CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

  • Languages Disponibles

  • Le Logiciel Libre

  • Priorité au Logiciel Libre

  • L’ Agenda du Libre région PACA

  • Articles récents

  • EricBlog

  • Toolinux

  • Le Manchot

  • Méta

  • Priorité au Logiciel Libre!

  • créer un sondage

  • Un éditeur de texte collaboratif en ligne libre

  • Communication collaborative

  • Framalistes Environnement de listes de diffusion

  • Framatalk Visioconférence

  • Herbergement d’images

  • Suivez nous sur Diaspora

  • Ordinateur recyclé sous Debian

  • Nombres de visites sur ce site

    • 52 641 Visites
  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 22 autres abonnés

  • RSS CERCLL

  • Archives

Posts Tagged ‘Logiciels Libres’

Ce qu’il faut savoir sur la suite LibreOffice 6.1

Posted by CercLL sur 9 août 2018

La Document Foundation annonce LibreOffice 6.1, une mise à niveau importante de la suite bureautique. Elle entend « montrer la puissance d’une communauté de contributeurs étendue et diversifiée. »

C’est la seconde version majeure de la famille LibreOffice 6 présentée en janvier 2018, avec un nombre important d’améliorations et de nouvelles fonctionnalités.

Les nouvelles fonctionnalités de LibreOffice 6.1 ont été développées par une large communauté de contributeurs au code : « 72 % des commits viennent de développeurs employés par des sociétés siégeant au Conseil consultatif comme Collabora, Red Hat et CIB ou des sociétés dédiées aux logiciels open source comme SIL et Pardus, et 28 % viennent de contributeurs individuels bénévoles. »

Résumé des nouveautés

Colibre, un nouveau thème d’icônes pour Windows basé sur les guides de design des icônes de Microsoft et qui rend la suite visuellement attrayante pour les utilisateurs venant d’un environnement Microsoft ;
Une gestion des images retravaillée qui est nettement plus rapide et fluide grâce à un nouveau gestionnaire graphique et à un cycle de vie de l’image amélioré, avec quelques avantages aussi lors du chargement de documents au format propriétaire Microsoft ;
La réorganisation des menus de Draw avec l’ajout d’un nouveau menu Page, pour une meilleure cohérence xde l’expérience utilisateur entre les différents modules ;
Une amélioration majeure pour Base, encore expérimentale : l’ancien moteur de base de données HSQLDB a été déprécié, bien qu’il soit toujours disponible et le nouveau moteur de base de données Firebird est maintenant l’option par défaut (les utilisateurs sont invités à faire migrer leurs fichiers en utilisant l’assistant de migration de HSQLDB vers Firebird ou à les exporter vers un serveur HSQLDB externe) ;
Des améliorations significatives dans tous les modules de LibreOffice Online, avec des modifications de l’interface utilisateur afin de la rendre plus attractive et cohérente avec la version locale ;
Un filtre d’export EPUB amélioré, en termes de lien, tableau, image, incorporation de polices et de prise en charge des notes de bas de page, ainsi que des options supplémentaires de personnalisation des méta-données ;
Les pages d’aide en ligne ont été enrichies de fichiers de texte et d’exemples afin de guider l’utilisateur à travers les fonctionnalités et sont maintenant plus facile à traduire.

Les notes de sortie complètes sont disponibles ici.

En vidéo

LibreOffice 6.1 est disponible immédiatement à partir de ce lien. Attention, le minimum requis pour les systèmes d’exploitation propriétaires sont Microsoft Windows 7 SP1 et Apple macOS 10.9. La formule est plus souple pour Linux. Les versions du dernier code source de LibreOffice Online sont disponibles sous forme d’images Docker.

Source toolinux.com

Publicités

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Leave a Comment »

Linux Presentation Day du 23 au 29 septembre prochains

Posted by CercLL sur 4 août 2018

Le prochain Linux Presentation Day aura lieu en France, à partir du solstice d’automne, c’est-à-dire le dimanche 23 septembre 2018, pendant une semaine, jusqu’au samedi 29 septembre 2018.

Linux Presentation Day (ou LPD), c’est avant tout « l’occasion de découvrir Linux et les logiciels libres. » Des groupes d’utilisateurs de Linux (GUL), des entreprises et des universités du monde entier organisent deux fois par an, à la même période, des rencontres afin de présenter GNU/Linux et les Logiciels Libres.

Les inscriptions se passent par courriel.

Pour la Belgique, les informations sont sur ce site web.

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Leave a Comment »

Linux : la sortie du noyau 4.18 est retardée

Posted by CercLL sur 2 août 2018

En moins de 48 heures, Linus Torvalds a décidé une huitième « release candidate » avant publication de la version stable du noyau Linux 4.18.

La septième version admissible (release candidate, RC) du noyau Linux 4.18 devait être la dernière avant publication de la version stable attendue aux environs du 5 août. Mais la situation a changé en deux jours, relève The Register.

Linus Torvalds (en photo), créateur du noyau socle de mutiples distributions et OS, déclarait dimanche au lancement de la rc7 sur la liste LKML (Linux Kernel Mailing List) :

« Rien de particulièrement bizarre n’est arrivé la semaine dernière. Nous avons eu notre lot de diverses corrections mineures partout. Les deux tiers concernent des pilotes – mise en réseau, staging et USB notamment […] ».

« Donc, à moins que quelque chose d’étrange n’arrive, cela devrait être la dernière rc pour la 4.18 ». Cependant, les modifications de la rc7 se sont mutipliées…

Une rc8 pour le noyau Linux 4.18

Un casse-tête, parmi d’autres, implique ashmem (anonymous shared memory), qui permet aux applications de partager de la mémoire, à l’origine spécfiquement pour Android.

En moins de 48 heures, Linus Torvalds a donc décidé d’étendre le cycle de développement de la version 4.18 du noyau :

« Je pense que je vais faire une rc8 avec le revert, juste pour que nous ayons le temps de comprendre », a-t-il expliqué. « Nous sommes seulement mardi [31 juillet 2018], mais j’ai déjà 90 commits depuis la rc7, donc ce n’est pas le seul problème que nous avons ».

Et d’ajouter : « je préfère juste le rythme régulier de versions, mais quand j’ai une raison de retarder, je vais retarder ».

Source silicon.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Liste des adoptants de GNU/Linux

Posted by CercLL sur 28 juillet 2018

 

Alors que les gouvernements sont soumis à la pression d’institutions comme l’OMC (Organisation mondiale du commerce) ou l’ IIPA (en), certains ont choisi de migrer vers GNU/Linux ou autres logiciels libres afin d’avoir une alternative peu onéreuse et légale à l’utilisation illégale ou au coût parfois élevés des logiciels privateurs comme ceux de Microsoft, d’Apple et d’autres entreprises.

La diffusion de GNU/Linux (en offrant une option moins chère) permet d’augmenter le pouvoir de négociation des États face à des sociétés des pays développés lors de la négociation des contrats. GNU/Linux permet aussi d’utiliser une voie alternative de développement dans des pays comme l’Inde ou le Pakistan où une partie des citoyens ont des compétences en informatique mais ne peuvent investir dans les technologies aux prix « occidentaux »

 

  • En France, la Gendarmerie nationale a commencé la migration de ses 90 000 postes de Windows XP vers Ubuntu en 2007. Ce choix s’explique par les frais de formation supplémentaires pour migrer à Windows Vista et par le succès rencontré par OpenOffice.org45,46. La migration devrait se terminer en 2015. Cet effort a permis d’économiser environ 50 millions d’euros sur le coût de licences logicielles entre 2004 et 200847,48,49.
  • Une part importante des hôpitaux français migrent depuis 2013 leurs SIH (Systèmes d’Informations Hospitaliers) sur des plateformes GNU/Linux. Ces SIH contiennent notamment les dossiers patients, les informations financières et la gestion des ressources humaines. Les hôpitaux sont poussés dans cette démarche, non pas par le gouvernement, mais par l’abandon, par les principaux éditeurs, des plates-formes unix propriétaires (type AIX) ainsi que par les responsables informatiques internes qui sont de plus en plus sensibles aux logiciels libres.[réf. souhaitée]
  • En France, le ministère de l’agriculture utilise Mandriva Linux50,51

Source wikipedia.org

 

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Liste des adoptants de GNU/Linux

Ubuntu 18.04.1 LTS (Bionic Beaver) est disponible, quoi de neuf ?

Posted by CercLL sur 28 juillet 2018

Canonical vient de mettre en ligne sa première grande maintenance de sa distribution Linux Ubuntu 18.04. Ubuntu 18.04.1 LTS est désormais disponible en téléchargement. Elle apporte des mises à jour de sécurité et des updates d’applications.

Ubuntu 18.04.1 LTS (Bionic Beaver)est la première des cinq maintenances prévues pour cette branche de la distribution Linux. Elle profite pour mémoire d’un support sur le long terme, c’est-à-dire cinq ans.

Nous sommes devant un contenu classique sans grande révolution. Il n’y a pas de mise à jour du noyau, ni du gestionnaire graphique. Ubuntu 18.10 (Cosmic Seiche) est encore en développement et devrait être lancé le 18 octobre 2018. L’actuelle version s’appuie toujours sur le même noyau d’Ubuntu 18.04 LTS.

Ubuntu 18.04.1 LTS, stabilité et performance

Canonical propose cependant un programme d’installation amélioré (serveur). Nous retrouvons la prise en charge des configurations LVM, RAID, VLAN et Bonds. Le reste du contenu s’attaque principalement à des mises à jours du contenu, la sécurité et des corrections de bugs.  A l’occasion de cette publication, Canonical précise

« Comme d’habitude, cette version ponctuelle comprend de nombreuses mises à jour, et un support d’installation mis à jour. Il permet de diminuer le nombre de mises à jour à télécharger après l’installation. Celles-ci incluent des mises à jour de sécurité et des corrections de bugs, en mettant l’accent sur la stabilité, la compatibilité et les performances d’Ubuntu 18.04 LTS. » 

Ubuntu 18.04.1 LTS est disponible en téléchargement pour toutes les versions parallèles comme Kubuntu, Lubuntu, Xubuntu, Ubuntu MATE, Ubuntu Budgie et Ubuntu Kylin. Ubuntu 18.04.1 LTS n’est proposé qu’en édition 64-bit Desktop et Server mais du 32-bit est assuré par ses variantes.

Pour procéder à une mise à jour de votre PC sous Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver) vous pouvez utiliser la commande suivante (terminal)

«sudo apt update && sudo apt full-upgrade»

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Commentaires fermés sur Ubuntu 18.04.1 LTS (Bionic Beaver) est disponible, quoi de neuf ?

PeerTube : l’hébergement libre de vidéos est sur les rails

Posted by CercLL sur 24 juillet 2018

Soutenu par Framasoft, PeerTube a réussi haut la main son appel à crowdfunding. Cet hébergement de vidéo décentralisé devrait se doter dans quelques mois de fonctionnalités améliorées.

PeerTube existe comme prototype depuis 2015 (voir son article dans Wikipédia) : logiciel libre d’hébergement de vidéo décentralisé avec diffusion de pair à pair, il est soutenu par Framasoft. Il est à YouTube ce qu’est Mastodon à Twitter : une alternative libre à base de décentralisation, une multitude d’instances jouant le rôle d’hébergeurs.

En mai, l’association libriste Framasoft rappelait que grâce à un précédent appel de fonds, auprès de sa communauté, elle avait pu financer d’octobre 2017 à mars 2018 un contrat pour Chocobozzz, le développeur du logiciel PeerTube, permettant de publier en mars sa version bêta.

 Capture d’écran du clip de campagne de PeerTube – Framasoft / ZeMarmot, CC by-sa

Des fonctions encore à développer

Framasoft expliquait alors :

« Depuis, les instances PeerTube ont fleuri. On compte aujourd’hui plus d’une centaine d’instances publiques déclarées (et sans doute bien plus non publiquement déclarées), hébergeant plusieurs milliers de vidéos! [un coup d’oeil à présent montre qu’il s’agit largement de dizaines de milliers de vidéos, TN]

Nous avons aussi pu éprouver sa robustesse lorsque nos amis de Datagueule ont publié leur film « Démocratie(s) » simultanément sur YouTube et PeerTube. Malgré des milliers de connexions, le logiciel a parfaitement tenu la charge. 🙂 (…)

Cependant, force est de constater que PeerTube reste un logiciel encore non finalisé. Par exemple la recherche n’est pas encore très fonctionnelle (si vous cherchez « Internet own boy » sur Framatube, aucun résultat n’est retourné, alors que si vous cherchez « internet’s own boy », vous pourrez accéder à cet excellent documentaire sur la vie de l’hacktiviste Aaron Swartz).

PeerTube ne permet pas non plus encore d’intégrer un fichier de sous-titres à une vidéo, ou d’afficher son interface dans une autre langue que l’anglais, etc.
Bref, PeerTube fonctionne (bien), mais il reste encore de nombreuses améliorations à y apporter pour pouvoir le considérer comme une alternative sérieuse à YouTube. »
C’est pourquoi l’association a lancé, cette fois à plus grande échelle et via Kisskissbankbank, un appel à financement participatif pour PeerTube, afin de prolonger le contrat du développeur jusqu’à la fin de l’année 2018.

La campagne visait aussi un public non francophone, où Framasoft est peu ou pas connu par rapport à sa notoriété en France et chez les francophones.

Livraison pour octobre

Le résultat est une belle réussite : terminée le 5 juillet, la collecte a obtenu en 42 jours 53.100 euros (auprès de 1.381 personnes), soit deux fois et demi son objectif plancher, qui était de 20.000 euros.

De quoi permettre à ses initiateurs de s’engager à « livrer la version 1 de PeerTube d’ici la fin du mois d’octobre 2018, avec les fonctionnalités annoncées et financées :

– La localisation de l’interface, afin que le logiciel puisse afficher différentes langues

– La fonctionnalité d’ajout de sous-titres vidéos, facilitant l’accès aux vidéos à un public élargi

– Les flux RSS, afin de suivre des instances, des utilisateur·ices et des chaînes vidéos via le protocole RSS

– L’import de vidéos depuis une URL (lien YouTube, Vimeo, Dailymotion, etc.) ou depuis un fichier torrent

– Une recherche améliorée et un outil de recherche avancée

– La redondance des vidéos (afin que des instances «’amies’ puissent partager de la bande passante ou prendre le relais lorsque l’instance originelle a un souci)

– Les abonnements aux utilisateurs et à leurs chaînes vidéos dans l’ensemble de la fédération (afin que l’on puisse s’abonner à ce que l’on veut dans toute la fédération quels que soient les paramètres de fédération choisis par l’instance qui nous héberge)

– Diverses améliorations logicielles visant une plus grande stabilité et adaptabilité. »

Framasoft poursuit ainsi son chemin dans la voie de sa campagne « Dégooglisons Internet », lancée en 2014, a fait éclore une ribambelle de services alternatifs.

La présentation de Dégooglisons Internet le rappelle : « Environ 90 % des revenus de l’association Framasoft provient de l’économie du don et servent à financer :

– les salaires de nos permanent·e·s

– les serveurs et dépenses techniques

– les déplacements, flyers et communications

–  nos participations au monde du libre, etc. »

Source zdnet.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur PeerTube : l’hébergement libre de vidéos est sur les rails

Linux, Neptune 5.4 est disponible en téléchargement, quoi de neuf ?

Posted by CercLL sur 23 juillet 2018

Le système d’exploitation Linux Neptune 5.4 est désormais disponible en téléchargement. Cette distribution se base sur Debian et le gestionnaire de bureau KDE. Elle adopte le noyau linux 4.16.16 et s’accompagne des dernières versions logicielles.

L’annonce a été faite par son développeur Leszek Lesner. L’image d’installation de Neptune 5.4 est disponible en téléchargement. Cette version propose des évolutions et des améliorations. Elle s’accompagne d’une prise en charge optimisée des périphériques Android et de la possibilité de supprimer tous les historiques du widget de notification.

Neptune 5.4, amélioration, optimisation et corrections de bug.

La note de version indique le support de multiples archives « Plasma Extensions » par le gestionnaire de paquets « Plasma Discover ». La distribution bénéficie d’’amélioration pour une configuration ZRAM avec la présence d’un processeur mono-cœur.  Un nouveau thème nommé « Neptune Dark » fait son apparition. Il est associé à un nouveau pack d’icônes, le «  Faenza Dark ». A ce sujet Leszek Lesner précise

« Dans cette mise à jour, nous introduisons un nouveau package d’apparence appelé Neptune Dark, associé à un thème d’icônes modifié, optimisé pour les thèmes sombres, appelé Faenza Dark. Nous avons amélioré le support matériel en fournissant le noyau Linux 4.16.16 avec des pilotes améliorés et des corrections de bugs »

Neptune 5.4, sous le capot

Cette distribution est propulsée par le noyau Linux 4.16.16 et plusieurs applications les plus récentes du gestionnaire de bureau KDE. Cela comprend par exemple les suites logicielles KDE 18.04.3 et KDE Frameworks 5.48.0.

 

 

 

 

 

 

 

Neptune 5.4 s’appuie sur les dépôts Debian GNU / Linux 9 « Stretch » depuis le 21 juillet 2018. Nous retrouvons la suite bureautique LibreOffice 6.0.6, le navigateur Web Chromium 67 ou encore le client de messagerie Mozilla Thunderbird 52.9 et VLC 3.0.3.

Enfin, Neptune 5.4 inclut par défaut v86d et mdadm ( raid logiciel ).

Si vous êtes sous Neptune 5, les fichiers nécessaires à une mise à niveau sont disponibles dès maintenant. Pour une nouvelle installation, l’image ISO de Neptune 5.4 est directement téléchargeable sur le site officiel.

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Linux, Neptune 5.4 est disponible en téléchargement, quoi de neuf ?

Et voici (déjà) la mise à jour de Debian 9.5 (stable)

Posted by CercLL sur 17 juillet 2018

Dévoilée le 14 juillet dernier, la Debian GNU/Linux 9.5 « Stretch » compte rien moins que 100 mises à jour sécuritaires et 91 corrections de bogues. Elle arrive quatre mois après la précédente version.

La cinquième mise à jour de sa distribution stable Debian 9 (nommée Stretch) est là. Si elle règle quelques problèmes importants, cette mise à jour corrige principalement des problèmes de sécurité de la version stable. La mise à jour ne constitue pas une nouvelle version de Debian 9, mais seulement « une mise à jour de certains des paquets qu’elle contient. Il n’est pas nécessaire de jeter les anciens médias de la version Stretch, mais simplement de faire une mise à jour à l’aide d’un miroir Debian après une installation, pour déclencher la mise à jour de tout paquet obsolète », peut-on lire sur le site officiel. La plupart des mises à jour de security.debian.org sont comprises dans cette mise à jour.

Les nouveautés et corrections sont détaillés sur la page francophone dédiée à la mise à jour, que vous trouverez ici. Pour ceux qui veulent repartir de zéro, l’installateur a été mis à jour pour inclure les correctifs incorporés dans cette version de stable.

Pour ceux qui souhaitent obtenir un aperçu des possibilités offertes par les différentes versions (stable, unstable, testing), rendez-vous ici.

Source toolinux.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Et voici (déjà) la mise à jour de Debian 9.5 (stable)

Ubuntu est utilisé massivement par des millions de personne, infographie

Posted by CercLL sur 12 juillet 2018

Canonical propose une infographie concernant l’utilisation de sa distribution Linux Ubuntu. Ce système d’exploitation est présent partout. Il est exploité par des géants de l’informatique et des millions de personnes.

Le paysage des systèmes d’exploitation ne se résume pas à Windows de Microsoft. Cet OS dispose d’une écrasante présence sur le marché grand public mais il n’est pas forcement utilisé massivement dans tous les domaines. Canonical souhaite le rappeler avec le publication d’une infographie autour de sa distribution Linux Ubuntu.

Cette publication s’accompagne de quelques remarques

« Avec Ubuntu 18.04 LTS désormais publié, nous jetons un nouveau regard sur la façon dont Ubuntu a évolué. Il est au cœur des technologies émergentes, y compris l’IA, le blockchain, la robotique et plus. […] Nous partageons sa croissance dans le cloud, le monde industriel industries et dans les appareils utilisés par des millions de personnes dans le monde. »

Ubuntu connecte tout

Ce document montre qu’Ubuntu est au centre de la connexion d’aujourd’hui. Il connecte tout. De grandes entreprises telles que Netflix, PayPal, eBay, Bloomberg, Spotify et Sky l’utilisent pour gérer leurs services mondiaux. Il est présent dans les domaines de pointes. Par exemple l’ESA (Agence spatiale européenne) l’exploite pour son réseaux 5G. Nous le retrouvons aussi dans les automobiles, la robotique et les blockchains.

Sa popularité touche le cloud ​​privé et public. La distribution Linux a trouvé sa place dans les services Amazon Web Services (AWS) et Google Cloud. Ubuntu est également présent dans certains écosystèmes de développeurs. Enfin 40% des utilisateurs de Linux ont choisi Ubuntu pour leurs solutions IoT (Internet of Things). Ce système d’exploitation est aussi très populaire chez les grands fabricants de matériel comme IBM, Intel, Nvidia, Dell, Qualcomm, ARM et Raspberry Pi.

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Ubuntu est utilisé massivement par des millions de personne, infographie

Mozilla entend mieux protéger votre adresse e-mail : voici comment

Posted by CercLL sur 2 juillet 2018

Le site web Have I Been Pwned ? vous permettait déjà de vérifier si votre adresse e-mail se trouve sur de potentielles bases de données piratées. Désormais, Mozilla surveille tout cela pour vous avec Monitor.

Le fleuron Firefox n’en a pas fini de placer la sécurité de l’utilisateur au centre de ses développements. Un partenariat vient d’être noué entre la Fondation Mozilla et la communauté Have I Been Pwned ? autour d’une extension qui se charge de surveiller les risques potentiels pour vous, en permanence, sous la bannière Firefox Monitor.

Si les utilisateurs du service en ligne sont principalement des personnes utilisées par la sécurité informatique, l’objectif de l’extension est d’apporter cette couche de prévention au plus grand nombre via le navigateur Firefox.

Pour garantir la confidentialité du traitement de votre adresse e-mail, Mozilla déclare avoir mis en place une méthode anonymisée en partenariat avec Cloudflare. En dehors de Mozilla, le moniteur ne partagera jamais votre adresse courriel.

Le test grandeur nature va démarrer dès la semaine prochaine. Un nombre limité d’utilisateurs seront invités à tester le service, principalement en Amérique du Nord. Une fois éprouvé, le système sera étendu à l’ensemble des utilisateurs de Firefox.

Firefox Monitor

Source toolinux.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Mozilla entend mieux protéger votre adresse e-mail : voici comment

Firefox 61 est disponible en téléchargement, quoi de neuf ?

Posted by CercLL sur 27 juin 2018

Mozilla vient de mettre en ligne une nouvelle version de son navigateur Firefox Quantum, Firefox 61.  Au programme des améliorations de l’expérience utilisateur, des optimisations de performance et de nouvelles fonctionnalités.

Le navigateur Firefox Quantum est désormais proposé en version 61. Cette sortie, à l’occasion de l’été 2018, apporte de nombreuses choses. Le navigateur facilite l’ajout de moteurs de recherche personnalisés dans la barre d’adresse.

L’application s’enrichit d’une fonction de Pré-chargement des onglets (Tab Warming). Mozilla explique

« cette fonctionnalité permet à Firefox de lancer le chargement d’un onglet avant même que l’utilisateur clique dessus, simplement au passage du curseur de la souris. »

A cela s’ajoute l’Inspecteur d’outils d’accessibilité. Son but est de faciliter le travail des créateurs et des développeurs. Ils peuvent plus facilement imaginer des pages faciles d’accès. De son côté la gestion des onglets WebExtension permet de cacher des onglets et gérer le comportement du navigateur à l’ouverture ou la fermeture de ces derniers. Ces fonctionnalités sont utiles par exemple si l’on souhaite de lancer un onglet pour écouter de la musique sans vouloir qu’il prenne de la place pendant que l’on navigue sur Internet.

Firefox 61, nouvelle fonctionnalité

Enfin Firefox 61 s’enrichit de la fonctionnalité « conservation des listes d’affichage ». Il s’agit d’une sauvegarde en local des contenus qui ont été visités récemment. L’objectif est d’éviter de les re-télécharger à chaque visualisation. Le navigateur devrait de cette manière améliorer sa vitesse dans certaines circonstances.

Firefox 61 est disponible en téléchargement directement sur le site de Mozilla. Si vous êtes un utilisateur, le navigateur dispose d’une fonction de mise à jour automatique accessible dans « A propos de Firefox ».

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Firefox 61 est disponible en téléchargement, quoi de neuf ?

Ubuntu 18.04, Canonical dévoile les données de sa télémétrie

Posted by CercLL sur 24 juin 2018

Canonical vient de révéler une partie de données collectées par son système d’exploitation Ubuntu 18.04. Elle concerne la version PC de la distribution Linux.

Au cours du cycle de développement d’Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver), Canonical a annoncé l’implantation d’un nouvel un outil de collecte de données. Il a été présenté comme une solution afin d’aider à améliorer Ubutnu. Son arrivée n’a pas manqué de créer une polémique sachant qu’il a pris la forme d’un nouvel écran d’accueil affiché une seule fois après le démarrage de l’OS.

Tout ceci serait nécessaire à Canonical pour mieux comprendre les besoins de ses utilisateurs. Nous serions sur une sorte de nécessité pour rendre Ubuntu plus rapide et plus performant. Cette argumentation est connue puisqu’elle a été utilisée par Microsoft pour justifier la transformation de Windows. Cet OS est désormais une plateforme permettant de surveiller l’utilisateur au travers d’une identification publicitaire.

Canonical est conscience que se rapprochement est inévitable si bien qu’il a été annoncé que ces données collectées par Ubuntu seraient rendues publiques.

Ubuntu 18.04 et la télémétrie, bilan

Nous assistons ainsi à la première publication de la télémétrie issue d’Ubuntu 18.04 LTS  (Bionic Beaver).

 

Will Cooke, directeur de la branche « bureau » d’Ubuntu souligne

« Ces données sont basées sur le fuseau horaire sélectionné lors de l’installation et non sur le géocodage d’adresse IP.  Nous ne stockons pas d’adresse IP.  Les Etats-Unis ont la plus grande concentration d’utilisateurs Ubuntu, mais cela pourrait être faussé par les utilisateurs utilisant les valeurs par défaut. La Chine et la Russie sont également de grands utilisateurs d’Ubuntu. Nous avons des utilisateurs dans le monde entier dans tous les pays »

Le temps moyen nécessaire à l’installation d’Ubuntu Desktop est de 18 minutes. Ubuntu 18.04 LTS a été une mise à niveau d’une version précédente dans 25% des cas et 15 % des utilisateurs ont utilisé la nouvelle option d’installation minimale.

En ce qui concerne les configurations matérielles, la plupart des PC utilisent un unique processeur dont le nombre de cœurs n’est pas indiqué. Il s’accompagne généralement d’une unique solution graphique et de 4 ou 8 Go de mémoire vive. La définition la plus populaire est le Full HD soit le 1080P ou encore le 1920 x 1080 pixels.

Canonical a déclaré que toutes ces informations sont totalement anonymes. Elles seront disponibles sur un site Web public dans les mois à venir. Cette démarche est associée au développement d’Ubuntu 18.10 (Cosmic Seichefish). Cette nouvelle version est programmée pour le 18 octobre 2018.

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Commentaires fermés sur Ubuntu 18.04, Canonical dévoile les données de sa télémétrie

Directive droit d’auteur : mise en place d’un filtrage généralisé et automatisé sur Internet ; vote décisif en juillet

Posted by CercLL sur 21 juin 2018

Communiqué de presse du 20 juin 2018.

La commission des affaires juridiques (JURI) a adopté ce matin la proposition de directive sur le droit d’auteur et notamment son article 13 qui impose aux plateformes d’hébergement la mise en place d’un filtrage généralisé et automatisé des contenus que nous mettons en ligne sur Internet. Les plateformes de développement de logiciels libres sont exemptées de ces exigences de filtrage1 mais l’idée même de ce principe est désastreuse. L’April appelle les parlementaires européens à rejeter la proposition de directive dans sa globalité lors de la plénière de juillet.

Ce matin s’est tenu au Parlement européen un vote crucial pour la sauvegarde d’un Internet libre et ouvert. La commission des affaires juridiques a notamment adopté l’article 13 qui impose aux plateformes d’hébergement la mise en place d’outils de censure automatiques. Cette disposition a pourtant été très largement critiquée, par des organisations de défense des libertés sur Internet, des auteurs, des entreprises du logiciel libre… mais aussi par le rapporteur spécial des Nations Unies sur la promotion et la protection de la liberté d’opinion et d’expression.

Sur la question des forges de logiciel libre plus spécifiquement, la commission JURI a fait un pas dans le bon sens en les excluant du champ d’application de l’article 13, qu’elles soient ou non à but lucratif. Malgré cette avancée, l’April considère que le principe même d’un filtrage généralisé est à proscrire.

La Commission a également adopté la décision d’entrer en négociation avec le co-législateur, le Conseil. Lors de la plénière qui commence le 2 juillet, les parlementaires pourront contester cette décision et demander à cette occasion qu’un vote ait lieu sur le lancement ou non des négociations. L’association appelle les parlementaires européens à rejeter le projet de directive.

« Une importante mobilisation a permis d’exclure les forges de logiciels libres des dispositions de l’article 13. Mais ce patch est insuffisant, l’article 13 reste dangereux et doit être supprimé. La mobilisation doit encore s’intensifier d’ici le vote en plénière pour que ce projet de directive rejoigne ACTA dans les poubelles de l’Histoire » a déclaré Frédéric Couchet, délégué général de l’April.

« On nous parle de compromis ; le texte est pointé comme liberticide par les plus grandes sommités. On nous parle de lutter contre le pouvoir des GAFAM et d’instaurer un marché unique numérique ; on renforce les silos. On nous parle d’auteurs et d’autrices ; on brime un des plus importants outils de création et de partage jamais créé. Au-delà de la disposition elle-même, c’est tout le procédé qui est désastreux. L’unique chose à faire est de rejeter intégralement ce texte et de repartir sur des bases saines, avec un véritable débat public de fond » ajoute Étienne Gonnu, chargé de mission affaires publiques pour l’April.

  • 1.L’amendement de compromis dit « CA 2 » adopté ce matin (voir page 2 de ce document PDF (en anglais)) a introduit l’exclusion des forges de logiciel libre en modifiant l’article 2 qui précise la définition de « online content sharing service providers », terminologie qui est ensuite utilisée dans la nouvelle version de l’article 13 :
    « Providers of cloud services for individual use which do not provide direct access to the public, open source software developing platforms, and online market places whose main activity is online retail of physical goods, should not be considered online content sharing service providers within the meaning of this Directive ».

    La nouvelle version de l’article 13 étant page 14 du même document (amendement CA 14).

Source april.org

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Directive droit d’auteur : mise en place d’un filtrage généralisé et automatisé sur Internet ; vote décisif en juillet

Le smartphone Librem 5 sortira en janvier 2019

Posted by CercLL sur 18 juin 2018

Nous vous en parlions en août 2017. Le smartphone sous Linux Librem 5 a désormais une date de sortie : janvier 2019. Et un prix : 599$, soit 515€.

Purism avait lancé un pari fou, celui d’un smartphone Linux doté d’applications libres et open source, respectueux de la vie privée et des standards du web. Lancé en financement participatif, il a permis de recueillir rien moins que 2,5 millions de dollars US : 166% des fonds initialement recherchés.

Quelques mois plus tard, on apprend que l’entreprise peut confirmer la date de sortie du premier modèle. Ce sera pour janvier 2019.

Librem 5 sera le premier smartphone-écosystème entièrement dans les mains de sa communauté. Tout comme le projet eelo, Librem insiste sur les aspects logiciels libres et vie privée de ses futurs utilisateurs. Pour cela, pas question de reconstruire et d’épurer Android, l’équipe base le développement de l’OS sur la distribution communautaire Debian. Nom de baptême, PureOS.

Quelques éléments de l’interface sont déjà présentés, dont l’écran de verrouillage, la page d’accueil, le clavier virtuel et la téléphonie.

Purism prévient que le Librem veillera au chiffrement de bout en bout des communications (appels en VoIP, SMS). Un service VPN sera configuré d’origine pour surfer. Autre annonce : une fonction de « kill switch » pour l’appareil photo, le microphone, la conectivité Wi-Fi/Bluetooth et le baseband.

Le smartphone n’est pas à la portée de tous (financièrement) et ne sera, a priori, pas vendu auprès des opérateurs. Il devrait intéresser les défenseurs du Libre et ceux qui souhaitent disposer d’un terminal entièrement personnalisante et à cœur ouvert.

Les précommandes sont ouvertes.

Source toolinux.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Le smartphone Librem 5 sortira en janvier 2019

Le suivi à long terme de Debian 7 touche à sa fin

Posted by CercLL sur 14 juin 2018

L’équipe du suivi à long terme (LTS) de Debian a confirmé il y a quelques jours que la prise en charge de Debian 7 (Wheezy) a atteint sa fin de vie, cinq ans après sa publication initiale le 4 mai 2013.

Debian ne fournira plus désormais de mises à jour de sécurité pour Debian 7. Un sous-ensemble de paquets de Wheezy sera pris en charge par des intervenants extérieurs. Vous trouverez des informations détaillées sur la page Extended LTS.

L’équipe LTS préparera la transition vers Debian 8 « Jessie » qui est la distribution oldstable actuelle. L’équipe LTS prendra le relais de l’équipe en charge de la sécurité pour le suivi dès le 17 juin 2018.

Debian 8 recevra aussi un suivi à long terme de cinq ans à compter de sa publication initiale et qui prendra fin le 30 juin 2020. Les architectures prises en charges comprennent amd64, i386, armel et armhf.

Source toolinux.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Commentaires fermés sur Le suivi à long terme de Debian 7 touche à sa fin

 
%d blogueurs aiment cette page :