CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

  • Languages Disponibles

  • Le Logiciel Libre

  • Priorité au Logiciel Libre

  • L’ Agenda du Libre région PACA

  • Articles récents

  • Écoutez

  • EricBlog

  • Toolinux

  • Le Manchot

  • Méta

  • Priorité au Logiciel Libre!

  • créer un sondage

  • Un éditeur de texte collaboratif en ligne libre

  • Communication collaborative

  • Framalistes Environnement de listes de diffusion

  • Framatalk Visioconférence

  • Herbergement d’images

  • Suivez nous sur Diaspora

  • Ordinateur recyclé sous Debian

  • Nombres de visites sur ce site

    • 54 883 Visites
  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

    Rejoignez 21 autres abonnés

  • RSS CERCLL

  • Archives

Posts Tagged ‘Ubuntu’

Linux sur Windows 10 : Microsoft simplifie la vie aux VMs Ubuntu

Posted by CercLL sur 20 septembre 2018

Les machines virtuelles Ubuntu peuvent désormais être lancées depuis Hyper-V Quick Create et utiliser RDP pour le mode session améliorée.

Canonical, éditeur de la distribution Ubuntu, et Microsoft se sont associés pour publier une image bureau optimisée d’Ubuntu, disponible via la galerie Hyper-V de Microsoft.

Selon Canonical, l’image desktop d’Ubuntu devrait offrir une meilleure expérience lors de son exécution en tant qu’invité sur un hôte Windows 10 Pro.

Contribution de Microsoft à XRDP

La version optimisée est la version Ubuntu Desktop 18.04.1 LTS, également connue sous le nom de Bionic Beaver.

Le travail de Microsoft avec Canonical a été encouragé par ses utilisateurs qui souhaitaient une « expérience de première classe » sur les machines virtuelles Linux ainsi que sur les machines virtuelles Windows.

Pour atteindre cet objectif, Microsoft a travaillé avec les développeurs de XRDP, un protocole open source de bureau distant (RDP) pour Linux basé sur le protocole RDP pour Windows de Microsoft.

Grâce à ce travail, XRDP supporte désormais le mode session améliorée de Microsoft, qui permet à Hyper-V d’utiliser l’implémentation open-source de RDP pour se connecter aux machines virtuelles Linux.

En retour, cela permet aux machines virtuelles Ubuntu sous Windows d’offrir une meilleure expérience de la souris, un presse-papiers intégré, un redimensionnement des fenêtres et des dossiers partagés pour faciliter le transfert de fichiers entre l’hôte et l’invité.

Ubuntu Desktop 18.04 LTS inclut également XRDP préconfiguré pour le mode session améliorée.

De la même manière, ce mode session améliore l’expérience des VMs Windows, mais s’appuie à la place sur le protocole RDP de Microsoft pour connecter Hyper-V à ces machines virtuelles.

La contribution de Microsoft à XRDP a permis à XRDP d’utiliser les sockets Hyper-V, étiquetés hv_sock, qui « fournissent un mécanisme de communication basé sur un flux d’octets entre la partition hôte et la VM invitée ».

L’autre élément clé de l’amélioration de l’expérience pour les machines virtuelles Linux sur les hôtes Windows est l’assistant de configuration de VM de l’outil Hyper-V Quick Create de Microsoft.

Une VM Ubuntu en quelques minutes

« Avec l’ajout de la fonctionnalité Hyper-V Quick Create dans la mise à jour Windows 10 Fall Creators, nous avons établi un partenariat avec Ubuntu. Ajouter une image de machine virtuelle prend quelques minutes, et vous serez prêts à développer » déclare Clint Rutkas, chef de produit technique de l’équipe Windows Developer de Microsoft.

« Ceci est disponible maintenant – tapez simplement ‘Hyper-V Quick Create’ dans votre menu de démarrage. »

À l’aide de la fonction de création rapide d’Hyper-V, les développeurs peuvent simplement sélectionner l’image Hyper-V LTS d’Ubuntu Desktop 18.04.1 dans le menu du système d’exploitation, et ils seront guidés dans la configuration d’un compte utilisateur, d’une localisation et d’un fuseau horaire.

Après la configuration, le mode Enhanced Session est automatiquement activé et les utilisateurs sont invités à sélectionner une résolution d’affichage.

Les utilisateurs verront alors une invite XRDP pour se connecter et devront ensuite s’assurer que « Xorg » est sélectionné dans le menu pour se connecter à une session de bureau Ubuntu.

Source zdnet.fr

Publicités

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , , | Commentaires fermés sur Linux sur Windows 10 : Microsoft simplifie la vie aux VMs Ubuntu

Ubuntu 18.04 LTS, Canonical publie une mise à jour de sécurité du noyau

Posted by CercLL sur 12 septembre 2018

Canonical a publié une mise à jour du noyau Linux pour son systèmes d’exploitation Ubuntu 18.04 LTS. L’objectif est d’apporter des correctifs à plusieurs vulnérabilités de sécurité découvertes récemment.

Cette mise à jour corrige la faille CVE-2018-1118, découverte dans Ubuntu 18.04. Elle touche le sous-système VirtIO du noyau et permet en local d’exposer des informations sensibles dans certaines conditions.

La deuxième vulnérabilité apporte une solution à une fuite d’informations (CVE-2017-13695) découverte par Seunghun Han dans le code de gestion ACPI (Advanced Configuration and Power Interface) . Là encore une attaque locale permet de de récupérer des informations sensibles.

Ubuntu 18.04 LTS, plusieurs images du noyau sont disponibles

Tous les utilisateurs d’Ubuntu 18.04 LTS sont invités à mettre à jour leurs installations dès que possible. Il y a plusieurs images selon la version de la distribution.

linux-image 4.15.0-34.37 concerne les installations 64 bits, linux-image-raspi2 4.15.0.1022.20 les systèmes Raspberry Pi 2, linux-image- kvm 4.15.0.1021.21 les environnements cloud et linux-image-gcp 4.15.0.1019.21 sur les systèmes GCP (Google Cloud Platform).

En parallèle, les utilisateurs doivent effectuer une mise à jour vers linux-image-aws 4.15.0.1021.21 pour les environnement Amazon Web Services (AWS) et linux-image-azure 4.15.0.1023.23 sur les systèmes Microsoft Azure Cloud.

Ubuntu 16.04.5 LTS (Xenial Xerus) HWE (Hardware Enablement) est également concerné avec l’image linux-image 4.15.0-34.37 ~ 16.04.1.

Enfin Canonical a publié un correctif de sécurité pour Ubuntu 12.04 ESM (Extended Security Maintenance). Il corrige la faille CVE-2018-5390 affectant  l’implémentation TCP dans le noyau Linux. Nommée SegmentSmack, elle peut être à l’origine d’une attaque par déni de service (DoS). Ubuntu 12.04 ESM est visé par linux-image 3.2.0-135.181 pour les systèmes 32 bits ou 64 bits

Pour mettre à jour votre distribution Ubuntu, Canonical propose différentes informations ici. Un redémarrage est nécessaire afin de les différentes modifications prennent effet.

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Ubuntu 18.04 LTS, Canonical publie une mise à jour de sécurité du noyau

Ubuntu, Canonical publie d’importances mises à jour du noyau Linux

Posted by CercLL sur 25 août 2018

Dans le cadre de la maintenance de son système d’exploitation Ubuntu, Canonical publie plusieurs mises à jour du noyau Linux. Elles s’adressent aux différentes versions prise en charge. Plus de 50 failles de sécurité affectant divers composants du noyau sont corrigées.

Ces nouvelles mises à jour de sécurité du noyau sont disponibles pour les utilisateurs des distributions Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver), 16.04 LTS (Xenial Xerus) et 14.04 LTS (Trusty Tahr) sur Raspberry Pi 32/64-bit. Les systèmes Amazon Web Services (AWS), Google Cloud Platform (GCP) et les environnements cloud sont également concernés.

Ubuntu, plus de 50 failles de sécurité corrigées

Selon les différentes notes de versions, 18 failles sécurité sont corrigées dans le noyau Linux 4.15, 9 dans le noyau Linux 4.4 et 53 du noyau Linux 3.13 d’Ubuntu 14.04 LTS. Les correctifs s’attaquent à différents domaines allant de l’implémentation des systèmes de fichiers XFS, EXT4 et JFS au système de fichiers procfs en passant par le framebuffer VESA. Nous avons également des correctifs autour du pilote de CD-ROM, du code de gestion des sockets, de l’implémentation USB / IP et du pilote SCSI générique.

A tout ceci s’ajoute la correction d’un souci de divulgation d’informations dans l’implémentation ACPI et un dépassement de tampon dans l’implémentation d’analyse de table ACPI.

Canonical invite tous les utilisateurs d’Ubuntu 18.04 LTS, 16.04 LTS et 14.04 LTS à mettre à jour leurs systèmes le plus rapidement possible. Vous trouverez à cette adresse les instructions. Une fois l’opération terminée, il est nécessaire de redémarrer sa machine afin que les changements se mettent en place.

Voici les différents noyaux « patchés » selon la version d’Ubuntu

  • Ubuntu 18.04 LTS 64 bits / linux-image 4.15.0.33.35,
  • Ubuntu 16.04 LTS 32 bits et 64 bits / Linux-image 4.4.0.134.140
  • Ubuntu 14.04 LTS / linux-image 3.13.0.157.167.

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , , | Commentaires fermés sur Ubuntu, Canonical publie d’importances mises à jour du noyau Linux

Ubuntu 18.04.1 LTS (Bionic Beaver) est disponible, quoi de neuf ?

Posted by CercLL sur 28 juillet 2018

Canonical vient de mettre en ligne sa première grande maintenance de sa distribution Linux Ubuntu 18.04. Ubuntu 18.04.1 LTS est désormais disponible en téléchargement. Elle apporte des mises à jour de sécurité et des updates d’applications.

Ubuntu 18.04.1 LTS (Bionic Beaver)est la première des cinq maintenances prévues pour cette branche de la distribution Linux. Elle profite pour mémoire d’un support sur le long terme, c’est-à-dire cinq ans.

Nous sommes devant un contenu classique sans grande révolution. Il n’y a pas de mise à jour du noyau, ni du gestionnaire graphique. Ubuntu 18.10 (Cosmic Seiche) est encore en développement et devrait être lancé le 18 octobre 2018. L’actuelle version s’appuie toujours sur le même noyau d’Ubuntu 18.04 LTS.

Ubuntu 18.04.1 LTS, stabilité et performance

Canonical propose cependant un programme d’installation amélioré (serveur). Nous retrouvons la prise en charge des configurations LVM, RAID, VLAN et Bonds. Le reste du contenu s’attaque principalement à des mises à jours du contenu, la sécurité et des corrections de bugs.  A l’occasion de cette publication, Canonical précise

« Comme d’habitude, cette version ponctuelle comprend de nombreuses mises à jour, et un support d’installation mis à jour. Il permet de diminuer le nombre de mises à jour à télécharger après l’installation. Celles-ci incluent des mises à jour de sécurité et des corrections de bugs, en mettant l’accent sur la stabilité, la compatibilité et les performances d’Ubuntu 18.04 LTS. » 

Ubuntu 18.04.1 LTS est disponible en téléchargement pour toutes les versions parallèles comme Kubuntu, Lubuntu, Xubuntu, Ubuntu MATE, Ubuntu Budgie et Ubuntu Kylin. Ubuntu 18.04.1 LTS n’est proposé qu’en édition 64-bit Desktop et Server mais du 32-bit est assuré par ses variantes.

Pour procéder à une mise à jour de votre PC sous Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver) vous pouvez utiliser la commande suivante (terminal)

«sudo apt update && sudo apt full-upgrade»

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Commentaires fermés sur Ubuntu 18.04.1 LTS (Bionic Beaver) est disponible, quoi de neuf ?

Ubuntu est utilisé massivement par des millions de personne, infographie

Posted by CercLL sur 12 juillet 2018

Canonical propose une infographie concernant l’utilisation de sa distribution Linux Ubuntu. Ce système d’exploitation est présent partout. Il est exploité par des géants de l’informatique et des millions de personnes.

Le paysage des systèmes d’exploitation ne se résume pas à Windows de Microsoft. Cet OS dispose d’une écrasante présence sur le marché grand public mais il n’est pas forcement utilisé massivement dans tous les domaines. Canonical souhaite le rappeler avec le publication d’une infographie autour de sa distribution Linux Ubuntu.

Cette publication s’accompagne de quelques remarques

« Avec Ubuntu 18.04 LTS désormais publié, nous jetons un nouveau regard sur la façon dont Ubuntu a évolué. Il est au cœur des technologies émergentes, y compris l’IA, le blockchain, la robotique et plus. […] Nous partageons sa croissance dans le cloud, le monde industriel industries et dans les appareils utilisés par des millions de personnes dans le monde. »

Ubuntu connecte tout

Ce document montre qu’Ubuntu est au centre de la connexion d’aujourd’hui. Il connecte tout. De grandes entreprises telles que Netflix, PayPal, eBay, Bloomberg, Spotify et Sky l’utilisent pour gérer leurs services mondiaux. Il est présent dans les domaines de pointes. Par exemple l’ESA (Agence spatiale européenne) l’exploite pour son réseaux 5G. Nous le retrouvons aussi dans les automobiles, la robotique et les blockchains.

Sa popularité touche le cloud ​​privé et public. La distribution Linux a trouvé sa place dans les services Amazon Web Services (AWS) et Google Cloud. Ubuntu est également présent dans certains écosystèmes de développeurs. Enfin 40% des utilisateurs de Linux ont choisi Ubuntu pour leurs solutions IoT (Internet of Things). Ce système d’exploitation est aussi très populaire chez les grands fabricants de matériel comme IBM, Intel, Nvidia, Dell, Qualcomm, ARM et Raspberry Pi.

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Ubuntu est utilisé massivement par des millions de personne, infographie

Ubuntu 18.04, Canonical dévoile les données de sa télémétrie

Posted by CercLL sur 24 juin 2018

Canonical vient de révéler une partie de données collectées par son système d’exploitation Ubuntu 18.04. Elle concerne la version PC de la distribution Linux.

Au cours du cycle de développement d’Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver), Canonical a annoncé l’implantation d’un nouvel un outil de collecte de données. Il a été présenté comme une solution afin d’aider à améliorer Ubutnu. Son arrivée n’a pas manqué de créer une polémique sachant qu’il a pris la forme d’un nouvel écran d’accueil affiché une seule fois après le démarrage de l’OS.

Tout ceci serait nécessaire à Canonical pour mieux comprendre les besoins de ses utilisateurs. Nous serions sur une sorte de nécessité pour rendre Ubuntu plus rapide et plus performant. Cette argumentation est connue puisqu’elle a été utilisée par Microsoft pour justifier la transformation de Windows. Cet OS est désormais une plateforme permettant de surveiller l’utilisateur au travers d’une identification publicitaire.

Canonical est conscience que se rapprochement est inévitable si bien qu’il a été annoncé que ces données collectées par Ubuntu seraient rendues publiques.

Ubuntu 18.04 et la télémétrie, bilan

Nous assistons ainsi à la première publication de la télémétrie issue d’Ubuntu 18.04 LTS  (Bionic Beaver).

 

Will Cooke, directeur de la branche « bureau » d’Ubuntu souligne

« Ces données sont basées sur le fuseau horaire sélectionné lors de l’installation et non sur le géocodage d’adresse IP.  Nous ne stockons pas d’adresse IP.  Les Etats-Unis ont la plus grande concentration d’utilisateurs Ubuntu, mais cela pourrait être faussé par les utilisateurs utilisant les valeurs par défaut. La Chine et la Russie sont également de grands utilisateurs d’Ubuntu. Nous avons des utilisateurs dans le monde entier dans tous les pays »

Le temps moyen nécessaire à l’installation d’Ubuntu Desktop est de 18 minutes. Ubuntu 18.04 LTS a été une mise à niveau d’une version précédente dans 25% des cas et 15 % des utilisateurs ont utilisé la nouvelle option d’installation minimale.

En ce qui concerne les configurations matérielles, la plupart des PC utilisent un unique processeur dont le nombre de cœurs n’est pas indiqué. Il s’accompagne généralement d’une unique solution graphique et de 4 ou 8 Go de mémoire vive. La définition la plus populaire est le Full HD soit le 1080P ou encore le 1920 x 1080 pixels.

Canonical a déclaré que toutes ces informations sont totalement anonymes. Elles seront disponibles sur un site Web public dans les mois à venir. Cette démarche est associée au développement d’Ubuntu 18.10 (Cosmic Seichefish). Cette nouvelle version est programmée pour le 18 octobre 2018.

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Commentaires fermés sur Ubuntu 18.04, Canonical dévoile les données de sa télémétrie

Ubuntu 18.04 et Windows 10, la distribution Linux débarque sur le Windows Store

Posted by CercLL sur 17 mai 2018

 

La dernière évolution de la distribution Linux Ubuntu, Ubuntu 18.04 est désormais disponible sur le Microsoft Store.

Les utilisateurs adeptes du WSL (Windows Subsystem for Linux) peuvent désormais télécharger Ubuntu 18.04 à partir de Microsoft Store. Cette version a été officiellement annoncée en début de mois. Il s’agit de la deuxième évolution d’Ubuntu disponible de cette manière. Elle est proposée aux côtés d’Ubuntu 16.04 et ne vient pas remplacer l’existant. L’ingénieur Microsoft Tara Raj explique que la raison est à chercher du côté du support à long terme proposé par Canonical.

En clair, tant qu’une version d’Ubuntu est prise en charge par Canonical, elle continuera à être proposée au travers du Microsoft Store. Il est ainsi souligné

« Les applications Ubuntu que vous voyez dans le magasin sont publiées par Canonical. Nous collaborons avec eux pour publier les applications et les tester sur le WSL. Selon le calendrier LTS de Canonical, Ubuntu 16.04 et 18.04 sont supportés pendant 3 ans »

Ubuntu 18.04 et Windows 10

Ubuntu 18.04 peut également être installé sur le Windows Subsystem pour Linux de Windows 10. A noter que la version ARM de Windows 10 prend également en charge la distribution.  Aucune modification n’est nécessaire. Il suffit simplement de télécharger la distribution à partir du Microsoft Store sur un périphérique ARM.

La distribution Ubuntu 18.04 est disponible en téléchargement sur le Microsoft Store.

Enfin dans le cas de Windows 10 et le mode S, anciennement nommé Windows 10 S, l’opération n’est pas possible.

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Ubuntu 18.04 et Windows 10, la distribution Linux débarque sur le Windows Store

Ubuntu version 18.04 LTS : Bionic Beaver est parti pour durer

Posted by CercLL sur 28 avril 2018

Canonical propose au téléchargement la version 18.04 d’Ubuntu, une nouvelle édition de sa distribution Linux. Celle-ci introduit notamment le retour à Gnome pour la gestion du bureau ainsi que d’autres fonctionnalités.

Ubuntu continue d’améliorer sa distribution et présente aujourd’hui sa version 18.04 LTS. Une version notable, car elle estampillée Long Term Release, ce qui signifie que cette version 18.04 sera supportée pendant une période de temps plus longue. Les utilisateurs bénéficieront donc des mises à jour de sécurité durant une période de 5 ans, contre 9 mois pour les versions traditionnelles de la distribution. Cette version longue durée sera ainsi basée sur le noyau Linux 4.15.

Le retour du gnome

Cette version 18.04, surnommée Bionic Beaver (Castor Bionique) est donc pensée pour la durée. Elle embarque néanmoins plusieurs changements par rapport aux versions précédentes. Bionic Beaver sonne ainsi le retour de Gnome comme environnement de bureau par défaut pour Ubuntu. La distribution a tenté d’amorcer un premier passage sur le gestionnaire Unity, avant d’annoncer en avril 2017 renoncer à utiliser cette interface. Cette interface était développée par Canonical en interne et correspondait principalement à sa volonté d’unifier le développement d’interface sur les plateformes desktop et mobile de sa distribution. Cela n’est plus d’actualité et comme prévu, la 18.04LTS signe le retour de Gnome. Dans la même logique, cette nouvelle version n’embarque plus Wayland pour son moteur d’affichage mais X.org, moteur d’affichage populaire au sein des distributions Linux.

L’interface change donc, même si les équipes de Canonical se sont assuré que le changement de moteur ne vienne pas complètement bousculer les habitudes des utilisateurs, qui retrouveront les grandes lignes de l’environnement auquel ils étaient habitués.

Installation a minima

Outre ce changement de moteur, cette nouvelle version de la distribution introduit une alternative lors de l’installation : les utilisateurs peuvent ainsi choisir de partir sur une « minimum install », une version d’Ubuntu dépourvue d’applications préinstallées. L’utilisateur peut ainsi choisir de partir sur une version minimale pour ensuite installe à la main les applications dont il a besoin. La liste complète des dépendances absentes de cette version minimale peut être trouvée à cette adresse.

Bionic Beaver est également l’occasion pour Ubuntu de se mettre à une nouvelle mode qui s’est peu à peu emparée de la majorité des systèmes d’exploitation : la télémétrie. Cette nouvelle version propose en effet de régler les paramètres de télémétrie lors d’une première installation : l’utilisateur peut refuser, mais Ubuntu lui propose de transmettre à Canonical des informations relatives à l’utilisation de la machine. Parmi les informations remontées, on peut ainsi voir le pays de l’utilisateur, la version utilisée, le temps d’installation de la distribution sur la machine, les caractéristiques de la machine ou encore les rapports de plantage.

Source zdnet.fr

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Commentaires fermés sur Ubuntu version 18.04 LTS : Bionic Beaver est parti pour durer

Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver) est officiel, quoi de neuf ?

Posted by CercLL sur 27 avril 2018

Canonical vient d’officialisé son système d’exploitation Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver). La distribution Linux est proposée en plusieurs versions afin de s’adresser à différents environnements allant du PC aux IoT en passant le cloud.

Il aura fallu six mois de développement pour arriver à bout de cette nouveau version LTS de la distribution Linux Ubuntu. Ubuntu 18.04 LTS au surnom de Bionic Beaver est disponible en téléchargement. Le mention LTS contraction de Long Term Support assure une prise en charge durant cinq ans. Jusqu’en avril 2023, la distribution profitera d’une maintenance avec des évolutions, des corrections de bugs, des améliorations et des patchs de sécurité.

Ubuntu 18.04 LTS, installation minimale et le retour de X.Org

 

Comme prévu, de nouvelles fonctionnalités sont de la partie ainsi que des optimisations et des modifications. Par exemple X.Org reprend sa place de serveur d’affichage par défaut au lieu de Wayland, qui était à la une sous Ubuntu 17.10. Canonical prévoit une transition vers Wayland avec Ubuntu 20.04 LTS . En attendant, cette solution sera proposée comme une sorte d’aperçu technique, disponible à partir de l’écran de connexion.

La distribution propose un option d’installation minimale. Elle permet l’installation du système d’exploitation avec quelques applications seulement. Nous retrouvons le navigateur Firefox et une poignée d’utilitaires classique. A noter que le processus d’installation graphique a été revisité avec à la clé la disparition de certains options et l’arrivée de nouvelles.

Ubuntu 18.04 LTS profite d’un partenariat avec Microsoft afin de proposer des « images optimisées » Hyper-V. Elles sont censées accélérer le bureau Ubuntu sous l’environnement Windows. Pour les environnements cloud, les images Ubuntu 18.04 LTS cloud s’accompagnent de l’intégration d’accélérations matérielles pour les GPU Nvidia.

L’environnement de bureau est assuré par la dernière version de GNOME. Plus précisément, toutes les applications été mises à jour vers la version 3.28 à l’exception d’un utilitaire. Il s’agit du gestionnaire de fichiers Nautilus toujours proposé en version 3.26. Sur ce point la présence de GNOME 3.28 apporte beaucoup de changements comme par exemple le support du Thunderbolt 3 par GNOME Shell. Nous pouvons aussi mentionner la prise en charge des prévisions météorologiques par le calendrier, LibreOffice 6.0 comme suite bureautique par défaut, Firefox 59.0.2 comme navigateur Web ou encore OpenJDK 10 comme le JRE / JDK par défaut.

Ubuntu 18.04 LTS, vive le SNAPS

Canonical profite d’Ubuntu 18.04 LTS pour poursuivre doucement l’implantation de la technologies Snappy. Elle permet de renforcer la sécurité tout en facilement les mises à jour.  Du coup il n’est pas étonnant que plusieurs applications au format Snap soient présentes. Citons GNOME Calculator, GNOME Characters, GNOME Logs ou encore GNOME System Monitor.  Toujours dans l’idée de populariser les installations Snaps, l’application Ubuntu Software permet de basculer facilement entre les différents canaux Snap Store. Plus de 3 000 Snaps sont désormais disponibles dont certains proposent des applications populaires comme Firefox, Spotify, Skype et Slack.

Ubuntu 18.04 LTS propose la prise en charge des « emoji » couleur dans la plupart des applications et un nouveau pilote par défaut pour les souris et les pavés tactiles est mis en œuvre. Il s’agit de libinput. Enfin la distribution « suspend » automatiquement les ordinateurs portables sur batterie après 20 minutes d’inactivité.

Bien qu’annoncé en fin de vie, le noyau Linux 4.15 est au cœur d’Ubuntu 18.04 LTS.

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver) est officiel, quoi de neuf ?

Ubuntu 16.04 LTS, une importante mise à jour du noyau corrige 39 vulnérabilités

Posted by CercLL sur 16 avril 2018

Les utilisateurs de la distribution Linux Ubuntu 16.04 LTS sont invités à mettre à jour leur système. Canonical propose une importante mise à jour du noyau. Elle corrige 39 failles de sécurité.

Après avoir publié de nouveaux « Kernel » pour sa distribution Ubuntu 17.10 (Artful Aardvark), Canonical assure la maintenance d’Ubuntu 16.04 LTS (Xenial Xerus). Elle passe par l’arrivée d’un nouveau noyau qui corrige pas moins de 39 vulnérabilités.  Il permet également de mettre à jour les dérivées de la distribution comme Kubuntu, Lubuntu, Xubuntu, Ubuntu MATE, Ubuntu Kylin et Ubuntu Studio.

L’une des failles les plus sérieuses concerne un souci dans l’implémentation de l’USP sur IP. Une faille permet à un pirate de provoquer à distance un plantage de la machine, de provoquer une consommation excessive de mémoire par déni de service (attaques DoS).

Ubuntu 16.04 LTS, plusieurs versions du noyaux sont disponibles

Canonical recommande à l’ensemble de sa communauté de procéder à une mise à jour de leur distribution.  Pour ce faire les paquets de noyau Linux 32 et 64-bit pour Ubuntu 16.04 LTS utilisant le noyau Linux 4.4 sont disponibles. Il est aussi publié le nécessaire pour les systèmes Raspberry Pi 2, Amazon Web Services (AWS), les environnements « cloud » et les systèmes sous processeurs Snapdragon. Vous trouverez tous les détails ici.

Canonical recommande pour Ubuntu 16.04 LTS 64-bit et 32-​​bit sous le noyau Linux 4.4 d’opter pour le noyau linux-image-4.4.0-119.143. Voici les détails pour les autres cas de vigures

  • Amazon Web Services (AWS) > linux-image-4.4.0-1054-aws-4.4.0-1054.63
  • Raspberry Pi 2 >linux-image-4.4.0-1086-raspi2 – 4.4. 0-1086.94,
  • cloud > linux-image-4.4.0-1020-kvm – 4.4.0-1020.25,
  • Snapdragon > linux-image-4.4.0-1088-snapdragon – 4.4.0-1088.93.

Enfin un update est aussi proposé pour Ubuntu 14.04 LTS (Trusty Tahr). Il corrige un total de huit failles de sécurité. Les utilisateurs sont invités à mettre à jour leur système sous le noyau Linux 3.13. Il est nécessaire de se diriger vers linux-image-3.13.0-144.193 (32 ou 64-bit et PowerPC).

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Ubuntu 16.04 LTS, une importante mise à jour du noyau corrige 39 vulnérabilités

Ubuntu 17.10 et Ubuntu 16.04 LTS, comment installer le noyau Linux 4.16 ?

Posted by CercLL sur 7 avril 2018

Il est possible d’exploiter l’une des dernières évolutions d’un noyau Linux sous Ubuntu. L’installation n’est pas compliquée mais de la prudence est tout de même nécessaire.

Si vous êtes un utilisateur de la distribution Ubuntu ou Linux Mint, il est possible d’installer dès à présent le noyau Linux 4.16. Son installation permet par exemple de profiter de nombreux mises à jours de pilotes et d’améliorations des performances. Les joueurs peuvent également être intéressés car ce noyau propose des optimisations pour les pilotes Intel et AMD autour des API Vulkan et OpenGL.

Une telle opération n’est cependant pas anodine puisque nous touchons au cœur de la mécanique d’un OS. Il est possible qu’après l’installation certaines choses ne fonctionnent plus correctement comme certains modules installés (VirtualBox, Nvidia, Broadcom, etc.).

Ubuntu, comment installer le noyau Linux 4.16 ?

 

La démarche ci-dessous devrait normalement fonctionner si vous êtes sous Ubuntu 17. 10 (Artful Aardvark) ou 16.04 LTS (Xenial Xerus) ou encore des variantes. Ceci concerne par exemple Kubuntu, Xubuntu, Lubuntu, Ubuntu MATE et même Linux Mint,

La première chose à faire est de récupérer l’archive nécessaire à l’installation du noyau. Elle doit correspondre à votre architecture. Elle se compose du noyau générique et des en-têtes, par exemple pour Ubuntu 64-bit

linux-image-4.16.0-041600-generic_4.16.0-041600.201804012230_amd64.deb
linux -headers-4.16.0-041600_4.16.0-041600.201804012230_all.deb

Ces deux fichiers sont à enregistrer dans un répertoire sur le bureau.

Ensuite à cet emplacement, exécuter le terminal afin de saisir la commande si dessous puis l’exécuter.

sudo dpkg -i *.deb

La nouvelle version du noyau devrait normalement s’installer. Le processus peut demander un peu de temps. Cela dépend de la puissance de votre PC. Une fois l’opération terminée, il est nécessaire de redémarrer la machine afin que les changements prennent effet.  Si vous rencontrez des erreurs, essayez avec la commande suivante

sudo apt install -f

Normalement l’opération est terminée.

Comme vous pouvez le voir, ce n’est pas très compliqué. Au prochain redémarrage vous devriez profiter du noyau Linux 4.16 avec votre distribution Ubuntu.

Source ginjfo.com

 

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Ubuntu 17.10 et Ubuntu 16.04 LTS, comment installer le noyau Linux 4.16 ?

Ubuntu 16.04.4 LTS (Xenial Xerus) est disponible, quoi de neuf ?

Posted by CercLL sur 2 mars 2018

Canonical déploie sa quatrième « maintenance » pour sa distribution Ubuntu 16.04 LTS (Xenial Xerus). Malgré un retard dans sa publication en raison des failles Meltdow et Spectre, elle est enfin disponible pour les utilisateurs de la branche 16.04.3 LTS  et les versions antérieures.

Comme prévu, des nouveautés au niveau du noyau et de la gestion graphique sont de la partie. Elles se basent sur celles introduites par le système d’exploitation Ubuntu 17.10 (Artful Aardvark). L’ensemble inclut le noyau Linux 4.13 et la « pile » graphique Mesa 17.2.2 pour les GPU Intel et AMD. A cela s’ajoute la mise à jour de plusieurs composants via les dépôts officiels.

Ubuntu 16.04.4 LTS (Xenial Xerus), adoption du noyau 4.13

 

De manière générale, Canonical annonce que cette version inclut de nouveautés à utiliser avec le matériel le plus récent. Cette maintenance est proposée pour toutes les architectures à l’exception de « powerpc 32-bit ». Elle compose désormais les images bureau de la distribution disponibles en téléchargement.

Si vous utilisez Ubuntu 16.04.3 LTS, vous pouvez mettre à jour votre distribution dès maintenant. Lors du processus vous aurez la possibilité de conserver la version par défaut proposée par Ubuntu 16.04 LTS. Dans les deux cas, les noyaux s’accompagnent des corrections nécessaires face aux vulnérabilités de sécurité Meltdown et Spectre.

La procédure d’update de la distribution passe simplement par l’utilisateur de mises à jour logicielles. Il suffit de déclencher l’installation de toutes les mises à jour disponibles. Vous pouvez également passer par le terminal.

Enfin cette disponibilité permet aux différentes déclinaisons officielles d’Ubuntu d’évoluer. Ainsi les distributions Kubuntu 16.04.4 LTS, Xubuntu 16.04.4 LTS, Lubuntu 16.04.4 LTS, Ubuntu MATE 16.04.4 LTS, Ubuntu GNOME 16.04.4 LTS, Mythbuntu 16.04.4 LTS, Ubuntu Kylin 16.04.4 LTS, et Ubuntu Studio 16.04.4 LTS sont également disponibles.

Source ginjfo.com

 

 

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Commentaires fermés sur Ubuntu 16.04.4 LTS (Xenial Xerus) est disponible, quoi de neuf ?

Ubuntu 18.04 LTS, Canonical ajoute la fonction « installation minimale »

Posted by CercLL sur 1 mars 2018

 

La prochaine version de la distribution Linux Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver) va s’accompagner d’une nouvelle fonctionnalité, l’installation minimale. Petit « soufflet » à Microsoft, Canonical propose à ses utilisateurs d’aller à l’essentiel avec une procédure évitant la présence d’applications secondaires.

Cette nouveauté porte bien son nom « installation minimale ». Elle sera proposée lors du processus d’installation dans la partie « Préparation » après avoir sélectionné la disposition du clavier. Par défaut, elle ne sera pas active. Sa description parle d’une installation minimaliste d’Ubuntu avec un environnement de bureau accompagné de l’essentiel comme un navigateur Web et les utilitaires standards.

Ubuntu 18.04 LTS, c’est quoi l’installation minimale ?

Les premiers essais menés avec l’actuelle version en développement d’Ubuntu 18.04 LTS dévoilent une session plus épurée avec la présence du navigateur Mozilla Firefox et quelques applications GNOME comme le Terminal, le Moniteur système, la Calculatrice, Gedit, Evince et Vidéos (Totem). Canonical ajoute également des applications indispensables. Nous pouvons citer les services « Software Updater », « Software & Updates », « Startup Applications », « Power Statistics », « Input Method », « Archive Manager », « Characters », « Font Viewer », « Screenshot », « Logs » en encore « Passwords & Keys ». Une grande partie de tout ce petit monde est regroupé dans « Utilitaires » pour un accès rapide et facile.

Au final cette option permet à Ubuntu de devenir plus léger et moins gourmand en espace de stockage. Il se vide en partie d’applications spécifiques jugées par certains comme des « bloatware ». Ce choix permet de proposer un système à personnaliser avec ses propres applications.

Ubuntu 18.04 LTS (Bionic Beaver) est actuellement en développement. Comme l’indique sa numération, la version finale est attendue pour le mois d’avril prochain. La date exacte est fixée le 26 avril 2018.

Source ginjfo.com

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | 1 Comment »

Goobuntu : Google abandonne sa distribution Linux basée sur Ubuntu pour Debian En tant qu’OS de bureau pour ses machines en interne

Posted by CercLL sur 20 janvier 2018

Depuis des années, Google a utilisé Goobuntu, une distribution Linux personnalisée basée sur les versions LTS (Long Term Support) d’Ubuntu. Google n’a toutefois pas été un contributeur du projet Ubuntu, mais a simplement utilisé la distribution en tant que client dans le cadre du programme Ubuntu Advantage.

À propos, il faut noter qu’Ubuntu est certes disponible gratuitement en téléchargement et les utilisateurs peuvent également bénéficier d’un support gratuit de la communauté. Mais pour les entreprises ayant des charges de travail de production, Canonical propose une suite d’outils et de services à travers son programme Ubuntu Advantage, pour les aider à tirer le meilleur parti de leurs déploiements Ubuntu.

En août dernier, lors de l’évènement DebConf 17, le géant de Mountain View a toutefois annoncé des plans pour abandonner Ubuntu. Pour ses machines en interne, Google va migrer de Goobuntu vers gLinux, une distribution basée sur Debian Testing. Précisons que la distribution testing de Debian contient les paquets qui n’ont pas encore été acceptés dans la distribution stable, mais qui sont en attente de l’être. Le principal avantage d’utiliser cette distribution est qu’elle contient des versions plus récentes des logiciels.

Le processus de migration de Goobuntu vers gLinux a maintenant commencé. On ne sait pas encore les raisons exactes de l’abandon d’Ubuntu, mais cela permettra à Google d’effectuer des tests en temps opportun sur les paquets et de corriger les problèmes. La migration de Google vers gLinux est également une bonne nouvelle pour le projet Debian, étant donné que Google va contribuer en amont au projet. Mais pour Canonical, c’est certainement une grosse perte. Bien qu’Ubuntu ait un grand nombre de clients dans le domaine des serveurs et du cloud, et reste l’une des distributions Linux les plus populaires sur le marché des PC, Google est tout de même un gros payeur.

Source : It’s FOSS

 

Posted in Uncategorized | Tagué: , | Commentaires fermés sur Goobuntu : Google abandonne sa distribution Linux basée sur Ubuntu pour Debian En tant qu’OS de bureau pour ses machines en interne

Ubuntu 17.04 (Zesty Zapus) est abandonné, il est temps d’adopter Ubuntu 17.10

Posted by CercLL sur 16 janvier 2018

Si vous êtes un utilisateur du système d’exploitation Ubuntu 17.04  (Zesty Zapus), il est nécessaire d’envisager une mise à jour vers une version plus récente de la distribution Linux.

Canonical annonce qu’Ubuntu 17.04 a désormais atteint sa date de fin de vie. En clair l’OS ne profitera plus de mises à jours de sécurité et de logiciels. Lancé le 13 avril 2017, Zesty Zapus a été la dernière version Ubuntu a proposé par défaut l’environnement de bureau Unity 7. Son cœur exploite le noyau Linux 4.10 accompagné du module graphique Mesa 17 et du serveur d’affichage X.Org Server 1.19.

Lors de sa sortie, l’OS s’est accompagné d’une maintenance de neuf mois seulement et la date fatidique a été dépassée. Depuis le 13 janvier dernier, le système d’exploitation est abandonné par Canoncial. Il n’est plus prévu de patchs de sécurité et de mises à jour logicielles.

Canonical recommande à ses utilisateurs de « migrer » leur configuration vers une version plus récente de la distribution, Ubuntu 17.10 (Artful Aardvark) par exemple.

Ubuntu 17.10, comment mettre à niveau Ubuntu 17.04 ?

Ubuntu 17.10 est disponible en téléchargement depuis quelques heures maintenant. Canonical propose avec cette itération d’importants changements. Les actuels utilisateurs de la distribution peuvent naturellement procéder à une mise à niveau de leur version. L’opération n’est pas compliquée mais demande un peu de prudence. Explications.

Ubuntu 17.10 (Artful Aardvark) a été publié avec un environnement de bureau différent par défaut. La distribution profite d’un support jusqu’en juillet 2018 ce qui est intéressant pour les utilisateurs d’Ubuntu 17.04 (Zesty Zapus). L’arrêt de sa maintenance est prévu le 13 avril 2018.

Avant de procéder à une mise à niveau, il est important de noter que cette version propose GNOME 3 comme environnement de bureau. Ceci signifie qu’il faut s’attendre à des changements même si Unity n’est pas supprimé pendant le processus de mise à jour. L’environnement reste accessible en option via l’écran de connexion.

Selon l’un des développeurs d’Ubuntu, Didier Roche aucun paquet que vous avez installé ne sera supprimé pendant le processus de mise à niveau. Par contre certaines fonctionnalités d’Unity ont été modifiées pour s’adapter à l’adoption de GNOME.

Ubuntu 17.10, mise à jour, sauvegarde et mise à niveau

Avant de procéder à une mise à niveau de votre distribution, il est conseillé de créer une sauvegarde de vos fichiers les plus importants (documents, musique, jeux, vidéos, etc.). La prudence n’est jamais inutile.

Ensuite procéder à une vérification de l’état de mise à jour d’Ubuntu 17.04 avec l’installation des derniers updates disponibles. Une fois tout ceci accompli pour lancer la mise à niveau vers Ubuntu 17.10, il faut se rendre dans le terminal afin d’exécuter la ligne de commande suivante

update-manager –c

Elle devrait permettre l’apparition de l’outil de mise à jour logicielle informant qu’Ubuntu 17 .10 est disponible. Il suffit alors de sélectionner « Mettre à jour » et suivre les différentes instructions à l’écran. À la fin du processus de mise à niveau, un redémarrage du PC sera nécessaire. Il va permettre la mise en place de tous les changements.

Ubuntu 17.04 n’est par armé contre Meltdown et Spectre

Il est important de noter que cette version n’est pas armé contre les récentes failles Meltdown et Spectre. A l’approche de la date EOL Canonical n’a pas jugé utile de proposer des correctifs. Il est ainsi expliqué

« Le développement d’une réponse complète aux vulnérabilités Meltdown et Spectre hautement médiatisées est en cours. En raison du timing concernant cette fin de vie, nous ne fournirons pas de paquets du noyau Linux mis à jour pour Ubuntu 17.04 »

Avant d’effectuer la mise à niveau, pensez à sauvegarder vos fichiers et vos paramètres.  Le passage à Ubuntu 17.10 (Artful Aardvark) apporte des changements en particulier du côté de l’interface de bureau, désormais confiée à GNOME 3.26, Enfin Ubuntu 17.10 est proposé uniquement en version 64-bit. Canonical ne propose plus d’image ISO 32-bit.  Si vous êtes dans ce cas, il sera nécessaire de réinstaller le système d’exploitation.

Source ginjfo.com

 

 

Posted in Uncategorized | Tagué: , , | Commentaires fermés sur Ubuntu 17.04 (Zesty Zapus) est abandonné, il est temps d’adopter Ubuntu 17.10

 
%d blogueurs aiment cette page :