CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

  • Visioconférence

  • Languages Disponibles

  • Richard Stallman

  • Le Logiciel Libre

  • Priorité au Logiciel Libre!

  • L’ Agenda du Libre région PACA

  • Mobilizon Chapril

  • Chapril Mumble

  • Articles récents

  • Le Manchot

  • Écoutez

  • Lsdm liste des Gulls

  • Toolinux

  • Mastodon CercLL

  • Méta

  • créer un sondage

  • Un éditeur de texte collaboratif en ligne libre

  • Communication collaborative

  • Framatalk Visioconférence

  • Herbergement d’images

  • Suivez nous sur Diaspora

  • Ordinateur recyclé sous Debian

  • Nombres de visites sur ce site

    • 83 938 Visites
  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 223 autres abonnés

  • RSS CERCLL

  • Archives

Posts Tagged ‘Contributeurs’

Quels développeurs et entreprises ont le plus contribué au noyau Linux 5.10 ?

Posted by CercLL sur 7 janvier 2021

Intel n’est plus le plus gros employeur contributeur aux modifications du noyau Linux, selon les dernières statistiques publiées par LWN. Huawei a pris la tête. Les développeurs les plus actifs sont Krzysztof Kozlowski et Sudeep Dutt, mais un Français a rejoint le top 3, Corentin Labbe. Voici les détails.

Cela faisait plusieurs années qu’Intel dominait le classement des plus grands contributeurs aux changements opérés dans le code du noyau Linux. Le dernier rapport publié par LWN le 14 décembre indique que Huawei mène désormais le bal, avec 1.434 modifications (« changesets ») au code (8,9%) contre 1.297 (8%) pour Intel. Les suivants sont « Inconnu » (1.075), puis Red Hat (915), Google (848), AMD (698), Linaro (670), Samsung (570) et IBM (521).

L’affiche est légèrement différente si on observe le nombre de lignes modifiées dans le noyau Linux (« line changes ») : Intel conserve la première place avec 96.976 lignes, soit 12,6%, loin devant Huawei et 41.049 lignes modifiées. Le 3e plus gros contributeur reste « Inconnu », 40.948, devant Google (39.160), NXP, Red Hat, Code Aurora Forum, Linaro et, cette fois, Facebook.

Au-delà des entreprises, il y a des hommes et des femmes. Les trois plus gros développeurs contributeurs sont Krzysztof Kozlowski (491 soit 3.0%), Mauro Carvalho Chehab (378 soit 2.3%) et Christoph Hellwig (265 soit 1.6%). Au niveau des lignes modifiées, Sudeep Dutt affiche rien moins que 26.779 contributions, devant (une nouvelle fois) Mauro Carvalho Chehab avec 22.741 apports et le Français Corentin Labbe (19.091, tout de même).

Sans entrer dans tous les détails, Krzysztof Kozlowski a effectué des nettoyages et des petites améliorations dans tous les sous-systèmes ARM, à un rythme de près de huit par jour. Sudeep Dutt a lui contribué à un seul correctif à 5.10, mais ce correctif a supprimé les pilotes pour les périphériques Intel MIC.

Source toolinux.com

Posted in CercLL | Tagué: , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Quels développeurs et entreprises ont le plus contribué au noyau Linux 5.10 ?

« Ça reste ouvert », une carte collaborative créée par des contributeurs d’OpenStreetMap

Posted by CercLL sur 1 avril 2020

Quels lieux, commerces et services restent ouverts, et avec quels horaires, pendant le confinement anti-coronavirus? Le site caresteouvert.fr, développé par des bénévoles et auxquels les internautes peuvent contribuer, permet de le savoir.

Mais quelle belle idée! Depuis deux semaines que la France vit sous confinement, et que les commerces dits non essentiels sont fermés, on ne peut pas sortir au hasard dans l’espoir que tel magasin ou tel organisme soit ouvert ou pas – ou alors c’est un jeu pour amateurs de paris risqués (contagion, amende, temps perdu…).

Des contributeurs d’OpenStreetMap, désireux de «contribuer à limiter les sorties hors domicile de la population et ainsi retarder la propagation du virus Covid19», ont créé le site, au titre fort clair, «ça reste ouvert».

La carte collaborative des lieux ouverts durant le confinement, c’est sur https://t.co/kiF2wcI4ew Partagez simplement les lieux ouverts ou fermés autour de chez vous et dans toute la France 😍😍 pic.twitter.com/L5XBVWMk4y

— Ça reste ouvert (@caresteouvert) March 30, 2020

Ils en racontent l’histoire sur son blog.

Né à Montrouge, puis étendu à la France le 25 mars

Au début du confinement, «deux citoyens engagés décident de cartographier les lieux restants ouverts à Montrouge (92), leur ville de résidence. Le principe est simple: n’indiquer sur une carte que les lieux toujours ouverts durant le confinement.»

Le succès rapide de leur site, osmontrouge.fr, relayé par la mairie et vite destinataire de nombreux mails de citoyens voulant partager leurs informations, les convainc d’élargir le concept à la France entière. C’est ce que fait donc un noyau de quatre bénévoles, assisté par d’autres contributeurs d’OpenStreetMap.

«C’est le moment où l’équipe s’agrandit: plusieurs bénévoles rejoignent l’équipe. Certains mettent entre parenthèses leurs projets professionnels respectifs pour se concentrer à 100% sur le projet, d’autres donnent un coup de main occasionnel. Très vite, des dizaines de personnes répondent présent pour aider. Tout le monde se mobilise pour répondre à la crise sanitaire.»

Le 25 mars, le site est lancé, en .fr, et les applis mobiles iOS et Android seront prochainement disponibles, indiquent ses créateurs. Toutes les cartes proviennent d’OpenStreetMap, et «si “Ça reste ouvert” fonctionne aussi bien, c’est surtout grâce aux nombreux contributeurs OpenStreetMap qui ont su se mobiliser pour absorber l’énorme pic de contributions créé par notre site Internet».

Créé et développé par des bénévoles, le site bénéficie aussi de partenaires qui le soutiennent gracieusement: Scalingo qui héberge le site et le fournisseur de solutions cartographiques Jawg Maps qui met à disposition son infrastructure technique.

200.000 lieux recensés en quatre jours

Les contributions se multiplient: «Au soir du 28 mars, notre site recense 199.525 lieux répartis sur tout le territoire français. Déjà 35% d’entre eux disposent d’une information d’ouverture (points vert et rouge)! C’était à peine 16% il y a 24 h. Pour l’instant nous constatons que le nombre de visiteurs et les données créées dans OpenStreetMap doublent toutes les 24h, et ce, depuis 3 jours.»

Chaque internaute peut cliquer sur un lieu et préciser une information, et le site est constamment amélioré, en données et en fonctionnalités. Outre les services et commerces, les collectes de sang vont par exemple bientôt être ajoutées.

Source zdnet.fr

Posted in CercLL | Tagué: , , , , | Commentaires fermés sur « Ça reste ouvert », une carte collaborative créée par des contributeurs d’OpenStreetMap

 
%d blogueurs aiment cette page :