CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

Posts Tagged ‘Mozilla’

Pourquoi votre Firefox 54 refuse le multiprocessus

Posted by CercLL sur 20 juin 2017

L’un des principaux avantages de Firefox, ses extensions tierces multiples, vient bloquer l’activation de sa dernière fonctionnalité.

Avec l’arrivée de la version 54 de Firefox, Mozilla a enfin achevé le déploiement complet d’Electrolysis, qui permet à Firefox de s’appuyer sur plusieurs processus. Dans sa dernière version, Firefox est ainsi capable d’utiliser jusqu’à quatre processus différents afin de bénéficier de meilleures performances et d’une consommation moindre de mémoire vive (enfin !).

Mais les utilisateurs chevronnés pourraient être surpris de découvrir que Firefox reste encore cantonné à un seul processus, et ce même après la mise à jour en version 54. Le coupable n’est rien d’autre que les extensions du navigateur qui s’accumulent probablement depuis des années.

Pour vérifier que Firefox a bien accès à plusieurs processus, vous pouvez simplement ouvrir le gestionnaire des tâches à l’onglet processus, ou bien faire un tour dans l’onglet about:config de Firefox et vérifier si la valeur dom.ipc.processCount est fixée à 1. SI c’est le cas, il est probablement temps de vous plonger dans vos extensions afin de découvrir laquelle est la coupable.

Firefox offre en lui-même assez peu d’information à ce sujet, mais installer l’extension Add-On Compatibility Reporter peut révéler une mine d’information à ce sujet.

Tout d’abord, en haut à droite se trouve une icône permettant de savoir si le multiprocessus est installé ou non. L’extension propose également une liste complète de vos extensions, indiquant notamment si celles-ci sont compatibles Electrolysis ou non.

À partir de là, le reste est assez simple : il vous suffit de désactiver un à une les extensions qui ne sont pas compatibles avec Electrolysis, mais il vous faudra peut-être augmenter la valeur de dom.ipc.processCount pour que cela soit entièrement opérationnel.

Vous pouvez également décider de rester sur un seul processus afin de conserver l’accès à une extension incontournable, mais rappelez vous qu’avec Firefox 57 en novembre, toutes les extensions devront avoir migré vers la technologie WebExtensions pour fonctionner sur Firefox.

Cet article est une traduction de ZDNet.com, initialement publié sous le titre « Why your Firefox is not using multiple processes »

Source zdnet.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Firefox 54 : Electrolysis achève son déploiement

Posted by CercLL sur 14 juin 2017

Le principal ajout de cette mise à jour est le déploiement d’Electrolysis par défaut sur l’ensemble des versions du navigateur. Cette nouvelle gestion des processus en parallèle permet à Firefox de narguer la concurrence dans les benchmarks de performances.

Firefox avait débuté les travaux sur le projet Electrolysis en 2009, mais celui-ci n’avait commencé à voir le jour que dans la version de Firefox 48, sortie l’année dernière. Le projet Electrolysis a pour objectif de permettre à Firefox de s’aligner sur le reste de la concurrence via le support du multiprocessus pour Firefox, une méthode qui consiste à diviser les taches du navigateur dans plusieurs processus afin de fluidifier son fonctionnement et d’alléger la charge pour le processeur.

Comme le reste du marché, Mozilla fait le fier à coup de graphiques

Les premiers essais d’Electrolysis mis en place dans la version 48 n’avaient pas été étendus à l’ensemble des utilisateurs de Firefox et restaient encore sujets à des ajustements. Avec Firefox 54, Electrolysis sera maintenant activé par défaut pour l’ensemble des utilisateurs et les développeurs du navigateur expliquent dans un post de blog être enfin parvenus à trouver « le bon équilibre » entre vitesse et usage de la mémoire.

Diviser pour mieux régner

Firefox pourra donc diviser les taches entre plusieurs processus, pouvant aller jusqu’à quatre processus différents. L’un d’entre eux pourra ainsi être entièrement dévolu à l’interface tandis que les autres se diviseront la tache d’afficher les onglets ouverts dans le navigateur.

Ce gain de performance permet ainsi à Firefox de s’afficher comme l’un des navigateurs les plus efficaces : dans plusieurs benchmarks réalisés par Mozilla, les ingénieurs ont calculé le temps de chargement de 30 onglets dans différents navigateurs. Firefox dans sa dernière version sort largement en tête, mais on prendra comme d’habitude avec des pincettes les chiffres avancés par les éditeurs de navigateurs, qui se livrent une guerre sans merci sur le front des performances ou de la consommation de mémoire.

Difficile de juger vis-à-vis des autres navigateurs, pour l’utilisateur régulier de Firefox le gain de performance est sensible. Ayant activé electrolysis manuellement depuis son déploiement dans Firefox 48, j’avais ainsi constaté plusieurs ralentissements du navigateur en présence d’un grand nombre d’onglets ou de pages un peu lourdes, tel le client Tweetdeck. La dernière mise à jour rend le fonctionnement instantanément plus fluide et l’expérience de l’utilisateur est devenue bien plus agréable, sur ma configuration tout du moins.

Outre cette évolution majeure, Firefox 54 ajoute plusieurs correctifs de sécurité et quelques améliorations cosmétiques apportées à l’interface. Le prochain gros chantier pour les équipes de Firefox sera le déploiement du nouveau moteur de rendu Quantum, un projet lui aussi en développement depuis plusieurs mois et qui devrait là aussi permettre de remanier en profondeur l’architecture du navigateur pour lui permettre de revenir dans la course face à ses concurrents.

Source zdnet.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Firefox 51 disponible : WebGL 2.0, multiprocessus et alerte en cas d’identification non sécurisée

Posted by CercLL sur 25 janvier 2017

Mozilla a diffusé hier soir la version finale de Firefox 51. Elle comporte un bon lot de nouveautés, notamment dans la prise en charge de certaines technologies, ainsi que dans la manière de présenter un site web comme sécurisé.

 
image dediée

Firefox 51 est désormais disponible en téléchargement ou en mise à jour pour l’ensemble des utilisateurs sous linux, macOS ou Windows. Les améliorations sont assez nombreuses, avec par exemple le support natif du codec FLAC. Un point intéressant quand on sait que Mozilla travaille sur cette intégration depuis plusieurs mois, et qu’elle arrive finalement quelques jours avant Chrome 56, qui présentera la même nouveauté.

Mozilla, premier sur le WebGL 2.0

La nouvelle version propose également le support de WebGL 2.0. Firefox devient ainsi le premier navigateur à prendre en charge cette évolution importante, qui présente une importante liste de nouveautés, notamment dans les domaines des textures, des shaders et de l’antialiasing.

Notez cependant que la norme n’est pas entièrement finalisée, le dernier brouillon datant du 14 janvier. Par ailleurs, sa disponibilité dans un seul navigateur ne sera pas une garantie suffisante pour que les développeurs se lancent immédiatement dans des projets qui exploiteront la technologie.

Firefox alerte lorsqu’un formulaire de connexion non sécurisé est présent

Firefox 51 propose en outre plusieurs changements liés à la sécurité. Le plus important est sans conteste la manière dont le navigateur signale qu’une page propose un formulaire de connexion alors qu’elle n’est pas sécurisée.

Jusqu’à présent, tout site permettant de s’identifier pouvait être accompagné ou non d’un cadenas vert. Cette présence indiquait simplement que la connexion utilisait SSL/TLS. Si aucune connexion de ce type n’était présente, Firefox se contentait de ne rien afficher.

Désormais, l’absence du HTTPS provoque l’apparition d’un cadenas gris barré de rouge. Sur certains sites, cela n’apparaîtra que lors de la phase effective de connexion, notamment lorsqu’elle passe par une page dédiée ou une fenêtre modale :

HTTPS FirefoxHTTPS Firefox

Un changement qui pourrait paraître insignifiant pour certains, mais qui peut faire pourtant une grande différence. Déjà parce que le rouge est la couleur assignée aux problèmes. Ensuite parce qu’on assiste à une évolution dans la philosophie générale : il n’est plus question de considérer le HTTPS comme un bonus, mais comme un élément de base de la navigation.

L’utilisateur qui verra le symbole pourra toujours cliquer sur le « i » situé à sa gauche. Firefox lui indiquera alors quel est le problème. Le navigateur précise ainsi que la « connexion n’est pas sécurisée » et que les « informations de connexion saisies sur cette page pourraient être compromises ». Un élément qui devrait être rendu plus visible avec le temps, et pourquoi pas généralisé à toutes les pages qui ne sont pas HTTPS.

Voir les mots de passe avant de les enregistrer

Et puisque l’on parle d’enregistrement de mots de passe, le gestionnaire dédié propose une amélioration bienvenue. Désormais, quand le navigateur proposera d’enregistrer une nouvelle entrée, il permettra de la visualiser en clair.

Si l’on fait attention aux regards indiscrets, cette fonction permettra de confirmer que le mot de passe est bien celui qu’on voulait renseigner. Notez que le gestionnaire prend aussi mieux en charge les formulaires qui ne disposent pas d’un bouton dédié à leur enregistrement.

Et sous le capot ?

Le reste des améliorations est disséminé un peu partout. Ainsi, les performances vidéo sans GPU sont en hausse et consomment moins de ressources processeur, avec notamment une expérience plein écran plus agréable. Un bouton de zoom fait en outre son apparition dans la barre d’adresse (à droite) dès que l’utilisateur modifie ce paramètre. En cliquant dessus, la page revient instantanément à 100 %.

Outre une meilleure fiabilité de la synchronisation des informations, Firefox 51 constitue également la dernière étape importante sur le chemin d’Electrolysis, c’est-à-dire le multiprocessus. Désormais, tous les utilisateurs en sont dotés et devraient profiter d’une hausse significative de la réactivité. Seuls ceux qui utilisent une extension explicitement déclarée comme incompatible ne pourrait pas en profiter.

On se souviendra qu’Electrolysis – aussi appelé e10s – est le début chez Mozilla d’une révision complète de l’architecture de Firefox, comme nous l’avions détaillé le mois dernier.

24 failles de sécurité colmatées

Enfin, Firefox 51 corrige la bagatelle de 24 failles de sécurité, dont 5 sont critiques. L’une d’entre elles est particulièrement sérieuse : exploitée, elle peut mener à un contournement des protections ASLR et DEP, ainsi qu’à une corruption de la mémoire.

Source nextinpact.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Firefox 51 disponible : WebGL 2.0, multiprocessus et alerte en cas d’identification non sécurisée

Firefox 52 s’inspirera de Tor pour renforcer la protection de votre vie privée

Posted by CercLL sur 3 janvier 2017

Prévue pour mars prochain, Firefox 52 utilisera une nouvelle fonctionnalité tout droit venue de Tor Browser, qui empêche – ou complique – l’établissement de l’empreinte unique de votre machine.

Naviguer de manière un peu plus anonyme. C’est ce que proposera la version 52 du navigateur Firefox, grâce à une fonctionnalité directement importée de Tor Browser.

Le principe est simple : renvoyer aux sites qui la demandent une liste par défaut des polices de caractères installées sur la machine. De nombreux sites utilisent en effet cette information, combinée à d’autres (extensions, « user agent », contenu du dossier de téléchargements, etc.) pour établir l’empreinte unique de chaque machine.

Empêcher les sites d’établir une empreinte unique

Cette ID permet alors notamment aux régies publicitaires ou aux sites de commerce d’identifier l’internaute de manière précise pour lui proposer des recommandations ou pour analyser son comportement au gré de son historique de navigation.

En fournissant à ces sites une liste blanche de polices de caractères, la même à chaque fois, Firefox 52 les privera donc d’une information permettant d’établir cette ID unique.

En juillet 2016, Mozilla lançait son projet Tor Uplift consistant à implémenter dans Firefox des fonctionnalités de Tor Brower. Firefox 52, encore en bêta, sera disponible le 7 mars prochain. D’ici là, c’est Firefox 51 qu’on verra arriver le 24 janvier prochain et qui devrait apporter la stabilité et la vitesse du multiprocessing au navigateur open source.

Source 01net.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Firefox 52 s’inspirera de Tor pour renforcer la protection de votre vie privée

Firefox va abandonner XP et Vista

Posted by CercLL sur 30 décembre 2016

Mozilla a annoncé que Firefox ne serait plus mis à jour sur les systèmes XP et Vista l’an prochain.

Même si les postes sous XP ou Vista sont encore assez nombreux, la fondation Mozilla vient d’annoncer qu’elle n’y supportera plus le navigateur Firefox à partir de 2017. Le support devrait s’arrêter en septembre, ensuite, il n’y aura plus de mises à jour de sécurité. Dès mars, les utilisateurs seront invités à utiliser la version ESR de Firefox, qui bénéficiera encore des mises à jour de sécurité pendant un certain temps. Le navigateur Chrome lui, a stoppé son support depuis déjà avril dernier.

Après septembre, les utilisateurs utilisant encore ces systèmes n’auront comme d’autre choix que de migrer vers un système plus récent.

Liens :

Le site de Firefox
L‘annonce de Mozilla

Source toolinux.com

bouton_web_soutien_88x31

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Firefox va abandonner XP et Vista

Accélération pour Firefox 50

Posted by CercLL sur 18 novembre 2016

La nouvelle version de Firefox a mit l’accent sur la vitesse. On l’a beaucoup dit, c’est vrai, mais cette fois… c’est un succès.

Firefox 50 n’est pas une version majeure et on constate peu de changements. Malgré tout, certaines choses s’améliorent. Le démarrage est nettement plus rapide, 35 % de mieux que la mouture précédente d’après la Fondation Mozilla. Et ce chiffre passe à 65 % si des extensions sont chargées également. C’est un net progrès qui était attendu depuis longtemps par les utilisateurs.

L’autre changement intéressant concerne la gestion des certificats de Let’s Encrypt. Firefox devient le premier navigateur à reconnaître le certificat racine de Let’s Encrypt. C’est donc un progrès pour la sécurité, mais également pour l’indépendance car il n’y a plus besoin de passer par un certificat intermédiaire.

Liens :

Le projet Let’s Encrypt
Les notes de version de Firefox 50
Télécharger Firefox

Source toolinux.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Accélération pour Firefox 50

Le moteur de Firefox doit changer

Posted by CercLL sur 31 octobre 2016

Mozilla développe un nouveau moteur de rendu, baptisé Quantum et basé sur Servo.

Firefox essaie depuis quelque temps d’accélérer son moteur de rendu. On le voit déjà avec le projet Electrolysis qui se déploie rapidement. Mais les choses ne s’arrêtent pas là. Un nouveau moteur de rendu, bien plus performant, devrait faire son apparition. Baptisé Quantum, il est basé sur Servo, un projet expérimental. Quantum est écrit en Rust, développé par Mozilla Research, tirera profit du parallélisme et de l’accélération GPU. Voici qui devrait gonfler les performances de Firefox et largement améliorer la fluidité des pages web.

Cette nouvelle technologie, plus moderne, pourra ainsi utiliser au mieux les processeurs à plusieurs cœurs ainsi que les GPU récents, pour un web plus fluide et plus rapide.

Liens :

En savoir plus sur Quantum
Présentation de Quantum par David Bryant, ingénieur Mozilla

Source toolinux.com

bouton_web_soutien_88x31

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Le moteur de Firefox doit changer

Mozilla va bloquer certains sites

Posted by CercLL sur 4 octobre 2016

Mozilla va bloquer les certificats Diffie-Hellman avec des clés de chiffrement inférieures à 1023 bits.

Mozilla vient d’annoncer que le navigateur Firefox va dorénavant bloquer certains sites web. La cause ? Un certificat de chiffrement qui ne serait pas assez sécurisé. C’est le protocole Diffie-Hellman qui est visé, principalement celui utilisant des clés inférieures à 1023 bits. Des chercheurs avaient déjà démontré des failles dans sa sécurité il y a plus d’un an avec la faille Logjam. Mais certains sites continuent tout de même à l’utiliser, dont 7000 parmi les 140 000 les plus visités d’après ComputerWorld. Ceux-ci seront donc bloqués et Firefox affichera un message d’erreur : « ssl_error_weak_server_ephemeral_dh_key ».

Firefox est le premier actuellement à bloquer ces sites, mais certains concurrents devraient certainement lui emboîter le pas prochainement.

Liens :

L’annonce de Mozilla
L’analyse de ComputerWorld

Source toolinux.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Mozilla va bloquer certains sites

Firefox 49 disponible : Electrolysis s’étend, Hello disparaît

Posted by CercLL sur 21 septembre 2016

image dediée

Mozilla vient de publier la version 49 de Firefox. Elle comprend de nombreux changements et résout de sérieux problèmes, dont une faille critique signalée récemment. Elle supprime en outre Hello et étend Electrolysis, l’architecture multiprocessus de Firefox.

Electrolysis, ou e10s, est la séparation des processus au sein de Firefox. Jusqu’à présent, le navigateur n’en avait qu’un seul, dans lequel transitaient tous les calculs. Avec Electrolysis, tout ce qui touche au rendu des pages web est calculé à part, les éventuels blocages n’affectant alors plus l’interface. À la clé, des gains importants pour la réactivité générale (pas pour le chargement des pages), et une généralisation des processus séparés pour chaque extension. Il n’est par contre pas prévu de créer un processus par onglet, à l’instar de ce que font Chrome et Edge.

Firefox 48 a été la première version à activer Electrolysis chez une partie des utilisateurs. Firefox 49 va un peu loin, en laissant activée la fonctionnalité en présence d’un petit nombre d’extensions dont la compatibilité a été testée. Pour avoir Electrolysis, il fallait en effet qu’aucune extension ne soit présente, ce que Mozilla appelait la « population idéale » pendant la phase de test. Sur le nouvel échantillon, environ une personne sur deux devrait avoir Electrolysis.

Goodbye Hello

Outre ce changement important, Firefox 49 se débarrasse de Hello, qui regroupait des outils de communication. Des voix s’étaient élevées pour signaler une dérive dans l’évolution, qui perdait son statut de simple navigateur extensible pour devenir une trousse à outils plus complète. Sans doute une décision prise après un point sur les priorités de développement, les travaux restant nombreux.

Des efforts particuliers ont été faits sur les performances de Firefox sur les systèmes disposant des instructions SSE3 dans le processeur, mais sans pour autant avoir d’accélération matérielle. Un constat vrai uniquement pour les versions Windows et macOS. Pour les vidéos par contre, l’amélioration devrait être ressentie aussi sur Linux. Sur macOS, on notera également une amélioration de la lisibilité des polices.

Le mode Lecture se met à parler

Le mode Lecture s’enrichit de deux nouveautés. Les utilisateurs ont d’abord plus de choix dans son paramétrage, en pouvant par exemple modifier l’espacement des lignes ou leur longueur. D’autre part, un texte peut maintenant être dicté par le moteur de synthèse vocale intégré sur le système correspondant, le lien se faisant via l’API Web Speech. Une petite icône en forme d’onde sonore est disponible à gauche et permet de changer notamment la voix et surtout la vitesse de lecture. Dans notre test, la voix butait cependant sur les apostrophes (sous Windows 10).

firefox 49

Entre autres nouveautés, un changement important est intervenu dans le gestionnaire de mots de passe intégré dans Firefox. Il peut désormais réutiliser ceux stockés via des sessions HTTP dans des sessions HTTPS. Une modification qui devrait être utile, selon Mozilla, pour mieux gérer la vague de sites profitant de Let’s Encrypt.

Trois anciennes versions de macOS ne sont plus prises en charge

Côté support, signalons une évolution importante. La prise en charge des versions 10.6, 10.7 et 10.8 de macOS disparaît, soit Snow Leopard, Lion et Mountain Lion. Sous Windows, le navigateur exige maintenant au moins un processeur possédant les instructions SSE2, arrivées initialement avec les Pentium 4. Enfin, Firefox 49 corrige plusieurs failles de sécurité, dont celle critique que nous avions évoquée hier.

Parallèlement, une nouvelle mouture pour Android a été mise à disposition. Elle reprend une partie des modifications apportées par la version classique et ajoute un bonus : la mise en cache automatique des pages récentes visitées, pour une consultation hors-ligne ultérieure. À la différence de Chrome cependant, on ne peut pas choisir quelles pages on souhaite précisément sauvegarder pour plus tard.

Comme d’habitude, l’arrivée d’une nouvelle version se fera de manière transparente chez ceux qui ont déjà Firefox. Pour une nouvelle installation ou pour simplement avoir l’installeur dans un coin, il suffira de cliquer sur l’un des liens suivants :

Source nextinpact.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Firefox 49 disponible : Electrolysis s’étend, Hello disparaît

Deux bugs retardent Firefox 49 d’une semaine

Posted by CercLL sur 12 septembre 2016

image dediée

Firefox 49, version particulièrement importante dans la course à Electrolysis, aura une semaine de retard. La dernière Release Candidate a fait remonter deux soucis de performances qui décalent la sortie. Celle de Firefox 50 ne bouge par contre pas.

Comme on l’a vu récemment, Firefox 49 a pour mission d’élargir le multiprocessus de Mozilla, baptisé Electrolysis ou e10S, à quelques extensions triées sur le volet. Il s’agira de la dernière phase avant la montée en puissance prévue pour les versions 50 et 51, qui élargiront Electrolysis à un nombre encore plus important d’extensions. Les développeurs sont invités à se mettre en conformité ou à passer directement aux WebExtensions. Début 2017, le multiprocessus doit être activé par défaut.

Un script et des gif récalcitrants

Cependant, l’arrivée de Firefox 49 est retardée de sept jours. La faute à deux problèmes affectant les performances. Le premier se situe dans un script du navigateur qui peut prendre beaucoup plus de temps que nécessaire dans certains cas. C’est le souci majeur, qui va nécessiter aux développeurs une semaine de retours télémétriques sur la nouvelle Release Candidate 3 pour savoir s’il est bien résolu.

L’autre problème concerne les gif de la banque Giphy quand ils sont utilisés dans Twitter – et ils le sont largement. Le bug, détecté dans la bêta, empêche leur affichage sur le réseau social. Cliquer sur une image provoque également l’ouverture d’une page.

Pas de changement pour les versions futures

Notez que même si Firefox 49 aura une semaine de retard, le bousculement du calendrier n’affectera pas les versions suivantes. Les moutures 50 et 51 sont toujours prévues pour les 8 novembre et 24 janvier prochains.

Ceux qui ne souhaitent pas attendre la version finale de Firefox 49 pourront récupérer la dernière bêta depuis le site spécifique de Mozilla. Une fois installée, et si ce n’est pas déjà fait, elle se mettra à jour vers la nouvelle Release Candidate. Comme toujours dans de pareils cas, le fonctionnement du navigateur n’est pas garanti, d’autant que les développeurs ne savent pas encore si le premier souci évoqué est complètement résolu.

Source nextinpact.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Deux bugs retardent Firefox 49 d’une semaine

Firefox : le multiprocessus Electrolysis monte doucement en puissance

Posted by CercLL sur 8 septembre 2016

Mozilla augmente actuellement le nombre d’utilisateurs pouvant accéder à Electrolysis, le mode multiprocessus de Firefox. Du petit pourcent originel, on passe ainsi à 10 %. La route est pourtant encore longue avant que tout le monde puisse en profiter.

Electrolysis, ou E10s, est un projet de longue haleine chez Mozilla, qui vise à modifier le cœur de Firefox pour le séparer essentiellement en deux processus, l’un consacré au rendu, l’autre à tout le reste. Contrairement à Chrome ou à Edge par exemple, Firefox effectue tous ses calculs au sein du même processus. Si le chargement d’une page devient exigeant en puissance de calcul (nombreux éléments multimédias, scripts, etc.), la fluidité de l’interface peut en être affectée.

Le changement n’est pourtant pas simple à mettre en place, les développeurs y travaillant partiellement depuis des années. Un premier lancement a eu lieu, mais sous forme de test : 1 % seulement des utilisateurs en dispose par défaut, et uniquement si aucune extension n’en empêche le fonctionnement. Les add-ons sont en effet en grande majorité incompatibles avec Electrolysis et doivent être modifiés en conséquence.

100 % de la population « idéale » d’ici quelques semaines

Cette semaine, le chiffre grimpe doucement pour atteindre 10 % des utilisateurs, toujours dans les mêmes conditions. Si vous utilisez un ordinateur classique (sans écran tactile), sur un système récent (donc pas Windows XP) et que vous n’avez aucune extension, vous êtes dans la population « idéale » visée par Mozilla actuellement. Un groupe qui représente tout de même 40 à 50 % de l’ensemble des utilisateurs. Au cours des prochaines semaines, le chiffre passera de 10 à 100 %.

Le directeur de Firefox, Asa Dotzler, a indiqué à TechCrunch que tout se passait bien jusqu’à présent. D’après les statistiques renvoyées, la réactivité de l’interface est jusqu’à 400 % supérieure, voire 700 % durant le chargement des pages web. Attention, on parle bien de réactivité et de non de performances brutes. On le sentira donc dans les mouvements de la souris, au temps de réaction quand on clique sur un bouton du navigateur, etc.

Notez que cette phase concerne toujours l’actuelle version 48 de Firefox. Dès la 49, prévue pour le 13 septembre, Electrolysis sera activé chez les utilisateurs d’un petit nombre d’extensions dont la compatibilité a été vérifiée. Les versions 50 et 51 (8 novembre et 24 janvier) prendront en charge un nombre plus important d’extensions tout en mettant en place une sandbox. Un élément important puisque chacune disposera alors de son propre espace mémoire isolé des autres. Mozilla a d’ailleurs publié hier soir un billet invitant les développeurs à s’attaquer au problème, notamment via Add-on Compatibility Reporter, ou en basculant vers les WebExtensions.

firefox electrolysis

Pas de processus par onglet prévu à ce jour

Idéalement, Electrolysis doit devenir le mode de fonctionnement par défaut de Firefox début 2017, tout du moins pour les nouvelles installations. Les utilisateurs personnalisent parfois largement leur navigateur, ce qui était après tout l’intérêt premier de Firefox.

Electrolysis ne va toutefois pas aussi loin que ce que font Chrome, Edge et Opera sur le terrain des processus multiples. Dans ces navigateurs, chaque onglet dispose du sien propre. Les avantages sont multiples, particulièrement sur des machines disposant de plusieurs cœurs d’exécution : réactivité, sécurité et fiabilité. Mozilla n’a pour le moment aucun plan de ce genre, mais la situation pourrait évoluer, comme toujours.

Source nextinpact.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Firefox : le multiprocessus Electrolysis monte doucement en puissance

Comment envoyer un email crypté avec Firefox ?

Posted by CercLL sur 6 septembre 2016

Crypter un email avec Firefox

Lorsque vous envoyez des informations importantes par email, il est bon d’avoir un niveau de sécurité additionnel

pour protéger le contenu de ses emails. Suivez ce tutoriel pour crypter vos emails en utilisant le navigateur Firefox.

Étapes de réalisation.

1 Allez sur le site de Firefox et installez l’extension « Encrypted Communication ».

2 Une fois l’installation faites, ouvrez votre compte de messagerie (Gmail, Hotmail, Yahoo! ou autre) et rédigez votre message.

3 Puis dans le champ où vous avez écrit votre message, faites un clic-droit et cliquez sur « Encrypt Communication ».

4 Vous allez devoir ensuite entrer un mot de passe, qu’il vous faudra communiquer au destinataire de l’email.

5 Après avoir validé votre mot de passe, le contenu de votre email sera retranscrit dans un langage confus et inintelligible.

L’email contiendra également un message d’avertissement pour informer le destinataire qu’il doit installer l’extension « Encrypted Communication » pour décrypter le message.

6 Après avoir installé l’extension dans Firefox, le destinataire doit faire un clic-droit sur le contenu du message et sélectionner « Decrypt Communication » pour décrypter le message.

7 Il devra ensuite entrer une fois le mot de passe que vous avez utilisé pour sécuriser l’email pour pouvoir consulter le texte caché.

Source commentfaiton.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Comment envoyer un email crypté avec Firefox ?

Firefox 51 gèrera nativement le codec audio FLAC

Posted by CercLL sur 5 septembre 2016

image dediée

La version 51 de Firefox, qui n’arrivera que vers la fin de l’année, gérera nativement le FLAC. C’est la première fois qu’un navigateur connu supportera ce codec audio, apprécié notamment des amateurs exigeants de musique.

Le FLAC n’est pas un codec audio dans la lignée du classique MP3 ou de l’AAC. Contrairement à ces deux derniers, il n’y a aucune perte sur le signal. Le FLAC est dit « lossless » pour signaler que la compression audio est non-destructive. On préserve donc la qualité de la source audio, sans pour autant que le fichier soit aussi volumineux que l’original en PCM. La réduction de poids se fait généralement d’un à deux tiers. On est loin évidemment du « 1 Mo pour minute » établi par le MP3 128 kb/s.

On pouvait pourtant s’étonner que ce codec, libre de surcroit, n’ait jamais été pris en charge par le moindre navigateur. Le tir sera corrigé pour les utilisateurs de Firefox avec la version 51. C’est le site Phoronix qui s’est aperçu que le ticket ouvert à ce sujet dans Bugzilla était considéré comme résolu. Il devrait donc apparaître dans les semaines à venir dans les versions Nightly de Firefox, avant de remonter jusque dans le canal Aurora et, si tout va bien, dans le canal Beta.

Firefox sera seul sur ce terrain, Google n’ayant a priori aucun travail en cours de ce genre avec Chrome, pas plus que Microsoft avec Edge. Ce dernier n’aura cependant que peu d’efforts à faire pour gérer le FLAC, le codec étant pris en charge par la couche multimédia de Windows 10.

Il ne restera finalement plus qu’à tirer parti de cet apport. Les autres éditeurs pourraient emboiter le pas à Mozilla : chaque fois qu’un navigateur se dote d’une fonction « populaire », elle est rapidement adoptée par la concurrence.

 Source nextinpact.com
bouton_web_soutien_88x31

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Firefox 51 gèrera nativement le codec audio FLAC

Mozilla aide à sécuriser le web

Posted by CercLL sur 30 août 2016

Mozilla vient de dévoiler un nouveau service qui permet de scanner un site pour chercher des vulnérabilités.

Observatory, développé par Mozilla en accès libre et gratuit pour tous, scanne les sites web à la recherche de failles et de risques de sécurité. Il attribue ensuite une note de 0 à 100 qu’il convertit ensuite en note globale de A à F. Le site est analysé pour chercher des mécanismes de sécurité tels que CSP, CORS, HSTS, XFO et d’autres encore. Il donne également des informations sur la présence d’un certificat SSL ou une redirection automatique. Plus de 1,3 millions de sites auraient déjà été analysés par Observatory et la sécurité n’est pas vraiment au rendez-vous pour une grande majorité. D’ailleurs, ce service a même aidé Mozilla à sécuriser ses propres sites.

Les développeurs sont appelés à participer pour améliorer cet outil sur un dépôt Github. Il s’agit d’une bonne initiative au vu des résultats, même si ce n’est pas le premier service proposant cela.

Liens :

Annonce du projet Observatory
Le site Observatory
Le dépôt Github

Source toolinux.com

bouton_web_soutien_88x31

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Mozilla aide à sécuriser le web

Mozilla prend position pour une réforme de la loi européenne sur les droits d’auteur

Posted by CercLL sur 29 août 2016

Mozilla a lancé une pétition– et prévoit une série de vidéos pédagogiques – afin de remettre au goût du jour une loi européenne que la Fondation juge « obsolète » sur les droits d’auteur.

Le communiqué :

Internet est une plateforme sans précédent moteur d’innovation, d’opportunité et de créativité. C’est ici que les artistes créent, que les développeurs et entrepreneurs construisent des technologies [game-changing], que les éducateurs et chercheurs font avancer les progrès, et que le grand public vit sa vie.

Internet apporte de nouvelles idées au quotidien, et aide à améliorer les idées déjà présentes. C’est pour cela que nous avons besoin de lois protégeant et conservant précieusement internet comme une plateforme ouverte et collaborative.

Cependant, au sein de l’Union Européenne, certaines lois semblent ne pas avoir eu le mémo. Le cadre légal en matière de droits d’auteur est obsolète. Il réduit fortement le champ des possibilités et empêche – voire dans certains cas, interdit légalement – artistes, développeurs et autres internautes de créer et innover en ligne. Ce cadre a été établi avant qu’Internet ne change notre façon de vivre. Par conséquent, ces lois ne sont pas en accord avec la vie telle qu’on la connait au XXIe siècle. Voici quelques exemples de lois obsolètes au sein de l’Union Européenne en matière de droits d’auteur :

Il est illégal de partager une photo de la Tour Eiffel illuminée de nuit. Ces illuminations sont soumises aux droits d’auteur, et les touristes ne disposent pas de l’autorisation des artistes.
Dans certains pays de l’Union Européenne, créer un meme est techniquement illicite. Il n’y a pas d’exception à l’échelle européenne.
Toujours dans certains pays de l’Union Européenne, les enseignants ne peuvent pas vision diffuser de films à leur classe ou partager des contenus destinés à l’éducation en salle de lasse à cause d’une loi restrictive en matière de droits d’auteur.

Il est temps que nos lois suivent le rythme des technologies. C’est maintenant que nous devons faire la différence. Cet automne, la Commission Européenne prévoit de réformer le cadre européen des droits d’auteur.

Mozilla en appelle à la Commission Européenne pour décréter cette réforme, et invite les citoyens à en faire de même. Aujourd’hui, Mozilla lance une campagne visant à faire entrer la loi sur les droits d’auteur dans le XXIe siècle. Les citoyens peuvent lire et signer la pétition de Mozilla en cliquant ici. En ajoutant son nom, trois grandes réformes sont soutenues :

Adapter la loi européenne sur les droits d’auteur au XXIe siècle

Les droits d’auteur peuvent être essentiels lorsque l’on souhaite promouvoir l’éducation, la recherche et la créativité – encore faut-ils qu’ils ne soient pas dépassés et excessivement restrictifs. Les lois européennes actuelles sur les droits d’auteur ont été votées en 2001, avant que les smartphones ne soient présents dans les poches de tout le monde. Il faut mettre à jour et harmoniser les règles afin de pouvoir bricoler créer, partager et apprendre sur Internet. Education, parodie, panorama, remixes et décryptages ne devraient pas être illicites.

Intégrer ouverture et flexibilité afin d’encourager l’innovation et la créativité

La technologie évolue rapidement, et les lois ne peuvent pas suivre le rythme. C’est pourquoi ces lois doivent anticiper ces évolutions, et donc être conçues pour rester pertinentes même après 5, 10 ou 15 ans. Il faut autoriser que de nouveaux usages soient faits de créations soumises aux droits d’auteur afin de favoriser la croissance et l’innovation. Il faut capitaliser sur la flexibilité de la loi

– par exemple par le biais d’une exception spécifique aux contenus générés par les utilisateurs, et une clause telle qu’une norme ouverte, un échange équitable – afin de permettre aux internautes de développer et améliorer le Web.

Ne pas laisser Internet s’effondrer

Un aspect essentiel faisant d’Internet une ressource incroyable réside dans le principe d’innovation sans permission – n’importe qui, n’importe où, peut créer et s’adresser à un public sans que qui que ce soit se mette en travers de son chemin. Cependant, ce principe clé est menacé. Certaines personnes souhaitent mettre en place des frais de licence et autres restrictions auprès d’entreprises Web pour des choses basiques telles que la création d’hyperliens ou la mise en ligne de contenus. D’autres veulent que de nouvelles lois autorisent de surveiller et filtrer les contenus en ligne. Ces changements établiraient des gardiens et barrières en ligne, et risquent donc d’ébranler Internet entant que plateforme génératrice de croissance économique et de liberté d’expression.

Mozilla défend la notion d’un Internet exceptionnel. Cela signifie se battre pour des lois qui font sens au XXIe siècle.

Vous aussi, vous pouvez demander une loi européenne moderne sur les droits d’auteur en signant la pétition.

Source toolinux.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Mozilla prend position pour une réforme de la loi européenne sur les droits d’auteur

 
%d blogueurs aiment cette page :