CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

Posts Tagged ‘Canonical’

Ubuntu revient en partie sur son passage forcé au tout 64 bits

Posted by CercLL sur 25 juin 2019

image dediée

La récente décision de Canonical de se passer de moutures 32 bits pour Ubuntu 19.10 et les versions ultérieures crée plus de remous que prévu. Valve prévoit de couper le support de la distribution pour Steam alors que Wine est bien embêté.

La semaine dernière, Canonical annonçait l’inévitable : dès la prochaine version d’Ubuntu, attendue comme d’habitude pour octobre, le système ne sera plus disponible qu’en 64 bits. Cette décision rejaillit tant sur les variantes officielles (Kubuntu, Xubuntu, etc.) que les distributions dérivées, dont Mint. Elle entraine donc de nombreux systèmes dans son sillage.

Elle était cependant prévisible, car le matériel purement 32 bits est devenu très rare et des plateformes importantes ont déjà fait le grand saut ou s’y préparent activement (macOS par exemple). Les avantages sont nombreux en termes de sécurité, de performances et surtout de maintenance, puisque de nombreux paquets ne nécessitent alors plus d’entretien.

Pourtant, ce sont bien ces paquets dont dépendent certaines applications, et pas des moindres.

Source nextinpact.com

Publicités

Posted in CercLL | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Ubuntu revient en partie sur son passage forcé au tout 64 bits

Snap Store de Canonical : ce qu’il faut savoir et comment l’installer

Posted by CercLL sur 4 juin 2019

Peu importe votre distribution, vous pouvez désormais accéder à la boutique d’applications Snap Store depuis votre bureau Linux, grâce à ce nouveau logiciel lancé par Canonical.

Techniquement, l’application Snap Store développée par Canonical est un « fork » de GNOME Software, optimisé pour le format Snap. Nous avons été surpris de constater qu’Ubuntu n’est pas un passage obligé : vous pouvez l’installer sur n’importe quelle distribution GNU/Linux (et tant mieux).

L’installation est assez simple avec la commande « sudo snap install snap-store », une fois « snapd » rapatrié. Ensuite, l’interface est très proche des canons du genre. Exemple avec l’application Spotify pour Linux.

Nous l’avons testée pour vous : cette première est plus complète qu’on l’imaginait a priori. Elle peut non seulement consulter les applications disponibles, mais également les télécharger, les installer et les mettre à jour. Il est d’ailleurs également possible d’installer des applications classiques (AppImage ou Flatpak, par exemple).


 


Où et comment télécharger Snap Store

Snap Store est disponible gratuitement en téléchargement. L’application est publiée sous licence GPL-2.0+. Trois éditions sont proposées : version stable, version candidate et « edge » (développement

Posted in CercLL | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Snap Store de Canonical : ce qu’il faut savoir et comment l’installer

Vulnérabilités MDS, Canonical publie des correctifs pour Ubuntu

Posted by CercLL sur 16 mai 2019

Canonical vient de publier de nouvelles mises à jour de sécurité pour son systèmes d’exploitation Linux Ubuntu. Elles colmatent de récentes vulnérabilités découvertes dans les processeurs Intel.

Au nombre de quatre, elles sont connues depuis un petit moment.  Intel a déjà publié un nouveau microcode afin de les atténuer. Dans le cas d’un système d’exploitation basé sur Linux, le colmatage est un peu plus compliqué.  Ces failles ne peuvent pas être corrigées uniquement en mettant à jour le microcode. Il est nécessaire de corriger le noyau et d’installer les derniers correctifs QEMU.

Ces vulnérabilités (CVE-2018-12126, CVE-2018-12127, CVE-2018-12130 et CVE-2019-11091) affectent certains processeurs Intel. Leur exploitation est susceptible de permettre à un pirate de récupérer des informations considérées comme sensibles. Toutes les versions de la distribution Ubuntu prises en charge sont concernées. Nous avons Ubuntu 19.04 (Disco Dingo), Ubuntu 18.10 (Cosmic Cuttlefish), Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver), Ubuntu 16.04 LTS (Xenial Xerus) et Ubuntu 14.04 ESM (Trusty Tahr). .

Alex Murray, responsable technique de la sécurité Ubuntu chez Canonical explique

« Étant donné que ces vulnérabilités affectent un si grand nombre de processeurs Intel (ordinateurs portables, ordinateurs de bureau et serveurs), un grand pourcentage d’utilisateurs Ubuntu devraient être touchés. Les utilisateurs sont invités à installer ces packages mis à jour dès qu’ils sont disponible. »

Canonical recommande d’installer le nouveau noyau Linux, le dernier microcode d’Intel et les dernières versions « QEMU » publiées aujourd’hui au travers de ses canaux officiels. A cela s’ajoute également un conseil. Il est recommandé de désactiver le Symmetric Multi-Threading (SMT) alias l’hyper-Threading chez Intel.

Vulnérabilités MDS, Canonical conseille de désactiver l’Hyper-threading

Ce dernier point fait parler de lui car d’autres géants comme Microsoft, Apple, Redhat ou encore Google ont la même position. Il faut savoir que l’impact sur les performances peut être catastrophique. Apple parle d’une chute pouvant atteindre les 40% dans certaines situations.

Pour Intel, nous ne sommes pas en situation critique. Le géant parle de risque modéré en raison de la difficulté à exploiter ses failles MDS. En effet, si elles permettent des accès à différents buffers du processeur stockant des fragments de données il faut une certaine chance pour tomber sur des données exploitables.

Du coté de chez Canonical plusieurs correctifs logiciels du noyau voient le jour. Ils visent Ubuntu 18.04 LTS, Ubuntu 16.04 LTS et Ubuntu 14.04 ESM. Leur contenu apporte des atténuations contre ces vulnérabilités MDS (Microarchitect Data Sampling).

La nouvelle version du microcode Intel que vous devez installé est la 3.20190514.0.  Les nouvelles versions du noyau sont

  • linux-image 5.0.0.15.16 pour Ubuntu 19.04,
  • linux-image 4.18.0.20.21 pour Ubuntu 18.10,
  • linux-image 4.15.0-50.54 pour Ubuntu 18.04 LTS
  • et linux-image 4.4. 0-148.174 pour Ubuntu 16.04 LTS et 14.04 ESM.

Source ginjfo.com

Posted in CercLL | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Vulnérabilités MDS, Canonical publie des correctifs pour Ubuntu

Une entrée en bourse est toujours prévue pour Canonical (Ubuntu)

Posted by CercLL sur 4 mai 2019

Si le chiffre d’affaires de Canonical est dopé par l’IoT et le cloud, la distribution Ubuntu Linux de bureau génère des revenus de plus en plus importants. D’ailleurs, l’IPO est toujours sur la table pour Shuttleworth.

Mark Shuttleworth, fondateur d’Ubuntu et PDG de Canonical, s’est laissé aller à quelques confidences dans le cadre de l’Open Infrastructure Summit qui s’est tenu à Denver en début de semaine.

Selon des propos rapportés par ZDNet : « Nous voyons un grand nombre d’entreprises souscrire à des offres de support de Linux pour le bureau, notamment auprès des ingénieurs en intelligence artificielle. (…) D’ailleurs, nous voyons émerger une forte demande en support commercial de l’édition desktop d’Ubuntu. »

Qu’est-ce qui a fondamentalement changé ? Pour Shuttleworth, l’intérêt pour le support desktop « existait déjà, mais de manière plus officieuse, auprès des développeurs » : « On était davantage dans des déploiements de type ’don’t ask don’t tell’ (sous le manteau), mais aujourd’hui, ce sont les équipes IA qui réclament ce support et le sujet est pris plus au sérieux. »

Cloud et IoT tiennent les cordons de la bourse

Par rapport au cloud et à l’IoT, le desktop Linux ne rapporte pas des sommes importantes, mais cela ne signifie pas non plus que ces revenus sont négligeables. D’ailleurs, la bourse est toujours sur la feuille de route du patron, même s’il n’y a pas encore de date fixée.

Les objectifs sont pourtant clairement dessinés… et de plus en plus plausibles : « Plus de 200 millions de revenus (Ndlr : en dollars US), une croissance franche et l’alignement des planètes autour du cloud et de l’IoT. » Le cloud répond déjà franchement à ces critères : « 2 tiers des clouds publiques utilisent Ubuntu Linux. Bien sûr, ce peut être sur Azure, chez Google, chez Amazon, mais peu importe, c’est Ubuntu qui est à la manœuvre dans tous les cas. »

Source toolinux.com

Posted in CercLL | Tagué: , , , , | Commentaires fermés sur Une entrée en bourse est toujours prévue pour Canonical (Ubuntu)

PureOS: Un Linux pour les PC et les smartphones

Posted by CercLL sur 9 mars 2019

Un système d’exploitation pour deux plates-formes? C’est une vieille idée, qui n’a jamais fonctionné, mais le constructeur d’ordinateurs portables et smartphones Purism tente un nouvel essai.

Il y a beaucoup de gens qui veulent le même Linux sur leur smartphone et leur PC. Le plus connu d’entre eux est peut-être Mark Shuttleworth de Canonical. Pendant des années, il a essayé de lancer un marché pour Ubuntu Linux fonctionnant sur des tablettes, des smartphones et des PC. Ça n’a pas fonctionné. Après des années d’efforts, Canonical a abandonné son système d’exploitation unique pour toutes les plateformes.

Mais les rêves ne meurent pas. À présent, Purism, le fournisseur d’ordinateurs portables et de smartphones open source, redonne vie à l’idée grâce aux futures versions de sa distribution PureOS Linux.

Jeremiah Foster, directeur de PureOS, a annoncé: « Le système PureOS de Purism est convergent et a jeté les bases de toutes les futures applications qui fonctionneront à la fois sur les téléphones Librem 5 et Librem, à partir de la même version de PureOS. »

Convergent? Foster a expliqué que cela signifie que le système d’exploitation et ses applications auront une « apparence cohérente, ainsi que les mêmes fonctionnalités pour les applications exécutées sur votre téléphone et sur votre ordinateur ».

Plus facile à dire qu’à faire

« Il s’avère que c’est vraiment difficile à faire si vous n’avez pas le contrôle complet du code source du logiciel et l’accès au matériel lui-même. Même dans ce cas, il y a un problème; vous devez compiler le logiciel à la fois pour le processeur du téléphone et celui du portable. » Il s’agit d’un processus complexe qui révèle souvent les hypothèses avancées dans le développement logiciel, mais cela montre également que pour construire un périphérique véritablement convergent, vous devez concevoir la convergence dès le début « , a déclaré Foster.

Étant donné que Purism construit à la fois son propre matériel et ses logiciels, il est bien placé pour résoudre ces problèmes. Purism a débuté en 2015 en tant que fabricant d’ordinateurs portables basé sur du logiciel libre. Son matériel est conçu pour être aussi libre que possible de tout microprogramme propriétaire ou code binaire, communément appelé « blobs ». PureOS est un système d’exploitation basé sur Linux. PureOS prend en charge les interfaces GNOME et KDE Plasma Mobile.

En additionnant tout cela, Purism a plus de contrôle sur la pile matérielle complète, depuis les puces jusqu’à l’interface, que tous ses concurrents, à l’exception d’Apple. Cependant, même Apple, qui possède macOS pour ses ordinateurs et iOS pour ses tablettes et ses iPhone, n’essaie pas de faire fonctionner un seul système d’exploitation sur ses deux plateformes.

Purism affirme que grâce à l’utilisation de Debian comme base de travail, PureOS peut fonctionner sur les processeurs gourmands en énergie et rapides des ordinateurs portables, ainsi que sur les processeurs plus économes et des smartphones. Selon Foster, cela signifie également qu' »il existe un grand ensemble de logiciels packagés qui » fonctionne simplement « sur de nombreux types de CPU. »

Bien entendu, le fait qu’une seule application puisse s’exécuter sur différentes architectures sans nécessiter d’être recompilée ne vous mènera pas bien loin. Par exemple, une application qui a fière allure sur l’écran 15 pouces d’un ordinateur portable ne sera pas aussi jolie sur l’écran 5 pouces d’un smartphone avec son rapport de format très différent.

Purism le sait. Pour résoudre le problème, Purism utilise un « design adaptatif ». Foster explique: « Purism travaille dur pour créer des applications GNOME adaptatives – et la communauté s’associe également à cet effort – des applications qui ont fière allure et qui fonctionnent très bien, à la fois sur un téléphone et sur un ordinateur portable. Combiner le travail de l’écosystème du logiciel libre avec les contributions de Purism signifie que nous pouvons cibler la convergence pour toute notre gamme de matériel Librem: les ordinateurs portables de 13 et 15 pouces et le téléphone de 5 pouces.  »

Les développeurs seront également en mesure de personnaliser leurs applications pour PureOS en utilisant le libhandy, une bibliothèque logicielle open source. Il s’agit d’une bibliothèque de présentation mobile et adaptative GTK +GNOME. Celle-ci est embarquée dans PureOS et Debian. Les programmeurs peuvent également l’utiliser au sein des flatpaks, simplement en l’incluant dans votre manifeste Builder Flatpak.

Est-ce que cela fonctionnera? Cela semble prometteur. Mais j’ai déjà cru aux promesses d’un même système d’exploitation pour de nombreuses plateformes. Ce n’est pas un tour facile. Cela dit, il existe depuis longtemps une demande pour un système d’exploitation mobile basé sur Linux qui ne soit pas Android, il y a donc des clients potentiels. Purism a triomphé de tous les obstacles auparavant. Difficile de prédire ce qu’ils parviendront à en tirer.

Source zdnet.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , , , , | Commentaires fermés sur PureOS: Un Linux pour les PC et les smartphones

Ubuntu, Canonical publie d’importances mises à jour du noyau Linux

Posted by CercLL sur 25 août 2018

Dans le cadre de la maintenance de son système d’exploitation Ubuntu, Canonical publie plusieurs mises à jour du noyau Linux. Elles s’adressent aux différentes versions prise en charge. Plus de 50 failles de sécurité affectant divers composants du noyau sont corrigées.

Ces nouvelles mises à jour de sécurité du noyau sont disponibles pour les utilisateurs des distributions Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver), 16.04 LTS (Xenial Xerus) et 14.04 LTS (Trusty Tahr) sur Raspberry Pi 32/64-bit. Les systèmes Amazon Web Services (AWS), Google Cloud Platform (GCP) et les environnements cloud sont également concernés.

Ubuntu, plus de 50 failles de sécurité corrigées

Selon les différentes notes de versions, 18 failles sécurité sont corrigées dans le noyau Linux 4.15, 9 dans le noyau Linux 4.4 et 53 du noyau Linux 3.13 d’Ubuntu 14.04 LTS. Les correctifs s’attaquent à différents domaines allant de l’implémentation des systèmes de fichiers XFS, EXT4 et JFS au système de fichiers procfs en passant par le framebuffer VESA. Nous avons également des correctifs autour du pilote de CD-ROM, du code de gestion des sockets, de l’implémentation USB / IP et du pilote SCSI générique.

A tout ceci s’ajoute la correction d’un souci de divulgation d’informations dans l’implémentation ACPI et un dépassement de tampon dans l’implémentation d’analyse de table ACPI.

Canonical invite tous les utilisateurs d’Ubuntu 18.04 LTS, 16.04 LTS et 14.04 LTS à mettre à jour leurs systèmes le plus rapidement possible. Vous trouverez à cette adresse les instructions. Une fois l’opération terminée, il est nécessaire de redémarrer sa machine afin que les changements se mettent en place.

Voici les différents noyaux « patchés » selon la version d’Ubuntu

  • Ubuntu 18.04 LTS 64 bits / linux-image 4.15.0.33.35,
  • Ubuntu 16.04 LTS 32 bits et 64 bits / Linux-image 4.4.0.134.140
  • Ubuntu 14.04 LTS / linux-image 3.13.0.157.167.

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Ubuntu, Canonical publie d’importances mises à jour du noyau Linux

 
%d blogueurs aiment cette page :