CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

  • Visioconférence

  • Languages Disponibles

  • Richard Stallman

  • Le Logiciel Libre

  • Priorité au Logiciel Libre!

  • L’ Agenda du Libre région PACA

  • Mobilizon Chapril

  • Chapril Mumble

  • Articles récents

  • Le Manchot

  • Écoutez

  • Lsdm liste des Gulls

  • Toolinux

  • Mastodon CercLL

  • Méta

  • créer un sondage

  • Un éditeur de texte collaboratif en ligne libre

  • Communication collaborative

  • Framatalk Visioconférence

  • Herbergement d’images

  • Suivez nous sur Diaspora

  • Ordinateur recyclé sous Debian

  • Nombres de visites sur ce site

    • 84 099 Visites
  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 223 autres abonnés

  • RSS CERCLL

  • Archives

Posts Tagged ‘Bureau’

Linux : premiers aperçus de l’environnement GNOME 40

Posted by CercLL sur 12 janvier 2021

 

L’environnement de bureau GNOME est en pleine restructuration. Dans sa prochaine version majeure, il se parera d’un nouveau look et apportera un certain nombre de changements. Après la GNOME 3.38, on passe directement à la version… 40 !

Plusieurs distributions GNU/Linux ont adopté l’environnement de bureau GNOME par défaut. C’est par exemple le cas de Fedora, Debian et bien entendu Ubuntu. Ces distributions devraient bénéficier d’un nouveau coup de jeune avec une interface graphique repensée, laquelle n’est pas sans rappeler celle de macOS.

Les changements majeurs de GNOME 40

L’équipe explique tout d’abord avoir revu le premier démarrage de l’environnement. Plutôt qu’un bureau vide, permettant notamment aux éditeurs de distributions de le personnaliser comme Ubuntu, avec GNOME 40, l’utilisateur sera d’emblée accueilli par un bureau fonctionnel avec une barre d’applications et moteur de recherche.

Le bouton Activities est mis au premier plan. Ce dernier active un gestionnaire de tâches avec chacune des applications et chacun des bureaux virtuels en mode exposé, à la manière de Mission Control sur macOS. Nous retrouvons aussi l’ajout d’une icône au-dessous de chacune des fenêtres pour mieux les identifier.

Le moteur de recherche de GNOME 40 permet d’obtenir des résultats à la volée, au fur et à mesure de la saisie de la requête. L’équipe explique avoir revu les gestuelles des touchpad afin d’optimiser les diverses interactions avec le système. La gestion des bureaux virtuels a également été revue pour une prise en main plus facile.

Toujours inspiré de macOS et de son Launchpad, la grille des applications peut être parcourue par pages à l’horizontale.

GNOME veut rassurer les utilisateurs

Les travaux portés par l’équipe chargée de repenser l’interface de GNOME sont sujets à diverses critiques, notamment parce que ces derniers craignent qu’ils ne soient pas compatibles avec leurs usages personnels.

Dans un billet de blog, Allan Day, responsable du design, souhaite rassurer la communauté des utilisateurs. Il explique ainsi que l’équipe de GNOME comprend ces craintes. Pour cette raison des efforts ont été fournis pour limiter l’ampleur des changements ainsi que leurs perturbations éventuelles.

L’homme ajoute que la nouvelle interface de GNOME 4.0 n’aura que très peu d’impact auprès des personnes utilisant plusieurs écrans. Le glisser-déposer des fenêtres d’un environnement de bureau à un autre continuera de fonctionner normalement. Il précise en outre que les utilisateurs ayant configuré leur écran à la verticale ne seront pas affectés par ces changements.

GNOME 40 devrait être publié au mois de juin.

Source : GNOME

Posted in CercLL | Tagué: , , , , , | Commentaires fermés sur Linux : premiers aperçus de l’environnement GNOME 40

Ce qu’il faut savoir sur la sortie de GNOME 3.36 « Gresik »

Posted by CercLL sur 12 mars 2020

Baptisée Gresik en hommage à l’équipe qui a permis la tenu de GNOME.Asia en 2019, cette nouvelle version de l’environnement de bureau apporterait plus de 24 mille changements. C’est colossal.

Ce qu’il faut savoir sur la sortie de GNOME 3.36 « Gresik »

GNOME 3.36 est la dernière version de la branche GNOME 3, résultat de 6 mois de travail par une communauté forte de 780 contributeurs, partout dans le monde. On fait le point sur les nouveautés.

Nouvelle application Extensions et nouvel écran de connexion

Les extensions de GNOME Shell peuvent être gérées à l’aide d’une nouvelle application Extensions, plutôt que par Logiciels. Cette application permet la mise à jour des extensions, la configuration des préférences ou encore la suppression et la désinstallation des extensions non désirées.

L’équipe a également cherché à améliorer l’expérience liée à l’écran de connexion et de verrouillage. Il est maintenant bien plus fonctionnel, plus simple à utiliser, mais entend rester élégant malgré sa simplicité.

Nouveauté héritée des systèmes mobiles comme Android ou iOS, un bouton Ne pas déranger a été ajouté à la fenêtre de notifications. Lorsqu’activé, les notifications sont cachées, jusqu’à ce que le bouton soit basculé et le paramètre désactivé.

Nouveautés du Bureau et des logiciels

L’interface

GNOME Shell a reçu beaucoup d’améliorations visuelles et fonctionnelles (notamment le calendrier). Les boutons d’extinction et de redémarrage ont été réorganisés. Un bouton de mise en veille est maintenant visible.

La plupart, sinon l’intégralité des boîtes de dialogue ont été repensées, les rendant plus simples à lire et améliorant leur cohérence. Les boîte de dialogue du système demandant un mot de passe ont désormais une option pour révéler le mot de passe par un clic sur l’icône « œil ».

Les applications de GNOME

Les dossiers d’applications dans la vue d’ensemble des applications peuvent être renommés. Les fichiers cachés peuvent être utilisés comme modèles de nouveaux documents dans Fichiers.

Logiciels détecte automatiquement les connexions avec quotas (3G, 4G, 5G), tels les réseaux de données mobiles. Lorsqu’une connexion avec quota est détectée, Logiciels met en pause les mises à jour afin de réduire l’utilisation des données mobiles.

Outre l’introduction d’un mode sombre (dark mode), le navigateur Web peut désormais afficher les documents PDF depuis un onglet sans passer par une application tierce. Quant à l’interface, elle a été retravaillée pour l’adapter aux écrans plus petits.

Paramètres : quoi de neuf ?

Paramètres : quoi de neuf dans GNOME 3.36 ?

Les sections ont été réarrangées, rendant la navigation plus simple et plus rapide. La section Vie privée liste désormais les applications qui ont obtenu des autorisations pour accéder aux services de localisation, à la caméra et au micro. L’accès peut être révoqué individuellement pour chaque application.

L’assistant de configuration initiale a maintenant la capacité de configurer le contrôle parental pour le premier utilisateur.

En savoir plus sur GNOME 3.36

La liste complète des nouveautés de GNOME 3.36 peut être consultée sur cette page, quasi entièrement traduite en français déjà.

GNOME est disponible pour la plupart des distributions Linux. Les informations pratiques se trouvent sur le site officiel du projet.

Source toolinux.com

Posted in CercLL | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Ce qu’il faut savoir sur la sortie de GNOME 3.36 « Gresik »

Pourquoi le bureau GNU/Linux a besoin d’un mode sombre authentique

Posted by CercLL sur 31 mai 2019

Dans un long plaidoyer, bien documenté et publié sur Medium, Cassidy James Blaede (elementaryOS) estime qu’il est temps pour le FreeDesktop (le « bureau libre ») de se doter d’un véritable mode sombre. Le travail est déjà bien avancé.

Le développeur américain Cassidy James Blaede explique que, ces dernières années, macOS, Windows, Android, Safari, Chrome et même Firefox ont annoncé un support à une forme de « dark mode », qu’il serait grand temps de généraliser dans les systèmes d’exploitation libres.

Il utilise, dans son article, l’expression “Dark Style Preference” (préférence de style sombre) à dessein : « Il est important que ce mode soit traité comme une préférence de l’utilisateur et non comme un mode imposé à lui. » D’ailleurs, poursuit-il, ce n’est pas un thème, mais » un moyen pour le système d’exploitation de répondre à une préférence de l’utilisateur en adaptant l’interface des applications en ce sens. »

D’autres plateformes que les environnements de bureau GNU/Linux ont montré la voie et clairement exprimé à quoi peut ressembler un mode sombre au niveau du système d’exploitation, tel que l’utilisateur peut le souhaiter. Il ne faut donc pas réinventer la roue.


Dark mode sous Linux : un travail en cours.

Dans son plaidoyer, Blaede ajoute qu’il a, ces derniers temps, suivi et collaboré aux efforts en ce sens effectués sur la distribution elementaryOS. Le travail est déjà en cours au sein du projet « Prefer Dark Style » (préférence pour un mode sombre) (et il ne se contente pas de forcer une feuille de style GTK différente).

Quelques exemples ci-dessous.

Le développeur estime que le travail porte déjà ses fruits. Traduction : il ne faudra pas attendre des années avant d’en profiter. Il reste toutefois de nombreux détails à régler : le dock toujours clair, comme les notifications ou encore l’intégration à Webkit(GTK). Il faudra également appliquer des correctifs à des applications multiplateformes comme Chrome, Electron ou Firefox

Pour bien comprendre l’enjeu et le travail accompli, vous pouvez
lire (en anglais) l’article « The Need for a FreeDesktop  Dark Style Preference  https://medium.com/elementaryos/the… sur Medium. Quant à la distribution elementaryOS, elle dispose d’un site web (partiellement) traduit en français.

Source toolinux.com

Posted in CercLL | Tagué: , , , , | Commentaires fermés sur Pourquoi le bureau GNU/Linux a besoin d’un mode sombre authentique

 
%d blogueurs aiment cette page :