés de bout en bout, les informations périphériques restaient accessibles. Il est donc possible de savoir qui a appelé qui, quand et pendant combien de temps.

Ce qui au départ était une fonction optionnelle est désormais une évolution du protocole, activée par défaut dans les dernières versions de l’application pour Android et iOS.

L’approche se fait via deux angles. D’abord, chaque paquet contient son propre certificat qui fournit les éléments essentiels : la clé publique de chiffrement, le numéro de téléphone et l’horodatage d’expiration. Ce certificat résidant dans un paquet émis par Signal, il est donc lui-même chiffré.

Ensuite, des jetons de livraison dérivés de la clé publique de l’expéditeur. Par défaut, ce jeton ne peut être lu que par des personnes faisant partie des contacts de l’expéditeur.

Ce comportement est modifiable dans les options, car s’il permet de bloquer le spam et globalement tout numéro « étranger », il peut empêcher d’importantes communications attendues. Par exemple, un journaliste de recevoir des informations de personnes avec qui il n’avait jamais échangé auparavant.

Notez que la fonction Expéditeur scellé est active par défaut mais ne peut fonctionner qu’entre applications compatibles. Signal cherche donc toujours à s’en servir, mais le coupe automatiquement si une version récente communique avec une plus ancienne.

Les développeurs recommandent évidemment de mettre à jour le plus rapidement possible afin que cette couche supplémentaire de sécurité puisse fonctionner pour tous. À noter que la version Desktop ne synchronisera plus les messages tant qu’elle n’aura pas été mise à jour également (elle le propose automatiquement).

Source nextinpact.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Commentaires fermés sur Signal cache des métadonnées dans sa nouvelle version pour Android et iOS

La Commission européenne privilégie le logiciel libre

Posted by CercLL sur 4 décembre 2018

Le CNLL, qui fédère 300 entreprises en France, rappelle les débats sur la préférence aux logiciels libres, rejetée par le gouvernement époque Hollande.

C’est une annonce qui sera douce aux oreilles et aux yeux des participants du Paris Open Source Summit, qui ces 5 et 6 décembre va se tenir à Paris: la Commission européenne a adopté le 21 novembre un document sur sa stratégie numérique (PDF), nous informe le CNLL (Union des Entreprises du Logiciel Libre et du Numérique Ouvert – qui a gardé les initiales de son ancienne appellation, il y aura bientôt 9 ans).

« Les solutions open source seront privilégiées »

Ce document « définit une vision pour la Commission, à savoir devenir une administration transformée numériquement, axée sur l’utilisateur et axée sur les données d’ici 2022 », et il mentionne une préférence explicite pour les logiciels libres:

« Les solutions ‘open source’ seront privilégiées lorsqu’elles sont équivalentes en matière de fonctionnalités, de coût total et de cybersécurité » (page 7 du PDF – marquée 6)

Le bâtiment Berlaymont, siège de la Commission européenne à Bruxelles, en juin 2015. Photo: Fred Romero / Wikimedia Commons / CC by

Le CNLL se réjouit de « cette avancée », et rappelle qu’en France, plusieurs associations du logiciel libre dont lui se sont opposé à la secrétaire d’État Axelle Lemaire, lors de la consultation citoyenne autour du projet de loi « pour une République numérique »:

« Malgré un très fort soutien populaire à une proposition concernant la ‘priorité au logiciel libre’, et un vote positif au Sénat, Mme Lemaire avait cédé aux pressions des lobbies d’éditeurs propriétaires et avait refusé de reprendre cette proposition dans sa loi, préférant évoquer, au final, un simple ‘encouragement à l’utilisation des logiciels libres et des formats ouverts lors du développement, de l’achat ou de l’utilisation [de systèmes d’information au sein de l’administration]’, qui ne contraint pas les acheteurs dans le cadre des marchés publics », déplore le CNLL.

Un choix « rationnel et visionnaire »

L’union d’entreprises salue la décision:

« En inscrivant dans sa stratégie numérique une préférence pour le logiciel libre, comme le ministère des Armées l’avait fait 12 ans auparavant, ou comme l’Italie l’avait inscrit dans la Loi en août 2012, la Commission européenne a fait un choix à la fois rationnel et visionnaire, le logiciel libre étant la meilleure garantie d’ouverture, d’inclusivité et d’interopérabilité pour les systèmes d’informations des services publics. Le CNLL s’en félicite, et espère que l’ensemble des administrations européennes, y compris l’administration française, lui emboîteront le pas. »

La Commission indique dans son document (page 24 du PDF) que son « écosystème informatique (…) compte 50.000 appareils, plus de 1.000 applications institutionnelles dans une multitude de lieux ayant des besoins opérationnels différents, dans de nombreux centres de données et DG ».

Elle estime aussi (page 30 du PDF) que « la communauté informatique [de la Commission] devrait également exploiter le potentiel croissant des logiciels de source ouverte et, le cas échéant, unir ses forces avec les communautés et les acteurs commerciaux principaux et mobiliser les capacités de cocréation afin d’aider les DG à trouver de nouvelles solutions innovantes ».

Source zdnet.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur La Commission européenne privilégie le logiciel libre

L’April propose un stage affaires publiques pour le premier semestre 2019

Posted by CercLL sur 3 décembre 2018

L’April, association de promotion et de défense du logiciel libre, propose un stage affaires publiques – dans lequel s’inscrira l’émission de radio de l’April Libre à vous ! – pour le premier semestre 2019.

Spécialité du poste : affaires publiques
Début : janvier ou février 2019
Durée : 4 à 6 mois, temps plein, éventuellement en 4/5.
Lieu : Paris 14e
Indemnisation : selon profil

Profil recherché :
Master, études juridiques / sciences politiques / affaires publiques.
Vous êtes intéressé⋅e par les enjeux des libertés à l’ère numérique et par le logiciel libre dans ses aspects éthiques, philosophiques et politiques. Capable de travailler de manière autonome, doté⋅e d’une bonne capacité d’analyse et de synthèse, le milieu associatif vous intéresse. Des compétences techniques ne sont pas nécessaires.

Descriptif du poste :
Dans le cadre de ce stage, vous serez amené⋅e à travailler sur les dossiers institutionnels de l’April (droit d’auteur, interopérabilité et DRM, vente forcée, priorité au logiciel libre dans le secteur public, etc). En étroite collaboration avec le responsable affaires publiques, vous réaliserez des analyses de fond et prendrez plus généralement part à la veille, aux discussions et au travail de sensibilisation réalisés par l’association sur les questions politiques et juridiques autour du logiciel libre. Vous participerez notamment à la préparation de l’émission de radio animée par l’April, Libre à vous ! sur radio CauseCommune : préparation des sujets, recherche et contact d’intervenant⋅es, etc.

Anglais courant souhaité.

Stage indemnisé.

Envoyer CV et lettre de motivation dans un format ouvert.

Offre aux formats odt et pdf.

Source april.org

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Commentaires fermés sur L’April propose un stage affaires publiques pour le premier semestre 2019

Votre e-mail a-t-il été compromis ? Demandez à Firefox Monitor (en français)

Posted by CercLL sur 28 novembre 2018

Fin septembre, la Fondation lançait un service gratuit destiné à avertir les internautes lorsqu’ils ont été touchés par une fuite de données. Il est désormais proposé en français.

Après une première phase de test durant l’été, les résultats et les retours positifs ont confirmé l’utilité de cette fonctionnalité. Elle est désormais accessible dans 26 langues, dont le français, ce qui va permettre à un plus grand nombre d’utilisateurs potentiels de se l’approprier.

Comment ça marche ?

« Se rendre sur monitor.firefox.com et renseigner son adresse e-mail dans la case correspondante. Grâce à un partenariat avec « Have I Been Pwned » de Troy Hunt, chaque adresse électronique sera analysée et comparée à une base de données qui fait office de répertoire de toutes les failles de sécurité qui ont existé jusqu’à maintenant. Mozilla informera l’utilisateur de tout piratage de son adresse électronique et/ou de ses données personnelles sur les sites Web en question. Si des informations ont bien été compromises, il sera nécessaire de changer son mot de passe pour chaque compte utilisant l’adresse électronique testée. »

Dont acte. Nous avons donc testé l’adresse e-mail de la rédaction, avec un résultat positif. Difficile d’en dire autant pour les adresses de nombreux collaborateurs…

Firefox Monitor est proposé d’origine par le tout nouveau Firefox. Un navigateur qui, une fois encore, prouve sa bienveillance auprès de ses utilisateurs : « En utilisant le navigateur Firefox Quantum, si l’internaute se rend sur un site qui a été touché par une fuite de données, il recevra désormais une notification. »

Explication (en anglais)

Les recommandations de Mozilla

Que faire si vous êtes touché ? Procéder à un audit complet de vos identifiants et mots de passe. Et surtout supprimer des comptes inutilisés ou obsolètes.

Les recommandations officielles :

Utilisez un mot de passe différent pour chaque compte ;
Créez des mots de passe suffisamment forts et difficiles à deviner ;
Considérez les questions de sécurité comme des mots de passe supplémentaires ;
Obtenez de l’aide pour vous rappeler vos mots de passe ;
Ajoutez une sécurité supplémentaire avec l’authentification à deux facteurs ;
Inscrivez-vous pour recevoir les alertes Firefox Monitor.

Le site : Firefox Monitor

Source toolinux.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Votre e-mail a-t-il été compromis ? Demandez à Firefox Monitor (en français)

Testez, utilisez les premiers services services en ligne, libres et loyaux de notre Chapril

Posted by CercLL sur 21 novembre 2018

Chapril est la contribution de l’April au Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires (CHATONS). Le projet vise à rassembler des acteurs proposant des services en ligne libres, éthiques, décentralisés et solidaires afin de permettre aux utilisateurs de trouver – rapidement – des alternatives aux produits de Google (entre autres) mais respectueux de leurs données et de leur vie privée.

Notre chaton(s) a fini sa gestation. Les conditions générales d’utilisation (CGU) ont été finalisées et des premiers services sont disponibles, notamment pour des tests en conditions réelles d’usage, sur le site Chapril :

N’hésitez pas à tester/utiliser ces services, en cas de problèmes vous pouvez contacter l’équipe par courriel.

Testez, utilisez les services de Chapril

 

 

 

Source april.org

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Testez, utilisez les premiers services services en ligne, libres et loyaux de notre Chapril

Passez au libre ! Notre sélection de logiciels libres et open source

Posted by CercLL sur 18 novembre 2018

Que votre ordinateur tourne sous GNU/Linux ou sous Windows, vous avez la possibilité de remplacer la plupart de vos logiciels propriétaires par des alternatives libres. Notre sélection va vous aider à bien commencer pour rendre votre PC opérationnel au quotidien, tout en restant libre et open source !

Vous noterez que la plupart des distributions GNU/Linux embarquent une large panoplie de logiciels préinstallés pour la bureautique, le multimédia ou encore la retouche graphique. D’autres ne proposent que le strict minimum : un terminal, un navigateur web et c’est à peu près tout. Sous Windows, sans surprise, la plupart des logiciels embarqués sont ceux édités par Microsoft.

Comme il existe des milliers de logiciels libres, nous avons dû faire des choix. Nous nous sommes donc portés sur 10 applications libres en proposant, pour chacune, des liens vers plusieurs alternatives. Vous devriez ainsi pouvoir trouver votre bonheur.

Si toutefois vous avez des recommandations à faire, n’hésitez pas à nous les donner dans les commentaires !

LibreOffice

libre office

Face au titan Microsoft Office se dresse vaillamment la suite bureautique LibreOffice. Cet ensemble de logiciels libres permet donc d’effectuer du traitement de texte – comme c’est le cas pour ce dossier – ou du tableur ainsi que des diaporamas.

Soutenue par une large communauté et bénéficiant de mises à jour constantes, la suite LibreOffice a l’avantage de parfaitement gérer les formats Excel, Word ou PowerPoint. L’interface des divers logiciels LibreOffice n’est peut-être pas aussi moderne que celle qu’on trouve chez Microsoft, mais c’est un bien faible désagrément compte tenu de la qualité de cette suite bureautique.

Aternative :

GIMP

gimp

GNU Image Manipulation Program, de son vrai nom, est le Photoshop du libre. Conçu aussi bien pour les novices que les pros du dessin numérique, GIMP est un logiciel libre incontournable.

Du simple rognage d’image à la gestion de créations avec plusieurs calques, ce logiciel d’infographie peut tout accomplir ou presque. Si certaines options vous manquent, vous les trouverez alors sous forme de greffons à télécharger gratuitement. Des scripts permettent aussi d’ajouter rapidement des effets à vos créations. Les performances de GIMP font qu’il est souvent préinstallé sur les distributions GNU/Linux les plus connues.

Aternatives :

Blender

blender

Nous restons dans l’infographie avec ce qui est probablement l’un des meilleurs logiciels de modélisation 3D du domaine libre. Blender n’a en effet pas de quoi rougir face à ses concurrents propriétaires comme 3DS Max ou Maya.

Son côté open-source lui a octroyé les faveurs de nombreux développeurs qui conçoivent continuellement de nouvelles fonctionnalités. Animation 3D, montage vidéo, création de jeux vidéo font partie des nombreuses possibilités de ce logiciel libre. On peut juste reprocher à Blender une courbe d’apprentissage assez difficile, bien qu’il s’améliore sur ce point d’année en année. Si vous êtes passionné de graphisme, vous ne trouverez pas mieux.

Aternatives :

VLC Media Player

vlc media player

Pour la lecture de vos fichiers multimédia, il sera difficile de trouver mieux que le lecteur libre – et français – VLC. Il est devenu une vraie référence en quelques années. Sa renommée est telle que ce petit logiciel est souvent préinstallé sur les grosses distributions GNU/Linux.

Le gros avantage de VLC est l’intégration native de la plupart des packs de codecs nécessaires à la lecture des fichiers multimédias actuels. L’interface du lecteur libre est épurée au maximum mais permet quand même de gérer de nombreux réglages. Les dernières versions du logiciel ont ajouté la possibilité de personnaliser le look de VLC avec des skins. Vous l’aurez compris, ce logiciel libre est incontournable si vous êtes un amateur de multimédia.

Aternatives :

Kodi

kodi

Si vous voulez transformer votre distribution préférée en media center, jetez un œil à Kodi. Anciennement développé pour la première Xbox sous le nom XBMC (à ne pas confondre avec XKCD), ce logiciel a été porté pour de multiples plateformes, dont GNU/Linux.

Avec son interface conviviale conçue pour être dirigée aussi bien à la souris qu’avec une télécommande, le media center Kodi est idéal pour organiser et lire vos fichiers multimédias. L’immense bibliothèque d’extensions permet d’ajouter des fonctionnalités à l’offre de base ainsi que de modifier l’apparence de l’interface. Le top, pour les fans de multimédia.

Aternatives :

Stacer

stacer

Spécialement destiné aux Linuxiens, ce logiciel libre propose de nombreux outils de maintenance pour les distributions GNU/Linux, le tout au sein d’une interface moderne et très accessible. Vous pouvez ainsi vérifier en un coup d’œil les constantes de votre cher PC, régler les applications à lancer au démarrage, etc. C’est efficace, gratuit et totalement open source. Bref, indispensable si vous ne voulez pas mettre les mains dans la ligne de commande !

Aternative :

Clementine

clementine

Amis mélomanes, Clementine est le lecteur audio qu’il vous faut. Libre et multi-plateforme, ce logiciel basé sur Amarok offre une pléthore de fonctionnalités. De la gestion de vos listes de lectures à l’écoute de podcasts en passant par les services de streaming audio, Clementine< sait presque tout faire.

Les nombreuses fonctions restent néanmoins facilement accessibles grâce à l’interface qui se veut simple à appréhender. Petit point original : vous pouvez diriger le lecteur à distance en utilisant un smartphone Android. Le développement est malheureusement au point mort depuis avril 2016, ce qui n’empêche pas ce lecteur audio de rester très efficace.

Aternatives :

Firefox

firefox

Porté par la fondation Mozilla, Firefox est probablement le navigateur internet libre le plus célèbre au monde. Un succès mérité étant donné son efficacité. Son principal atout est sa modularité : vous pouvez télécharger de nombreux thèmes et add-ons afin de personnaliser le navigateur web à votre image.
Dans sa dernière version nommée Quantum, Firefox fait peau neuve et améliore grandement ses performances grâce à un nouveau moteur. La navigation devient ainsi plus rapide tout en économisant plus de mémoire pour les autres programmes du PC. A noter que ce logiciel libre est préinstallé sur un grand nombre de distributions GNU/Linux.

Aternatives :

Thunderbird

thunderbird

Aux côtés de Firefox, Mozilla soutient aussi le client de messagerie mail Thunderbird. Disponible sous licence libre, ce logiciel est des plus complets dès qu’il s’agit de gérer une ou plusieurs boites mail. Tout comme Firefox, son gros atout est sa modularité. Une énorme sélection de thèmes et add-ons permet de personnaliser Thunderbird.

Plus qu’un client mail, ce logiciel sert aussi de messagerie instantanée ou d’agenda. Il est axé sur la sécurité et la vie privée avec la possibilité d’envoyer des mails chiffrés. Son filtre anti-spam s’avère aussi très efficace. En bref, un excellent logiciel libre idéal !

Aternatives :

Corebird

corebird

Il n’existe pas de client Twitter officiel pour GNU/Linux. Qu’à cela ne tienne, la communauté du libre a toujours des solutions, souvent plus efficaces que le modèle original. Corebird est donc un client Twitter qui vous permettra de profiter de votre timeline et de vos listes directement via une interface très soignée.

Simple d’usage, ce petit logiciel libre s’avère très efficace au quotidien. L’accès aux principales fonctions du réseau social est très simple. Les mises à jour sont régulières, ce qui fait de Corebird un incontournable pour les linuxiens fans de Twitter. On le retrouve d’ailleurs dans les dépôts officiels de nombreuses distributions GNU/Linux.

Aternatives :

Source clubic.com

Posted in Uncategorized | Tagué: | Commentaires fermés sur Passez au libre ! Notre sélection de logiciels libres et open source

Ubuntu 18.04 bénéficiera d’un support complet de non plus cinq ans, mais dix ans. Une rallonge pour séduire les entreprises.

Posted by CercLL sur 17 novembre 2018

La distribution Ubuntu 18.04 – alias Bionic Beaver – est sortie en avril dernier. C’est une mouture étiquetée LTS (Long Term Support) pour signifier un support à long terme, soit une durée de cinq ans, aussi bien pour la version de bureau que serveur.

Lors de l’OpenStack Summit à Berlin cette semaine, Mark Shuttleworth, le fondateur et patron de Canonical, a annoncé que le support d’Ubuntu 18.04 LTS couvrira finalement une période deux fois plus importante, et donc dix ans.

 

Pour justifier cette rallonge conséquente, Mark Shuttleworth a évoqué  » l’horizon à très long terme  » de certaines industries concernées, allant des services financiers aux télécommunications, ainsi que pour l’Internet des Objets en particulier.

 » Des lignes de fabrication sont déployées et seront en production pendant au moins une décennie.  » Évidemment, il n’est ici pas fait référence aux besoins de l’utilisateur grand public d’Ubuntu en version Desktop. Canonical pense à répondre aux besoins des entreprises en matière de cloud computing et leur exploitation d’une infrastructure sur Ubuntu. Preuve en tout cas que la demande est au rendez-vous.

Faisant par ailleurs mention du gros rachat de Red Hat par IBM, Mark Shuttleworth a déclaré que ce n’était pas tant une surprise pour lui (même si la somme mise en jeu est d’ampleur), et il y voit la confirmation de l’énorme opportunité que le cloud ouvert représente avec des solutions Linux.

Source generation-nt.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Ubuntu 18.04 bénéficiera d’un support complet de non plus cinq ans, mais dix ans. Une rallonge pour séduire les entreprises.

 
%d blogueurs aiment cette page :