CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

  • Languages Disponibles

  • Priorité au Logiciel Libre

  • L’ Agenda du Libre région PACA

  • Articles récents

  • EricBlog

  • Toolinux

  • Le Manchot

  • Méta

  • Priorité au Logiciel Libre!

  • créer un sondage

  • Un éditeur de texte collaboratif en ligne libre

  • Communication collaborative

  • Framalistes Environnement de listes de diffusion

  • Framatalk Visioconférence

  • Herbergement d’images

  • Suivez nous sur Diaspora

  • Ordinateur recyclé sous Debian

  • Nombres de visites sur ce site

    • 44,460 Visites
  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 18 autres abonnés

  • Archives

Posts Tagged ‘Logiciels Libres’

Ubuntu 17.04 (Zesty Zapus) est abandonné, il est temps d’adopter Ubuntu 17.10

Posted by CercLL sur 16 janvier 2018

Si vous êtes un utilisateur du système d’exploitation Ubuntu 17.04  (Zesty Zapus), il est nécessaire d’envisager une mise à jour vers une version plus récente de la distribution Linux.

Canonical annonce qu’Ubuntu 17.04 a désormais atteint sa date de fin de vie. En clair l’OS ne profitera plus de mises à jours de sécurité et de logiciels. Lancé le 13 avril 2017, Zesty Zapus a été la dernière version Ubuntu a proposé par défaut l’environnement de bureau Unity 7. Son cœur exploite le noyau Linux 4.10 accompagné du module graphique Mesa 17 et du serveur d’affichage X.Org Server 1.19.

Lors de sa sortie, l’OS s’est accompagné d’une maintenance de neuf mois seulement et la date fatidique a été dépassée. Depuis le 13 janvier dernier, le système d’exploitation est abandonné par Canoncial. Il n’est plus prévu de patchs de sécurité et de mises à jour logicielles.

Canonical recommande à ses utilisateurs de « migrer » leur configuration vers une version plus récente de la distribution, Ubuntu 17.10 (Artful Aardvark) par exemple.

Ubuntu 17.10, comment mettre à niveau Ubuntu 17.04 ?

Ubuntu 17.10 est disponible en téléchargement depuis quelques heures maintenant. Canonical propose avec cette itération d’importants changements. Les actuels utilisateurs de la distribution peuvent naturellement procéder à une mise à niveau de leur version. L’opération n’est pas compliquée mais demande un peu de prudence. Explications.

Ubuntu 17.10 (Artful Aardvark) a été publié avec un environnement de bureau différent par défaut. La distribution profite d’un support jusqu’en juillet 2018 ce qui est intéressant pour les utilisateurs d’Ubuntu 17.04 (Zesty Zapus). L’arrêt de sa maintenance est prévu le 13 avril 2018.

Avant de procéder à une mise à niveau, il est important de noter que cette version propose GNOME 3 comme environnement de bureau. Ceci signifie qu’il faut s’attendre à des changements même si Unity n’est pas supprimé pendant le processus de mise à jour. L’environnement reste accessible en option via l’écran de connexion.

Selon l’un des développeurs d’Ubuntu, Didier Roche aucun paquet que vous avez installé ne sera supprimé pendant le processus de mise à niveau. Par contre certaines fonctionnalités d’Unity ont été modifiées pour s’adapter à l’adoption de GNOME.

Ubuntu 17.10, mise à jour, sauvegarde et mise à niveau

Avant de procéder à une mise à niveau de votre distribution, il est conseillé de créer une sauvegarde de vos fichiers les plus importants (documents, musique, jeux, vidéos, etc.). La prudence n’est jamais inutile.

Ensuite procéder à une vérification de l’état de mise à jour d’Ubuntu 17.04 avec l’installation des derniers updates disponibles. Une fois tout ceci accompli pour lancer la mise à niveau vers Ubuntu 17.10, il faut se rendre dans le terminal afin d’exécuter la ligne de commande suivante

update-manager –c

Elle devrait permettre l’apparition de l’outil de mise à jour logicielle informant qu’Ubuntu 17 .10 est disponible. Il suffit alors de sélectionner « Mettre à jour » et suivre les différentes instructions à l’écran. À la fin du processus de mise à niveau, un redémarrage du PC sera nécessaire. Il va permettre la mise en place de tous les changements.

Ubuntu 17.04 n’est par armé contre Meltdown et Spectre

Il est important de noter que cette version n’est pas armé contre les récentes failles Meltdown et Spectre. A l’approche de la date EOL Canonical n’a pas jugé utile de proposer des correctifs. Il est ainsi expliqué

« Le développement d’une réponse complète aux vulnérabilités Meltdown et Spectre hautement médiatisées est en cours. En raison du timing concernant cette fin de vie, nous ne fournirons pas de paquets du noyau Linux mis à jour pour Ubuntu 17.04 »

Avant d’effectuer la mise à niveau, pensez à sauvegarder vos fichiers et vos paramètres.  Le passage à Ubuntu 17.10 (Artful Aardvark) apporte des changements en particulier du côté de l’interface de bureau, désormais confiée à GNOME 3.26, Enfin Ubuntu 17.10 est proposé uniquement en version 64-bit. Canonical ne propose plus d’image ISO 32-bit.  Si vous êtes dans ce cas, il sera nécessaire de réinstaller le système d’exploitation.

Source ginjfo.com

 

 

Publicités

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Leave a Comment »

Firefox prépare sa prochaine version support étendu

Posted by CercLL sur 16 janvier 2018

Firefox commence à détailler les fonctionnalités prévues pour la prochaine édition longue durée de son navigateur, dont la sortie est prévue pour le mois de mai 2018 avec la version 60 de Firefox. De nouvelles fonctionnalités seront proposées à cette occasion, notamment un outil de gestion des installations pour l’entreprise.

Firefox veut profiter de sa version 60 pour introduire de nouveaux outils au sein de son navigateur. Cette version 60, prévue pour le mois de mai 2018, représente une étape importante pour le navigateur. C’est sur cette version que sera basée la version ESR du navigateur, pour Extended Support Release. Ces versions du navigateur doivent bénéficier de mises à jour de sécurité sur une période plus longue que les autres versions du navigateur. Les versions ESR sont donc les candidates idéales pour les déploiements en entreprise sur de nombreux postes.

Le calendrier des mise à jour de Firefox, avec les éditions ESR

À cette occasion, les équipes de développement de Firefox commencent à communiquer sur les fonctionnalités qui seront proposées avec cette version 60. La principale nouveauté sera l’arrivée d’un « policy engine » : un outil permettant de configurer les installations de Firefox afin de faciliter le déploiement du navigateur sur de nombreuses machines. La fonctionnalité arrivera avec la version 60 et Firefox promet que « l’outil fonctionnera avec l’ensemble des outils généralement utilisés pour mettre en place ce type de politique » en citant notamment Windows Group Policies, mais aussi Autoconfig, CCK2 et Frontmotion. Comme le rapporte The Register, la documentation laisse entendre que la configuration passerait par un fichier JSON utilisé lors de l’installation du navigateur afin de configurer une installation selon les critères retenus. Les administrateurs pourront ainsi choisir d’activer ou de désactiver certaines fonctionnalités, mettre en place un système de liste blanche, ajouter des favoris au sein du navigateur et d’autres options.

Outre cette fonctionnalité, Firefox évoque une nouveauté également prévue pour la version 60 visant à améliorer les performances du navigateur. Baptisée « tab warming », cette fonctionnalité aura pour tache de détecter lorsqu’un utilisateur commence à interagir avec un autre onglet afin de lancer les processus de rendering de façon préventive. Cette technique procède donc en détectant les mouvements de souris qui indiquent qu’un utilisateur s’apprête à cliquer sur un onglet, afin de commencer à lancer les processus de rendering de la page avant que le curseur ne vienne réellement cliquer sur l’onglet. Une technique qui permet de gagner quelques millisecondes sur la plupart des pages, un gain de performance négligeable, mais qui devient nettement plus sensible sur d’autres pages web demandant un certain effort de la part du navigateur en termes de rendu. Cette mise à jour devrait ainsi éviter à l’utilisateur de se retrouver face à une page blanche le temps que le navigateur ait fini de calculer le rendu d’un site web.

La version 60 de Firefox est prévue pour le mois de mai. Elle sera la première version ESR de Firefox à incorporer les changements d’architectures apportés avec Electrolysis et Quantum, arrivés dans le courant des dernières versions. La précédente version ESR était la version 52 sortie au mois de mars 2017.

Source zdnet.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Barcelone éjecte Microsoft au profit de Linux et de l’Open Source

Posted by CercLL sur 13 janvier 2018

Adieu Outlook, adieu Exchange Server, bienvenue à Open-Xchange. Adieu IE, Adieu Office, Firefox et LibreOffice bienvenue. Barcelone devient avec cette initiative la première commune à rejoindre la campagne européenne « Public Money, Public Code ».

La ville de Barcelone est en train de migrer son système informatique vers les technologies Open Source affirme El País. Les autorités locales prévoient de remplacer d’abord toutes les applications utilisateurs par des applications alternatives open source. Un processus qui devrait les amener à termes à se passer de l’OS Windowset de passer à une distribution Linux en 2019.

Barcelone prévoit d’investir 70 % de son budget logiciel dans des logiciels libres en 2018. La période de transition, selon Francesca Bria (Commissaire à la technologie et à l’innovation numérique au Conseil municipal) sera achevée avant la fin du mandat, soit au printemps 2019.

Les clients de messagerie Outlook et Exchange Server seront remplacés par Open-Xchange. Firefox et LibreOffice remplaceront Internet Explorer et Microsoft Office. Pour ce faire, la ville de Barcelone commencera à sous-traiter des projets informatiques à des petites et moyennes entreprises locales. 65 nouveaux développeurs seront recrutés par la municipalité par ailleurs.

Plate-forme en ligne pour les marchés publics

L’un des projets majeurs envisagés est le développement d’un marché numérique – une plate-forme en ligne – grâce auquel les petites entreprises pourront participer aux appels d’offres publics.

La distribution Linux choisie pourrait être Ubuntu car la ville possède déjà un projet pilote de 1.000 postes de travail basés sur ce système d’exploitation.

Barcelone devient avec cette initiative la première commune à rejoindre la campagne européenne « Public Money, Public Code ». Cette initiative de la Free Software Foundation of Europe fait suite à une lettre ouverte qui préconise que les logiciels financés publiquement soient gratuits.

Le passage des logiciels propriétaires à l’Open Source n’est toutefois pas un mouvement irréversible. A Munich, la municipalité a voté récemment le projet de migration du parc de PC vers Windows 10 et Office. Elle dépensera ainsi 49,3 millions d’euros pour revenir au tout-Windows.

Source zdnet.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Leave a Comment »

Meltdown : Firefox se protège également

Posted by CercLL sur 8 janvier 2018

Si la faille touche Intel et ses processeurs, les éditeurs du monde entier redoutent les failles potentielles révélées par la découverte de Meltdown et Spectre. La Fondation Mozilla applique déjà un correctif.

Sur le blog de la fondation Mozilla, l’ingénieur Luke Wagner a choisi de prendre la parole et explique pourquoi Firefox avait besoin de la mise à jour 57.0.4 : des actions urgentes devaient être prises pour corriger la faille au niveau du navigateur, même s’il est difficile à l’heure qu’il est d’estimer l’ampleur des dégâts potentiels. Il s’agit à présent de continuer les recherches pour comprendre la menace et appliquer les correctifs qui s’imposent, sans perdre de temps.

Dans la mise à jour publiée ce week-end, une désactivation des composants à risque permet de prendre une mesure à la fois simple et radicale, mais peut-être pas infaillible.

La mise à jour devrait être récupérée au lancement de votre navigateur sous Linux, macOS et Windows.

Le blog (en anglais)

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Leave a Comment »

Meltdown, Spectre : pourquoi Mozilla patche son navigateur Firefox

Posted by CercLL sur 6 janvier 2018

Mozilla vient de sortir une mise à jour pour Firefox, son navigateur web. But de cette version ? Mieux protéger les internautes face à la menace que constituent les vulnérabilités de type Meltdown et Spectre.

Avec Meltdown et Spectre, le secteur informatique est désormais face à un nouveau type de risque affectant les ressources matérielles des ordinateurs. On le voit avec la vulnérabilité Meltdown, qui touche les processeurs Intel : dans des circonstances spécifiques, cette faiblesse peut aboutir à la récupération de données sensibles qui sont chargées en mémoire par anticipation.

Face à ce danger, l’industrie s’est mise en branle depuis l’été dernier, date à laquelle a été découverte cette nouvelle classe de menace, pour essayer de trouver la parade sans afoler le public ni donner des idées aux personnes malveillantes. Des correctifs sont en cours de conception, mais leurs effets et leur efficacité sont débattus. Google pense avoir mis au point une méthode qui n’affecte pas les performances.

Mais il n’y a pas qu’au niveau des processeurs que des actions peuvent être prises pour limiter au maximum l’exposition à Meltdown et Spectre ainsi qu’à toutes les autres faiblesses de même nature. Au niveau du web, les navigateurs peuvent aussi participer à l’effort général. La preuve : Mozilla vient de publier une mise à jour de Firefox (57.0.4) qui porte justement sur ces attaques.

Rien d’étonnant. « Ce qui permet à ces attaques de fonctionner, c’est que diverses ressources matérielles (et notamment des mémoires cache) sont partagées entre des logiciels privilégiés (noyau du système d’exploitation, navigateur web…) et non privilégiés (simple application, code JavaScript d’une page web…) », explique David Monniaux, directeur de recherche au CNRS, sur son site personnel.

L’expert en informatique et mathématiques ajoute qu’avec Spectre et Meltdown, « il est possible de faire exécuter à un logiciel disposant d’accès privilégié aux données des instructions qu’il ne devrait pas vraiment exécuter ». Or, dit-t-il, ces faiblesses sont difficiles à éviter, vu «  la complexité des machines actuelles, due à la recherche de hautes performance, avec la présence de nombreuses ressources partagées ».

Mozilla sort un correctif pour Firefox

C’est pour cette raison que Mozilla intervient, même si le problème concerne avant tout Intel et ses processeurs.

Sur le blog de la fondation, Luke Wagner, qui officie en tant qu’ingénieur logiciel au niveau de JavaScript et de WebAssembly dans le navigateur Firefox, explique que des « tests internes confirment qu’il est possible d’utiliser des techniques similaires à partir de contenus web pour lire des informations privées entre différentes origines ». Et que des actions doivent donc être prises.

Pour l’instant, Mozilla le reconnaît : la mise à jour 57.0.4 est une rustine d’urgence. « l’ampleur de cette classe d’attaques est encore étudiée et nous travaillons avec des chercheurs en sécurité et d’autres fournisseurs de navigateurs pour bien comprendre la menace et les correctifs », écrit Luke Wagner. Pour l’instant, il s’agit de désactiver des composants à risque.

« Comme cette nouvelle classe d’attaques implique de mesurer des intervalles de temps précis, en tant qu’atténuation partielle, à court terme, nous désactivons ou réduisons la précision de plusieurs sources temporelles dans Firefox », ajoute-t-il. Deux éléments sont concernés : le premier est ralenti de 20 micro-secondes et le second est purement et simplement débranché.

« À plus long terme, nous avons commencé à expérimenter des techniques pour éliminer la fuite d’information au plus près de la source, au lieu de simplement cacher la fuite en désactivant les minuteries. Ce projet nécessite du temps pour comprendre, implémenter et tester, mais pourrait nous permettre d’envisager de réactiver [le second composant] et les autres minuteries de haute précision car ces fonctionnalités fournissent des capacités importantes à la plate-forme web », conclut Mozilla.

La mise à jour peut être récupérée depuis le navigateur web directement ou en passant par le site officiel de Mozilla.

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Leave a Comment »

Firefox Focus s’enrichit de deux nouvelles fonctionnalités, bilan

Posted by CercLL sur 15 décembre 2017

Une nouvelle version de Firefox Focus débarque. Elle apporte de nouvelles fonctionnalités dont un accès plus rapides aux sites les plus consultés.

Cela fait un peu plus d’un an que Firefox Focus est disponible. Proposé son Android et iOS, ce navigateur pour mobile s’enrichit d’un accès plus rapide aux sites que l’utilisateur consulte très souvent. Mozilla présente également une option pour ajouter n’importe quel moteur de recherche. Elle faisait partie des options les plus demandées. A l’occasion de cette annonce Mozilla déclare

« Nous savons que nos utilisateurs veulent du choix et regrettent de ne plus avoir leurs sites et moteurs de recherches favoris au bout des doigts, mais ils ne veulent pas sacrifier leur vie privée pour autant. Depuis le moment où nous avons commencé à développer Focus, notre objectif a été que les utilisateurs puissent accéder rapidement à l’information et autres sites web tout en protégeant leurs données d’un pistage contre leur gré. »

Firefox Focus, ses sites préférés dans la liste personnelle auto-complétée

Firefox Focus Il permet désormais d’ajouter les sites visités fréquemment à la liste personnelle auto-complétée. Ce choix permet de restreindre l’accès puisque l’utilisateur est le seul à pouvoir voire l’URL dans cette liste. Pour consulter le site en question, il suffit de taper les premières lettres et l’auto-complétion se chargera du reste.

Ce navigateur rencontre un certain sucés en raison de sa rapidité. A l’aide d’un blocage automatique de la publicité et des outils de pistage, les pages se chargent plus rapidement. Traduit en 27 langues, il est disponible sur le Google Play et l’App Store.

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Firefox Focus s’enrichit de deux nouvelles fonctionnalités, bilan

Véloce, Firefox Quantum attire de nombreux internautes

Posted by CercLL sur 13 décembre 2017

C’est un bon démarrage, se félicite Mozilla. La dernière version du navigateur, conçue pour être celle de la reconquête, attire de nombreux utilisateurs. Une année 2018 chargée attend cependant Mozilla s’il veut confirmer ce départ et convertir téléchargements en utilisation durable.

Avec Firefox Quantum, Mozilla a apporté des changements en profondeur à son navigateur. Et ceux-ci s’imposaient sur un marché dominé par Google Chrome et où Firefox reste invisible sur mobile. Environ un mois après son lancement, l’éditeur estime d’ores et déjà récolter les fruits de ses efforts.

Les téléchargements de Firefox par les utilisateurs de Google Chrome, la référence des navigateurs Web à l’heure actuelle, ont augmenté de 44% par rapport à l’année précédente, fait savoir Mozilla. Au total, 170 millions de personnes ont installé Firefox Quantum, et des millions d’autres les rejoignent chaque jour.

Un effet de halo sur mobile

En outre, ce qui est peut-être aussi important pour l’organisation à but non lucratif, l’utilisation de Firefox sur les terminaux mobiles a augmenté. Sur les appareils Android et iOS, les installations de Firefox ont bondi de 24%, selon Mozilla. Pour les installations de son navigateur Focus centré sur la confidentialité, la hausse est de 48%.

Il est encore trop tôt pour parler de plébiscite, notamment parce que nombre des changements introduits dans Quantum n’ont simplement pas encore été portés sur les téléphones Android – et ne verront jamais le jour sur iPhone en raison des restrictions imposées par Apple.

« Je suis très excité par l’effet de halo sur mobile » se réjouit le vice-président de Firefox, Mark Mayo. Mozilla est utilisé quotidiennement par plus de 100 millions de personnes. Cependant, cet usage porte principalement sur le poste de travail. Or, c’est sur smartphone que se situe le potentiel de croissance.

Mozilla ne peut pour le moment revendiquer une victoire. Convertir une hausse de téléchargements en une augmentation durable des utilisateurs actifs nécessitera bien d’autres investissements. « Nous devrons absolument y parvenir toute l’année 2018 pour observer de véritables changements » reconnaît Mayo.

Coup d’accélérateur et souci de compatibilité

Firefox Quantum, la version 57 du navigateur open-source, se montrerait près de deux fois plus rapide que la version 52 lancée en mars. Et Mozilla ne prévoit pas de s’arrêter là et d’accélérer encore le tempo grâce notamment à la technologie WebRender.

« Nous avons déjà plus d’utilisateurs sur le nouveau système, avec plus d’heures d’utilisation que ce que nous avons eu durant quelques années » souligne le dirigeant de l’éditeur. Firefox Quantum totalise environ un demi-milliard d’heures d’utilisation chaque jour.

Mozilla a connu quelques accrocs, néanmoins prévisibles. Des changements ont en effet été apportés au système d’extensions. Ces logiciels complémentaires ont fait le succès de Firefox dans sa lutte contre Internet Explorer.

Avec Quantum, Mozilla a abandonné sa solution historique d’extensions au profit de Web Extensions, modelée sur la technologie de Chrome.

« La casse des add-ons a été … moindre que ce que nous craignions » commente Mark Mayo. Environ un tiers d’entre nous disposent d’extensions Firefox, mais Mozilla veut porter ce chiffre à deux tiers. « La renaissance d’un écosystème d’extensions dynamique est probablement la chose la plus importante que nous voulions voir se produire avec Quantum. »

Source zdnet.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Véloce, Firefox Quantum attire de nombreux internautes

Le logiciel libre en France: une forte croissance, qui devrait se prolonger

Posted by CercLL sur 11 décembre 2017

Deux fois plus dynamique que l’ensemble du marché numérique français, selon l’étude PAC, le marché des logiciels libres et open source devrait créer plus de 4.000 emplois nets par an d’ici 2020.

Le Paris Open Source Summit (POSS) qui vient de se réunir, vitrine de la bonne santé du secteur des logiciels libres en France, est l’occasion de publier une étude sur le poids économique de la filière et son impact sur l’ensemble de l’économie, notamment sur l’emploi et l’innovation.

Effectué à l’initiative de Syntec Numérique, du CNLL (Conseil national du logiciel libre) et de Systematic Paris Region, l’étude a été menée par le cabinet d’études PAC (Pierre Audoin Consultants) et des chercheurs des IAE de Valenciennes et Lyon. Ils ont interrogé 366 entreprises, fournisseurs et utilisatrices de solutions open source, au quatrième trimestre 2017.

Cette étude indique que l’open source est « une filière deux fois plus dynamique que l’ensemble du marché numérique français: avec un taux de croissance annuel moyen de 8,1% entre 2017 et 2020, le marché français du logiciel libre et open source passera de 4,46 milliards d’euros cette année – 4,18 milliards d’euros en services et 278 millions en logiciels – à 5,650 milliards d’euros dans trois ans », selon PAC (un peu moins que prévu il y a deux ans dans la même étude annuelle, qui envisageait 6 milliards d’euros pour 2020).

La France leader européen de l’open source

L’étude souligne aussi que la France est « leader européen de l’open source: avec 23% du marché européen de l’open source, la France conforte ainsi sa place de leader européen. Elle dépasse ses grands voisins en valeur absolue et en part de marché du numérique avec 9,9%, contre respectivement 4,2 milliards d’euros et 6,5% au Royaume-Uni et 4 milliards d’euros et 6,4% en Allemagne.  »

Pour les entreprises utilisatrices interrogées, le logiciel libre est perçu avant tout comme:

– pour 82%, un modèle permettant de mutualiser et réduire les coûts de développement;

– pour 72%, un levier majeur d’innovation dans le numérique;

– pour 70%, un accélérateur stratégique.

45% des fournisseurs interrogés investissent plus de 15% de leur chiffre d’affaires en R&D dans des projets libres et open source. Selon eux, leurs freins principaux restent:

1. le manque de référencement par les directions achats;

2. l’incertitude des clients sur la maintenance et le support;

3. un manque de compétences techniques et juridiques.

Des milliers d’emplois nets créés

L’étude estime que la filière open source emploie actuellement 45.000 personnes, qu’elle créera plus de 4.000 emplois nets par an d’ici à 2020. « Parmi les compétences les plus demandées dans le futur, les profils de développeurs, d’architectes/consultants et d’administrateur système/support sont les plus cités, deux tiers (63%) des profils recherchés étant des bac+5 et plus. »

Les auteurs citent plusieurs figures du secteur.

Philippe Montargès, coprésident du CNLL: « Le secteur de l’open source est créateur d’emplois qualifiés et de proximité, avec très peu de sous-traitance et de recours à l’offshore. »

Marc Palazon, président du comité open source de Syntec Numérique: « Le logiciel open source est essentiellement adopté par les offreurs et entreprises utilisatrices pour réinternaliser et maîtriser leurs SI, mutualiser et rationaliser leurs investissements logiciels et pour accélérer leurs programmes d’innovations stratégiques. »

Stéfane Fermigier, président du groupe thématique logiciel libre au sein du pôle Systematic Paris Region et coprésident du CNLL: « Les entreprises de la filière – en particulier les pure players – partagent pour la plupart les valeurs de transparence, d’ouverture et de collaboration qui fondent le mouvement du logiciel libre et de l’Open Source, estime. Elles sont notamment en première ligne – à la fois en termes de vigilance et de proposition de solutions – sur les sujets de souveraineté numérique, de neutralité du Net et d’interopérabilité et de transparence des algorithmes. »

Source zdnet.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: | Commentaires fermés sur Le logiciel libre en France: une forte croissance, qui devrait se prolonger

Linux AIO Ubuntu16.04 LTS est disponible, l’ISO des grandes déclinaisons

Posted by CercLL sur 6 décembre 2017

 

 

La distribution Linux Ubuntu 16.04 LTS est disponible depuis quelques semaines. Il est possible d’avoir sur un seul support l’ensemble des grandes « déclinaisons ». Linux Ubuntu AIO 16.04 LTS est accessible en téléchargement.

 

Ubuntu 16.04 LTS est à la base de la création de pas mal de versions dérivées. Avec Linux AIO Ubuntu 16.04 LTS vous pouvez retrouver l’essentiel sur un seul support, ce qui permet de gagner du temps et de tester rapidement plusieurs distributions.

Linux AIO Ubuntu 16.04 LTS, que propose-t-il ?

L’essentiel d’Ubuntu 16.04 LTS (Xenial Xerus) dans une seule image ISO propose Ubuntu 16.04 LTS, Ubuntu 16.04 LTS MATE, Kubuntu 16.04 LTS, Xubuntu 16.04 LTS, Lubuntu 16.04 LTS et Ubuntu GNOME 16.04 LTS.

Le support s’accompagne de deux applications pour tester sa mémoire et détecter son matériel. Cet ISO peut prendre place sur une simple clé USB d’installation, un moyen simple de l’emmener partout.

Linux Ubuntu AIO 16.04 LTS est disponible en téléchargement soit directement à partir du site ou via des liens torrents. Il y a trois ISOs correspondants aux versions 32-bit, 64-bit et un mélange des deux.

Linux AIO Ubuntu 16.04 LTS, clé USB ou DVD d’installation

A noter que les restrictions imposées par le site SourceForge ne permet pas de proposer un seul fichier,  Linux AIO Ubuntu 16.04 LTS est donc accessible au travers de deux archives 7z.

La procédure est simple. Il est nécessaire de télécharger ces deux fichiers, de les extraire pour reconstituer l’ISO. Une fois l’opération terminée, l’ISO pour être installé sur un DVD double couche ou une clé USB. Elle doit proposer une capacité de 8 Go.

Pour le téléchargement c’est ici : Linux AIO Ubuntu LTS releases  

Voici comment créer à partir d’un ISO, un clé  USB d’installation pour Ubuntu : Ubuntu 16.04 LTS, comment créer une clé USB d’installation ?

Source ginjfo.com

 

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Linux AIO Ubuntu16.04 LTS est disponible, l’ISO des grandes déclinaisons

Ubuntu 16.04 LTS et Unity 7, Canonical annonce de nombreux correctifs

Posted by CercLL sur 2 décembre 2017

Canonical n’a pas laissé sur le bord de la route sous environnement de bureau Unity 7. La distribution Ubuntu 16.04 LTS (Xenial Xerus) va profiter d’un ensemble de correctifs.

L’information a été dévoilée par Marco Trevisan, ingénieur logiciel chez Canonical concernant la branche Unity. Dans son intervention, il informe la communauté Ubuntu que la version 16.04 LTS va bientôt profiter de plusieurs correctifs. Au total 27 problèmes sont résolus.

La démarche est rassurante car la récente annonce de Mark Shuttleworth concernant l’arrêt du développement d’Unity a été une source de rumeurs. Certains ont émis l’idée que l’adoption par Ubuntu 17.1 de l’environnement GNOME 3 allait mettre un terme à la maintenance d’Unity 7.

Ubuntu 16.04 LTS, une longue liste de correctifs.

Ceci n’est heureusement pas la vérité. Canonical a rapidement pris une position claire en soulignant qu’Unity Stack allait continuer à profiter de patchs et de correctifs. Les choses deviennent désormais concrètes avec l’intervention de Marco Trevisan. Ubuntu 16.04 LTS va profiter de plusieurs correctifs. A ce sujet il est annoncé

« Dans le cadre de notre travail de maintenance régulier autour d’Unity, nous proposons de nouvelles versions de plusieurs « packages » de Compiz, Nux, Unity et Ubuntu Themes et diverses corrections ».

L’objectif de tout ce petit monde est de rendre l’environnement Unity d’Ubuntu 16.04 LTS plus fiable et stable. Canonical a cependant besoin d’une aide.  Il est demandé, si vous le pouvez, de mettre à jour sa distribution afin d’aider à valider ces patchs. Vous pouvez laisser vos commentaires ici.

Voici la liste complète des correctifs annoncés.

  • Bug 961679: gtkrc is producing light menus from dark elements3
  • Bug 1311316: After locking screen there is no input field to type password for unlock2
  • Bug 1316862: Panel mouse events don’t make the fade-to-blank stop
  • Bug 1321075: It’s impossible to exit from screensaver if a menu or an application grabs the screen
  • Bug 1504870: compiz crashed with SIGSEGV in unity::menu::Manager::Indicators() when trying to switch to full screen game crusader kings II
  • Bug 1530277: gtk-window-decorator incorrectly draws the title bar if GDK_SCALE is set3
  • Bug 1532508: Screen shown briefly after opening closed laptop lid, before even unlocking
  • Bug 1575452: Copy/move dialog cannot be switched to in Xenial
  • Bug 1600389: Keep the screen locked if autologin or nopasswdlogin is enabled
  • Bug 1606369: Compiz ‘Thumbnail Window Previews’ artefacts (further fix +)1
  • Bug 1609845: sudo ubuntu-sdk … open project … click to file right key mouse “Show Containing Folder” . a folder shortcut in unity sidebar is not active
  • Bug 1614597: LIM Menu keyboard navigation is broken when mouse enters in new menu1
  • Bug 1618405: Adjacent menu opens when moving from an indicator icon to its dropdown menu in LIMs and Lockscreen
  • Bug 1622995: /usr/bin/compiz:11:sigc::internal::slot_rep::slot_rep:sigc::internal::typed_slot_rep:sigc::slot1:sigc::slot:unity::launcher::Options::Options
  • Bug 1637991: Force quit dialog is misplaced on hidpi monitors
  • Bug 1645507: Unity crashed on oif::frame::Property::GetProperty1
  • Bug 1649736: unity picks poor hidpi scale factor defaults
  • Bug 1659847: /usr/bin/compiz PluginClassHandler:PluginClassHandler:unity::UnityScreen::OnTerminateSpread sigc::internal::signal_emit0:sigc::signal0
  • Bug 1664205: Copy-paste and text selection doesn’t work when caps-lock is on1
  • Bug 1666359: Lock screen doesn’t cover entire desktop on HiDPI display with draw-user-backgrounds unchecked
  • Bug 1668950: Unity doesn’t provide an easy way to enable/disable the low graphics mode3
  • Bug 1671432: Global application menu does not follow mouse move for displaying submenus in multi-monitor setups
  • Bug 1673950: Tooltips in the Unity launcher have a wrong padding and position1
  • Bug 1680927: Neko mode in Unity is not working anymore since 14.043
  • Bug 1700859: Some effects are still present when low-gfx mode is enabled
  • Bug 1702297: Compiz ignores _MOTIF_WM_HINTS set from xprop1
  • Bug 1702701: If the background file does not exists, the lockscreen draws a transparent background.

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Ubuntu 16.04 LTS et Unity 7, Canonical annonce de nombreux correctifs

Mozilla Common Voice : La fondation publie son premier échantillon de voix

Posted by CercLL sur 1 décembre 2017

Le projet vise à mettre à disposition du plus grand nombre une base de données d’enregistrements de voix afin de faciliter le développement de la reconnaissance vocale.

Au mois de juillet, Mozilla avait donné le coup d’envoi de son projet Common Voice. Celui-ci visait à collecter des échantillons de voix lus par les internautes dans une base de données. L’objectif final de Mozilla était de pouvoir proposer un échantillon de données vocales accompagnées de leurs transcriptions afin d’entraîner les algorithmes de machine learning qui travaillent sur des outils de reconnaissance vocale.

Six mois plus tard, Mozilla présente les premiers résultats de son initiative et annonce la disponibilité d’un premier échantillon de voix. Mozilla explique que plus de 20.000 internautes ont accepté de participer au projet, en enregistrant des phrases sur la plateforme dédiée à Common Voice. La base de données est pour l’instant entièrement composée d’extraits en anglais et compte au total 400.000 extraits de voix, accompagnés de leurs retranscriptions, pour un total de 500 heures d’enregistrement.

Le projet devient donc la deuxième plus grande base de données d’enregistrements audio de discours librement accessibles sur le réseau, la première place étant détenue par le projet LibriSpeech.

Outre la base de données en elle-même, Mozilla publie également le code source de DeepSpeech, un projet parallèle qui vise à implémenter un moteur de retranscription d’enregistrements vocaux. Celui-ci est disponible sur Github pour les développeurs qui souhaiteraient contribuer au code. Mozilla précise que ce projet est l’implémentation d’un concept développé par la société chinoise Baidu dans un livre blanc, également disponible et que le programme s’appuie pour fonctionner sur Tensorflow, une bibliothèque logicielle dédiée au machine learning.

Selon Mozilla, son outil parvient à un taux d’erreur de 6,5% sur la base de données LibriSPeech. Une performance honorable : Google avait ainsi annoncé être à 4,9% de taux d’erreur sur ses outils de reconnaissance vocale. Mais la base de données utilisée pour ces tests n’est pas la même, il est donc difficile de comparer vraiment les deux taux.

Pour le projet Common Voice, le prochain objectif est de s’ouvrir à d’autres langues que l’anglais : Mozilla promet être en train de travailler pour que le projet soit en mesure de collecter des échantillons vocaux de différents langages. Mozilla espère que cette évolution sera déployée dans le courant de l’année 2018.

Source zdnet.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Mozilla Common Voice : La fondation publie son premier échantillon de voix

Pourquoi la sécurité met en rogne Linus Torvalds (Linux)

Posted by CercLL sur 28 novembre 2017

Le créateur de Linux, Linus Torvalds, s’est emporté contre les lubies des experts en sécurité, à qui il reproche de ne pas se préoccuper assez des développeurs et des utilisateurs.

Les développeurs sont souvent accusés de ne pas penser à la sécurité. Le fondateur du noyau Linux, Linus Torvalds, en a lui assez des types de la sécurité, à qui il reproche de ne pas penser aux développeurs et aux utilisateurs finaux.

Après avoir passé un savon à certains développeurs du noyau pour avoir tué des processus au nom du durcissement du kernel, Torvalds a expliqué de manière plus mesurée, dans un second temps, les raisons de sa frustration à l’égard de la myopie de la vision sécuritaire.

Sans utilisateurs, à quoi bon la sécurité parfaite ?

S’il admet le mérite d’une architecture composée de plusieurs couches de sécurité, il conteste en revanche certaines façons d’implémenter la sécurité, en particulier si cela dérange les utilisateurs et les développeurs.

Comment ? En bloquant certains processus, affectant dès lors les machines des utilisateurs et en ruinant le code du noyau. Car s’il n’y a pas d’utilisateurs, il n’y a dès lors plus grand intérêt à disposer d’un kernel extrêmement sécurisé, soutient Torvalds.

« ‘Ne causez pas de tort’ devrait être votre mantra pour tout nouveau travail de durcissement » a exigé Torvalds des développeurs de sécurité, leur rappelant de voir la situation dans son ensemble.

« Gardez un œil sur la finalité, et ce n’est que la première étape : vous n’avez pas besoin de casser les pieds aux utilisateurs, et vous n’avez pas besoin d’embêter les développeurs » déclare-t-il.

« Parce qu’au final, ces utilisateurs ont vraiment de l’importance : sans ces utilisateurs, votre système sera peut-être ‘sécurisé’, mais tout votre travail de sécurité ne tiendra que de la masturbation. In fine, vous n’aurez rien fait d’utile. »

Dans un message publié la semaine dernière concernant une requête de durcissement d’un développeur Google Pixel, Linus Torvalds s’était agacé de l’absence de tests convenables, lacune qu’il attribuait à l’attitude selon laquelle « la sécurité est si importante que rien d’autre ne compte. »

La sécurité signale, mais le développeur corrige au mieux

Il a tenu à apporter le point de vue des développeurs après le signalement par une personne de la sécurité d’un accès invalide. Pour ce dernier, le travail est terminé, mais pour le développeur « le mauvais accès n’était qu’un symptôme, et il doit être signalé, débogué et résolu, pour que le bug soit effectivement corrigé. »

Le conseil de Torvalds aux contributeurs en charge de la sécurité est de simplement signaler le bug plutôt que de tuer un processus.

« En tant que développeur, je veux le rapport. Mais si vous avez tué le programme utilisateur dans l’opération, je suis vraiment moins susceptible d’en être informé, parce que l’accès latent concernait probablement un cas véritablement rare et mauvais, ou nous l’aurions déjà trouvé. Dans le noyau, il y a une forte probabilité que ce soit dans un pilote, par exemple » détaille Torvalds.

« Parce que c’est le noyau, et parce que c’est un pilote, il est très probable que supprimer le responsable provoquera des effets collatéraux aléatoires, ou se traduira peut-être par une interruption et la machine sera alors morte dans le pire des cas (…) »

Au moins un membre bien connu de la communauté sécurité s’est rangé derrière la position de Torvalds.

Source zdnet.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Commentaires fermés sur Pourquoi la sécurité met en rogne Linus Torvalds (Linux)

Une extension Firefox veut signaler les sites victimes d’un vol de données

Posted by CercLL sur 24 novembre 2017

Un ingénieur de Mozilla a publié sur github un premier prototype d’une « future fonctionnalité de Firefox ». Pour l’instant disponible sous forme d’extension, celle-ci signalera à l’utilisateur que le site qu’il est en train de visiter a été victime d’un vol de données.

La nouvelle fonctionnalité de Firefox risque de faire grincer des dents, si celle-ci parvient à faire son chemin jusqu’à être intégrée au sein du navigateur. Pour l’instant, il s’agit d’un prototype présenté sous forme d’une extension au navigateur et disponible uniquement sous Github. Cette extension, baptisée Breach Alerts Prototype, voudrait prévenir les utilisateurs lorsqu’ils se rendent sur un site ayant été victime d’une brèche de données.

Pour parvenir à identifier les sites concernés, l’extension développée par Nihanth Subramanya s’appuie sur la base de données constituée par le site HaveIBeenPwned. Edité par Troy Hunt, il répertorie et analyse les principales fuites de données identifiées sur le web. Troy Hunt travaille à identifier et authentifier les brèches de données afin de pouvoir plus facilement avertir les utilisateurs touchés par celles-ci et leur donner les bonnes pratiques à suivre en cas de vol de leurs identifiants ou mot de passe.

Victime d’une précédente fuite de données ?

Ce rôle devrait en principe incomber aux entreprises victimes de l’attaque, mais comme l’a montré l’actualité récente d’Uber, toutes n’ont pas forcement à cœur la protection de leurs clients et d’autres objectifs viennent parfois perturber le processus. HaveIBeenPwned, en tant qu’organisme indépendant, adopte une approche agnostique et se contente de surveiller le web à la recherche d’offre de reventes d’identifiants volés, afin de détecter les dernières brèches de sécurité.

L’extension développée par Nihanth Subramanya pourrait venir simplifier un peu plus encore la tâche pour les internautes. Grâce à celle-ci, Firefox sera en mesure d’afficher une notification lorsque l’internaute visite un site victime d’une fuite. Comme le montrent les captures d’écran, l’interface est pour l’instant rudimentaire. Celle-ci prend la forme d’une pop up de notification indiquant que le site a été victime d’un piratage et invitant l’internaute à rentrer son adresse email. On devine que cette fonctionnalité permettra à l’utilisateur de vérifier si son adresse est concernée par la brèche de donnée : c’est en effet la fonction principale proposée par HaveIBeenPwned sur le site. Pour l’instant, cette fonctionnalité n’est pas activée et l’extension se contente d’indiquer que le site visité a été victime d’un piratage.

Comme le rapporte BleepingComputer, Troy Hunt confirme travailler sur un système de ce type depuis plusieurs mois. Pour l’instant, il ne s’agit que d’une expérimentation et la forme pourrait largement changer avant une version finale. Mais si Firefox parvient à intégrer cette fonctionnalité au sein de son navigateur, cela pourrait constituer un sérieux coup de pouce pour la sécurité des utilisateurs. Les éditeurs de sites, eux, risquent de moins apprécier l’initiative. Pour l’instant, le module complémentaire est uniquement disponible sur Github et compatible avec la developpers edition de Firefox.

Source zdnet.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Une extension Firefox veut signaler les sites victimes d’un vol de données

Comment faire coller Firefox 57 Quantum à vos préférences

Posted by CercLL sur 21 novembre 2017

Vous essayez le nouveau Firefox 57 Quantum d Mozilla et découvrez sa vitesse retrouvée ? Gagnez du temps avec ces conseils d’installation…

Le nouveau navigateur Firefox 57 Quantum de Mozilla a été bien accueilli. TechRepublic va jusqu’à juger qu’il « pourrait prendre la position de Chrome comme roi des navigateurs« . Si vous songez à essayer cette version, voici quelques conseils d’installation. En effet, Firefox a tellement évolué que même les utilisateurs existants pourraient apprendre quelques astuces. Ce fut mon cas.

Une précision majeure cependant : Quantum ne prend en charge que les extensions nouvelle génération en mode multi-processus. En conséquence, les anciennes extensions ne fonctionneront pas dans l’installation par défaut. Des alternatives sont disponibles, mais si vous dépendez d’une extension particulière, vous pouvez faire un premier test en utilisant la version portable de Firefox de John T. Haller. Vous pouvez l’exécuter à partir d’une clé USB ou d’un CD sur n’importe quelle mouture de Windows à partir de XP, ou sous Unix/Linux avec Wine, et cela n’affectera pas le reste de votre système.

Si vous avez besoin de trouver une alternative compatible à votre extension Legacy Firefox, Mozilla met à disposition une page GitHub pour vous aider. Une feuille de calcul Google Docs répertorie également les principales extensions et indique si ces dernières ont été portées ou abandonnées.

Les utilisateurs de Firefox peuvent identifiées les extensions désactivées en appuyant sur Ctrl-Maj-A pour afficher la page Modules complémentaires, puis en sélectionnant Extensions Legacy. Vous pouvez les réactiver en accédant à about:config, en recherchant extensions.legacy.enabled et en changeant la valeur binaire à true. Cependant, cela désactive également la fonctionnalité multi-processus.

Personnaliser l’interface utilisateur

Firefox 57 dispose d’une nouvelle interface utilisateur appelée Photon. Celle-ci peut être modifiée pour répondre à vos besoins. Je n’ai cependant pas encore trouvé un moyen simple permettant de revenir aux onglets arrondis.

Comme d’habitude, rendez-vous dans le menu hamburger et cliquez sur la roue dentée pour Options – ou, au choix, allez-y directement via about:preferences. C’est ici que se paramètrent vos préférences pour la page d’accueil, le dossier de téléchargement, les moteurs de recherche, les notifications et ainsi de suite.

Le menu Général inclut une entrée pour Performance. Si vous conservez la valeur par défaut, Quantum utilisera quatre processus. Si vous décochez cette case, un nouveau paramètre apparaîtra : « Nombre maximum de processus de contenu ». Cela vous permet de sélectionner de 1 à 7 processus (soit 8 en tout). L’utilisation de plusieurs processus peut fournir plus de performances, mais ce traduit également par une consommation accrue de mémoire.

Ensuite, allez dans Personnaliser, soit le menu figurant après Options.

Les options clés pour personnaliser l’apparence de Firefox se trouvent au bas de la page. La première est une case à cocher pour la « barre de titre », purement une préférence visuelle. Le troisième est la « Barre d’outils », qui vous permet d’activer une barre de menu (pour Fichier, Modifier, Voir etc) et une barre d’outils Signets. Je les trouve utiles, mais ils prennent évidemment de la place.

Le paramètre suivant est Thèmes, avec les options Clair, Sombre et Thème par défaut. Il est plus simple de tous les essayer pour choisir celui que vous convient le mieux. Je trouve que le paramètre Clair facilite la distinction des différents onglets.

Le dernier paramètre est Densité. Il dispose de trois options : Compacte, Normale et Tactile. Compacte fournit les en-têtes les plus minces et Tactile les plus espacés.

Personnaliser la capture d’écran de Firefox 57

La partie supérieure de la page Personnaliser comprend quelques dizaines d’icônes – il s’agit de fonctions intégrées ou d’extensions – que vous pouvez faire glisser et déposer dans la barre d’adresse. Par exemple, vous pouvez sélectionner l’icône Enregistrer la page (généralement invisible) et la déposer à côté de l’icône Accueil située à gauche de la zone URL. Vous pouvez récupérer l’icône de la page d’accueil et la déplacer vers la droite de la zone de recherche. Vous pouvez également déposer des icônes dans l’espace entre les lignes pointillées, afin qu’elles apparaissent dans un menu déroulant où elles ne seront pas visibles, mais toujours à portée de main.

Dans le Firefox 57 par défaut, deux espaces flexibles sont intégrés, un de chaque côté de la boîte d’URL. Vous pouvez les supprimer en les sélectionnant puis en les faisant glisser vers le tableau d’icônes, où ils apparaissent sous forme d’espaces ajustables.

N’oubliez pas de cliquer sur Terminé lorsque vous avez fini la personnalisation du navigateur.

Une autre technique permet de modifier l’interface utilisateur. Elle consiste à créer et à modifier un fichier userChrome.css. Jefferson Scher a commencé à explorer cet aspect sur userchrome.org. Cela pourrait s’avérer utile si vous êtes un programmeur web.

Taille d’onglet et animations

L’un des avantages de Firefox, c’est l’existence d’une taille minimale d’onglet. Je compte généralement 100 à 150 onglets – malheureusement, mon record dépasse les 600 – et je souhaite que ceux-ci soient suffisamment grands pour être lisibles. Mozilla a fait un pas en arrière dans Quantum : il a réduit la largeur par défaut de 100px à 76px. Pour la modifier, allez sur about:config, recherchez browser.tabs.tabMinWidth, double-cliquez sur la valeur et remplacez-la par une taille qui vous convienne. Dans mon cas, c’est 110.

Il est vraiment simple dans Firefox de passer d’un onglet à l’autre. Par exemple, vous pouvez cliquer sur la flèche en haut à droite et choisir un onglet dans la liste déroulante. Vous pouvez taper quelques lettres dans la zone de recherche (tw correspond à l’onglet Twitter). Vous pouvez utiliser la molette de la souris pour les parcourir extrêmement rapidement. Inutile de les rendre minuscules pour les adapter à l’écran.

Un autre ajustement possible via about:config consiste à désactiver les animations. Dans ce cas, recherchez toolkit.cosmeticAnimations.enabled, puis double-cliquez dessus et modifiez la valeur sur false. J’ai reçu ce conseil de Winaero.

Il ne fait aucun doute que d’autres astuces émergeront durant les prochaines semaines. N’hésitez pas à partager les vôtres dans les commentaires ci-dessous.

Article « How to tweak the new Firefox 57 Quantum browser to suit your preferences » traduit et adapté par Christophe Auffray, ZDNet.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Comment faire coller Firefox 57 Quantum à vos préférences

Firefox Quantum, Chrome est totalement « largué » en Incognito

Posted by CercLL sur 21 novembre 2017

La dernière version du Firefox, Firefox Quantum, introduit des changements très importants. Ils sont à l’origine d’une nouvelle interface mais surtout d’un moteur bien plus rapide transformant les performances du navigateur. Mozilla s’appuie sur cette avancée pour repositionner son logiciel face à Chrome de Google. Dans une nouvelle intervention, Firefox Quantum est une nouvelle fois comparé à la solution de Google.

Cette fois Mozilla s’attaque au mode de navigation privée nommé Incognito sur Chrome. En partenariat avec Disconnect une étude autour des temps de chargement des pages a été menée. Cela concerne les versions desktop du mode Incognito de Chrome et du mode Navigation Privée de Firefox Quantum

Il est souligné

«  Etant donné que la Navigation Privée est assez commune, Mozilla voulait voir comment le mode Navigation Privée de Firefox s’en sort face au mode Incognito de Chrome en matière de temps de chargement (le moment entre le clic et la page complètement chargée sur l’écran) »

Le navigateur Firefox dispose d’une fonction de protection contre le pistage active par défaut dans le mode de Navigation Privée. Elle a été introduite en 2015. Son rôle est d’empêcher l’affichage de certains modules si l’URL chargée est listée comme outil de pistage sur la liste de protection contre le pistage de Disconnect. L’un de ses effets est de permettre une navigation plus rapide puisqu’il y a moins de contenu à charger.

L’étude s’est donc appuyée sur des mesures prises par Disconnect, organisme derrière les listes de noms de domaine utilisées pour alimenter la protection contre le pistage. Les temps de chargement mesurés ont concerné les 200 sites d’actualité les plus visités selon Alexa.com. D’un côté Firefox Quantum v57.0b10v57 beta en mode classique et en Navigation Privée a été utilisé contre Chrome v61.0.3163.100 en mode classique et Incognito de l’autre.

Mozilla précise

« Les sites d’actualité ont été choisis car ils ont tendance à accueillir le plus d’outils de pistage. »

Chaque site a été chargé 10 fois et les temps de chargement ont été mesurés à l’aide de l’API PerformanceTiming.  Tous les tests ont été réalisés sur un nouveau Macbook Pro (13’’ Macbook Pro 2017, 3.1GHz i5, 16GB de mémoire, OSX 10.13) connecté en Wi-Fi avec une connexion Webpass 100Mbps (802.11ac, 867Mbit/s).

Firefox Quantum Vs Chrome, une différence de performance d’un facteur 2,4

Selon l’étude, Chrome est totalement « largué ». Firefox Quantum en mode Navigation Privée est simplement plus de deux fois plus rapide.

« Sur les 200 sites d’actualités testés, le temps de chargement moyen des pages sur la Navigation Privée de Firefox Quantum est de 3,2 secondes comparé à 7,7 seconde sur le mode Incognito de Chrome avec une connexion Gigabit rapide.

Mozilla conclue

« En moyenne, la Navigation Privée de Firefox Quantum charge les pages 2,4x plus rapidement que le mode Incognito sur Chrome […] La protection contre le pistage fait toute la différence, comme le montrent les résultats de Firefox Quantum […] 95% des temps de chargement n’ont pas été au-delà de 6 secondes dans le mode Navigation Privée de Firefox Quantum avec la protection contre le pistage activée, tandis que seulement 70% des temps de chargement sont restés sous cette limite sur Chrome, laissant près d’un tiers des sites d’actualités incapables de charger dans ce délai. »

Source ginjfo.com

 

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Firefox Quantum, Chrome est totalement « largué » en Incognito

 
%d blogueurs aiment cette page :