CERCLL

CercLL d'Entraide et Réseau Coopératif Autour des Logiciels Libres

  • Articles et pages les plus consultés

  • April

  • Partenaire

  • calendrier

    juillet 2014
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Ordinateur sans OS

  • La Fabulerie

  • Priorité au Logiciel Libre!

  • Aful

  • Toolinux

  • Hébergement d’Images

  • Le Free Software Pact

  • Suivez-nous sur Twitter

  • Nombres de visites sur ce site

    • 14,610 Visites
  • Archives

Firefox 31 est dans les bacs

Posted by cercll le 23 juillet 2014

icones_02265

Cette nouvelle mouture introduit quelques changements ergonomiques et son traditionnel lot de correctifs.

Après une version 29.0 très riche en nouveautés, et une version 30.0 inaugurant une nouvelle gestion des extensions, la Fondation Mozilla vient donc de mettre en ligne la version stable de Firefox 31.0 pour Windows, Mac et Linux.

Le changement le plus visible concerne l’onglet d’accueil qui se dote désormais d’une barre de recherche. Celle-ci est motorisée par Google mais il est toujours possible de choisir un autre moteur par défaut (Yahoo, Bing…).

Sous le capot, le panda roux supporte les interfaces de programmation Safe Browsing de Google permettant d’établir et de mettre à jour des listes noires de sites considérés comme malveillants. Enfin, les fichiers .ogg et .pdf pourront être ouverts dans le navigateur même si aucune application dédiée n’est installée.

Source

bouton_web_soutien_88x31

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

Smartphones : Firefox OS arrive en France chez Leclerc

Posted by cercll le 18 juillet 2014

 L’Open C de ZTE sera commercialisé nu par le géant de la distribution. Après l’Amérique Latine et l’Asie, la Fondation Mozilla tente donc une percée en Europe de l’Ouest.

Changement de stratégie chez Mozilla pour Firefox OS ? Après avoir répété que sa plate-forme visait avant tout les marchés "dynamiques et émergents", la fondation annonce aujourd’hui l’arrivée de smartphones dédiés en Europe de l’Ouest, notamment en Allemagne et en France.

Visiblement, les opérateurs partenaires de Mozilla entendent élargir le terrain de jeu de l’OS. En octobre dernier, Tristan Nitot, évangéliste de Mozilla, nous confiait : "Les opérateurs avec qui nous sommes partenaires, et qui distribuent les smartphones Firefox OS, parlent aujourd’hui de plusieurs pays en Europe et en Amérique latine".

Mozilla bénéficie pourtant d‘une présence forte en France avec son navigateur, et l’évangéliste estime que "c’est un pays qui ferait sens, parce qu’il y a beaucoup de gens avec des features phones qui veulent passer à un smartphone".

69 euros

C’est donc désormais chose faite. "En tant que seul plateforme réellement Open Source, Firefox OS a libéré les utilisateurs, développeurs et acteurs du marché des systèmes fermés et autres limitateurs de contenu qui étaient jusqu’alors présents sur le marché du mobile. Aujourd’hui, nous continuons cette expansion au travers de nouvelles régions, d’appareils portables, et bientôt dans d’autres secteurs présents dans la vie de tous les jours de nos utilisateurs", commente Andreas Gal, directeur technique chez Mozilla.

zte_openc

En France, le ZTE Open C sera donc le premier appareil sous Firefox OS disponible. Il sera distribué nu par l’enseigne E.Leclerc. Son prix public conseillé, sans engagement, est de 69,90 euros, offre de remboursement de 10 euros déduite et valable durant tout l’été jusqu’à la rentrée des classes.

Rappelons que l’Open C est doté d’un écran de 4 pouces, d’un processeur Snapdragon double coeur à 1,2 Ghz, de 512 Mo de RAM et de 4 Go de mémoire de stockage (1,9 utilisables).

Sans donner le moindre chiffre, Mozilla affirme qu’un an après le lancement des premiers appareils, Firefox OS bénéficie d’une "adoption croissante sur le marché". "Nous nous basons sur ce que nous disent nos partenaires. On ne fournit que le logiciel, pas des appareils. On ne vend pas directement. Mais ils sont très contents.", nous expliquait Tristan Nitot.

Mozilla a rassemblé ses smartphones au sein d’une page Internet.

Source

 

bouton_web_soutien_88x31

 


Guide libreassociation. Je fais un don.

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

Mozilla allège les images JPEG affichées sur le Web

Posted by cercll le 17 juillet 2014

 

icones_02265

Technologie : La Fondation met à jour son encodeur permettant désormais de réduire de 5% la taille de ces fichiers. Facebook se dit intéressé.

La Fondation Mozilla poursuit son travail de recherche autour de l’optimisation d’affichage des pages Web en mettant en ligne une nouvelle version de mozijpeg (2.0), son encodeur JPEG.

60.000 dollars de dons

Ce dernier permet désormais de réduire la taille de ces fichiers images de 5% en moyenne. "mozjpeg améliore l’encodage des images tout en maintenant une compatibilité totale avec les décodeurs JPEG existants. Cela est important car ainsi, tous les navigateurs peuvent bénéficier immédiatement de ces améliorations sans avoir à adopter de nouveaux formats d’image, tels que WebP", explique la fondation dans un communiqué.

On rappellera que Mozilla conteste l’intérêt des nouveaux format d’image poussés par Google et Microsoft, préférant continuer à travailler autour du bon vieux JPEG dont la création remonte déjà à 1992.

Tout le problème reste de pouvoir réaliser cette compression supplémentaire en ne dégradant pas la qualité de l’image. Mais pour Josh Aas, stratégie chez Mozilla et auteur du billet de blog sur le sujet, l’enjeu est important :

"Les photos peuvent rapidement peser pour le gros du volume de chargement d’une page web. Réduire le poids de ces fichiers est un but évident pour l’optimisation." Mozilla a donc adapté un outil de création de JPEG existant, libjpeg-turbo, combiné à jpgcrush, qui permet de choisir les meilleurs réglages de compression sans altérer la qualité.

L’idée a déjà séduit un géant du secteur. Facebook annonce en effet qu’il va tester mozjpeg afin d’améliorer la compression des images sur le réseau social. Il faut dire que ce dernier est le plus grand hébergeur d’images du Web. Dans le même temps, le géant a fait un don de 60.000 dollars "afin de contribuer au développement de cette technologie, y compris sa prochaine version mozjpeg 3.0".

Source

 

bouton_web_soutien_88x31

 

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

LiMux : Ubuntu vante les économies de la migration de Munich

Posted by cercll le 10 juillet 2014

Technologie : Migrer de Windows vers Linux, c’est possible selon Canonical qui rappelle que la ville de Munich a déployé 14.000 postes Ubuntu et ainsi économisé plus de 10 millions d’euros. En France, la Gendarmerie en est une autre illustration, et de plus grande ampleur.

Troisième ville Allemande par la taille (1,4 million d’habitants), Munich est régulièrement citée en référence, la preuve que le poste Linux est bien une alternative crédible, et économiquement viable, à Windows.

Et Canonical, l’éditeur de la distribution Ubuntu, ne manque pas de le rappeler – sans cependant apporter de nouvelles données au sujet de cette migration dont le démarrage remonte à 2004 – preuve aussi qu’un tel chantier n’est pas sans complexité (14.000 postes de travail équipés).

LiMux, un projet à 23 millions d’euros

poste-ubuntu-linux-140x105Mais pour l’éditeur de la distribution Linux, ainsi que pour la municipalité, le jeu en valait indéniablement la chandelle. « Il n’y avait aucun doute qu’à court terme il aurait été plus simple pour la ville de Munich de conserver Microsoft. Mais après des recherches approfondies et en tenant compte des effets à court et long terme, la décision a été prise de s’engager sur une solution Open Source » écrit Canonical.

Car sur le long terme, le coût financier pèse indiscutablement en faveur d’une migration sur Linux et une suite bureautique libre en remplacement d’Office. Fin 2012, la municipalité avait ainsi économisé plus de 10 millions d’euros selon l’éditeur. Un chiffre qui tient compte des 6,8 millions d’euros de licences Microsoft économisés.

Au total, Munich évalue le coût global du projet à 23 millions d’euros. Si à la place la ville avait choisi de migrer vers Windows 7 et de nouvelles versions d’Office, il lui en aurait coûté 11 millions d’euros en plus, soit 34 en tout.

Ces calculs, Microsoft les conteste vivement. Début 2013, il avait ainsi commandité sa propre évaluation et estimé que la facture véritable de LiMux était de 60 millions d’euros. Un résultat farfelu pour Munich qui a pointé plusieurs bizarreries dans les méthodes de calcul de cette étude.

72.000 PC Ubuntu à la Gendarmerie

Pour Canonical, l’attitude de Microsoft n’a rien de surprenante. L’éditeur rappelle ainsi qu’au début du projet, le PDG de Microsoft, alors Steve Ballmer, avait interrompu ses vacances pour rencontrer en personne le maire de Munich. La firme de Redmond aurait aussi accordé d’importantes ristournes à d’autres villes pour éviter que LiMux ne fasse tache d’huile.

Le projet n’aura néanmoins pas été un long fleuve tranquille et accumulera les retards, en raison notamment d’un changement de distribution. C’est initialement Debian qui avait été retenu. A noter que la municipalité a aussi entériné le passage d’OpenOffice à LibreOffice en 2013.

Il faut signaler enfin que par la taille, LiMux n’est pas le plus important déploiement Linux. Sur ce terrain, la France bat en effet l’Allemagne. En octobre 2013, la gendarmerie nationale disposait de 37.000 postes sous Ubuntu (90.000 sous OpenOffice). A la fin de cet été, ce sont 72.000 PC qui devraient être passés de Windows XP à Linux.

Et comme Munich, la Gendarmerie estime réaliser d’importantes économies en abandonnant Windows et Office : environ 2 millions d’euros par an, en tenant compte des économies sur le matériel, les licences, et le support (1 dollar par an et par machine). Le TCO par poste a ainsi été réduit de 40% par rapport à une station Windows.

 

Source : http://www.zdnet.fr/actualites/limux-ubuntu-vante-les-economies-de-la-migration-de-munich-39803679.htm

 

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

Voitures connectées : Linux sera également de la partie

Posted by cercll le 4 juillet 2014

 

Technologie : La fondation Linux a annoncé la mise à disposition d’Automotive Grade Linux. Cette plateforme, basée sur Tizen, se destine aux voitures connectées et permettra aux constructeurs de créer leurs propres applications pour voitures connectées

Google a présenté son Android Auto, Apple son CarPlay et c’est maintenant au tour de la fondation Linux de dévoiler son propre projet d’OS à destination des voitures connectées. Baptisé Automotive Grade Linux (AGL) celui-ci est basé sur Tizen et développé en open source par plusieurs acteurs du monde de l’informatique ou de l’automobile. La fondation Linux cite notamment les noms de Samsung, Intel, ou Fujitsu mais aussi Toyota, Hyundai ou Nissan.

AGL est une plateforme, qui permettra à l’utilisateur d’interagir avec sa voiture depuis son portable. Les développeurs tiers pourront ainsi développer différentes applications fonctionnant sous HTML5 et Javascript.

Une alternative open-source pour les constructeurs

Le principal avantage d’AGL est d’offrir aux constructeurs une plus grande marge de manœuvre afin de proposer à l’utilisateur une interface et des applications personnalisées. Plusieurs fonctionnalités sont déjà disponibles sous AGL, la fondation Linux cite ainsi la possibilité de gérer les contrôles audio, d’afficher son écran d’accueil et les informations sur son portable ou encore la gestion du chauffage et de la ventilation depuis le smartphone.

L’objectif de la fondation est d’imposer AGL comme un standard, laissant aux constructeurs la liberté de développer des applications sans avoir à composer avec les restrictions logicielles imposées par les éditeurs tels qu’Apple ou Google. De plus, Samsung cherche actuellement à s’émanciper de l’OS Android par Google et si le constructeur coréen parvient à imposer Tizen à sa base utilisateur, alors AGL disposera d’un argument de poids face aux deux autres alternatives.

La première version d’AGL est disponible ici, ainsi qu’un wiki rassemblant les informations sur les différents modules et projets portés par la communauté.

Source : http://www.zdnet.fr/actualites/voitures-connectees-linux-sera-egalement-de-la-partie-39803389.htm

 

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

Autodéfense courriel

Posted by cercll le 2 juillet 2014

full-infographic

la Fondation pour le Logiciel Libre (Free Software Foundation)  signale la mise en ligne du guide « Autodéfense courriel » en plusieurs langues dont le français:
<https://emailselfdefense.fsf.org/fr/>
La traduction de l’anglais fut assurée par l’April et Framasoft.

L’objectif du guide est de montrer que dans un monde de surveillance généralisée le chiffrement des courriels est nécessaire et accessible à tous.
Comme le disait récemment Edward Snowden « adopter le chiffrement est la première mesure efficace que tout le monde peut prendre pour mettre fin à la surveillance de masse ».

Vous y trouverez également une infographie prête à être diffusée sur votre site, sur les forums et réseaux sociaux :
<https://emailselfdefense.fsf.org/fr/infographic.html>
N’hésitez pas à faire circuler ces liens.

Priorité au Logiciel Libre !
Je soutiens l’April :
http://april.org/campagne

bouton_web_soutien_88x31

 

Source :http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=1615691

 

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

Brevets logiciels : recadrage historique de la Cour Suprême des États-Unis

Posted by cercll le 30 juin 2014

 

Le 19 juin 2014, la Cour suprême des États-Unis a enfin posé des limites à la brevetabilité des logiciels. Dans une décision unanime les juges ont rejeté les brevets mis en cause dans l’affaire Alice v. CLS Bank.

Si la décision ne mentionne pas explicitement les brevets logiciels1, elle réduit le champ de la brevetabilité, en affirmant que le fait qu’une idée abstraite soit appliquée par le biais d’un ordinateur ne suffit pas à la rendre brevetable. Cela tord le cou à une interprétation trop extensive par la cour spécialisée sur les brevets (appelée Cour of Appeal of the Federal Circuit, CAFC) aux États-Unis d’une ancienne décision de la Cour Suprême, Diamond v. Diehr, qui considérait qu’une invention était brevetable dès qu’elle était implémentée par ordinateur.

« Cette décision est une excellente nouvelle pour l’informatique en général et pour le logiciel libre en particulier », explique Jeanne Tadeusz, responsable des affaires publiques de l’April. « Cela réactive le principe fondamental selon lequel les idées sont de libre parcours, c’est-à-dire que c’est leur application matérielle qui est encadrée par le droit. Le simple fait de la mettre en place par ordinateur ne suffit pas à la rendre brevetable. »

Si cela n’interdit pas explicitement tous les brevets logiciels, cela permet au moins de les circonscrire. L’April se réjouit donc de la décision, mais souligne aussi l’importance d’avoir une juridiction suprême généraliste, qui ne soit pas incluse dans un microcosme des brevets. En effet, les cours spécialisées avaient toutes validé ce type de brevets logiciels ; seule la cour suprême les réfute. La mise en parallèle de ce système avec celui proposé par le brevet unitaire européen souligne les dangers de ce dernier : avec uniquement des juridictions spécialisées, peuplées de spécialistes des brevets, le futur système européen risque fort de ne pas permettre de tels recadrages.

La suite sur le site de l’APRIL

bouton_web_soutien_88x31

 

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

La Corée du Sud veut passer aux logiciels libres et open source d’ici 2020

Posted by cercll le 30 juin 2014

 

Open Source : Poussée par les arrêt passés ou futurs du support de systèmes d’exploitation propriétaires, la Corée du Sud a décidé de se libérer de sa dépendance en faisant passer le secteur public au logiciel libre.

La fin cette année du support de Windows XP et l’arrêt programmé pour 2020 de Windows 7 ont décidé le gouvernement de la Corée du Sud de se défaire de sa dépendance aux logiciels propriétaires.

C’est ce que rapporte le site coréen ETNews: en 2020, à la fin du support de Windows 7, le gouvernement prévoit de migrer vers les systèmes d’exploitation open source.

Coopération privé-public

Le 25 juin, lors d’une réunion à Séoul, Lee Hyeok-jae, qui dirige la division Promotion de l’industrie du logiciel à la National IT Industry Promotion Agency (NIPA), a présenté les résultats provisoires du plan pour l’open source ("Open Source Software Invigoration Plan") établi par des experts de l’industrie et de l’université.

Ce projet a pour objectif de créer un environnement informatique "non biaisé en faveur d’un certain système d’exploitation et d’établir un écosystème domestique de logiciel open source à travers la coopération entre les secteurs privé et public", expose ETNews.

Les travaux de conversion basés sur HTML5 seront réalisés afin qu’Active X soit exclus des administrations publiques et des sites web de service à la clientèle. Les documents diffusés par les institutions publiques le seront en plusieurs formats, dont .hwp (format du traitement de texte coréen Hangul, très employé par le secteur public sud-coréen) et PDF.

Généralisation possible en 2018

À partir de 2015, le projet de système d’exploitation open source pilote sera mis en œuvre dans dix institutions publiques et privées.

En 2018, le gouvernement prévoit d’examiner si l’introduction des logiciels libres pour ordinateurs a réduit les dépenses et de l’institutionnaliser. "Nous prévoyons de développer une excellente main-d’œuvre de logiciels open source en soutenant les activités de la communauté des logiciels open source et en renforçant l’éducation universitaire", a déclaré Lee Hyeok-jae. "Nous envisageons de créer des systèmes connexes pour que le logiciel open source soit conforté comme un projet gouvernemental de R&D."

Attention aux formats

Les professionnels coréens du logiciel libre apprécient naturellement cette orientation, mais mettent l’accent sur les questions de normes et de formats. Song Hyeon-do, président de la communauté coréenne d’Ubuntu, note que "comme les organismes publics utilisent certains documents électroniques, comme hwp et PDF, ils interfèrent avec l’essor des logiciels open source."

Song Sang-hyo, président de l‘Open Source Software Association (KOSSA), affirme quant à lui que "la normalisation est plus urgente que la diffusion de logiciel open source". "Les institutions publiques doivent normaliser le format de production de document électronique et ouvrir cette norme avant que le marché du logiciel open source puisse se développer."

Le plan de dynamisation des logiciels open source doit être finalisé au cours du second semestre de cette année. Lors d’un atelier à Séoul le 3 juin, le ministère de la Science, des Technologies de l’information et de la Planification, avait déjà annoncé la volonté de pousser le secteur public sud-coréen vers des logiciels libres et open source.

L’intérêt de la Corée du Sud pour les logiciels libres remonte loin, puisque dès 2003 le pays du Matin calme s’y intéressait pour son administration. Reste à voir si la fin du support des OS propriétaires sera cette fois un vrai déclencheur pour qu’au-delà des annonces l’action suive.

Source : http://www.zdnet.fr/actualites/la-coree-du-sud-veut-passer-aux-logiciels-libres-et-open-source-d-ici-2020-39803113.htm

 

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

Install Party GNU/Linux à Marseille

Posted by cercll le 15 juin 2014

affiche juin

 

 

L’ association CercLL (CercLL d’Entraide et Réseau Coopératif autour des Logiciels Libres).

vous invite à une install party GNU/Linux, le samedi 28 juin 2014 de 14h30 à19h30, dans la salle de la Fabulerie  au 4 rue de la Bibliothèque 13001 Marseille  (Prés du Conservatoire).

Vous avez envie de découvrir un système d’exploitation libre, simple d’utilisation, stable, rapide et sécurisé. Une nouvelle façon d’utiliser votre ordinateur.

Vous vous sentez une affection naissante pour le Gnou et le Manchot, les mascottes de GNU/ Linux.

Au programme :

DÉCOUVERTE de l’univers des logiciels libres.

INSTALLATION d’un environnement GNU/ Linux, ainsi que le meilleur des logiciels libres.

DÉMONSTRATION de jeux vidéo sous Linux.

Venez avec votre ordinateur nous installerons ensemble une distribution GNU/Linux avec un ensemble de logiciels libres et gratuits pour une utilisation quotidienne.

Une participation de 2 euros est demandée.

L’adhésion à l’association est de 20 euros annuelle.

Entrée libre – accessible aux débutant-e-s

Plan d’accès :http://www.openstreetmap.org/node/2118530202#map=19/43.29531/5.38390

 

bouton_web_soutien_88x31

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

Démonstration de MAO (Musique Assistée par Ordinateur)

Posted by cercll le 26 mai 2014

afficheMAO4

L’ association CercLL (CercLL d’Entraide et Réseau Coopératif autour des Logiciels Libres).

Dans le cadre de la fête de la Musique ,vous invite à une Démonstration de MAO (Musique Assistée par Ordinateur) ,par Lalimace de l’association CercLL. le samedi 14 juin 2014 de 14h30 à18h00, dans la salle de la Fabulerie  au 4 rue de la Bibliothèque 13001 Marseille  (Prés du Conservatoire).

Vous avez envie de découvrir ce que peut être la musique assistée, vous lancer dans la production ou la création de musique par ordinateur, avec des logiciels-libres ,vous êtes les bienvenus.

Plan d’accès :http://www.openstreetmap.org/node/2118530202#map=19/43.29531/5.38390

 

bouton_web_soutien_88x31

 

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

Rencontres de l’Orme 2.14 : Espace thématique du Libre

Posted by cercll le 20 mai 2014

Cerclllogo1

L’association CercLL ( CercLL d’Entraide et Réseau Coopératif autour des Logiciels Libres )sera présente aux Rencontres de l’Orme 2.14 qui auront lieu le mardi 27 mai et le mercredi 28 mai, de 9h30 à 17h30, au Palais des Congrès de Marseille (Parc Chanot, rond-point du Prado; 2, boulevard Rabatau, 13008 Marseille).

L’Orme 2.14 accueillera les rencontres du numérique pour l’éducation et la culture, autour de la thématique : « École numérique : une école augmentée ? ».

L’espace thématique « Logiciels et Ressources Libres » regroupera de nombreux acteurs du Libre (associations, entreprises, …).

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

Mozilla n’introduira pas de publicité dans Firefox, enfin pas tout de suite

Posted by cercll le 13 mai 2014

Dans un post officiel, un vice-président du navigateur open source annonce que l’intégration de la publicité dans Firefox est suspendue, malgré des tests qui pourraient aller dans ce sens, si l’expérimentation était concluante.

Ce n’est pas une machine arrière. Plutôt l’explicitation de précautions face à une situation où Mozilla pourrait avoir beaucoup à perdre. Dans un post daté du 9 mai sur le blog de Mozilla, Jonathan Nightingale, un des vice-présidents de Firefox, est revenu un peu plus en détails sur l’expérimentation à laquelle le navigateur va se livrer dans les semaines et mois à venir.

En février dernier, Mozilla suscitait l’ire et l’inquiétude de ses utilisateurs et de la communauté en annonçant vouloir mettre en place de la publicité dans l’onglet ouvert par défaut au lancement de son navigateur Web. Un moyen, comme nous l’expliquions, de diversifier les sources de revenus du « renard de feu ».

Rassurer et expérimenter

En ce mois de mai, Jonathan Nightingale se veut rassurant. Face à la crainte de voir « Firefox transformer en un fatras de logos vendus au plus offrant, sans contrôle de l’utilisateur et sans bénéfice pour l’utilisateur », le vice-président rétorque : « cela ne va pas se passer comme ça. Ce n’est pas ce que nous sommes chez Mozilla ». Pour autant, l’expérimentation va devenir réalité très bientôt, « dans les prochaines semaines ».
Les premiers tests seront effectués sur les versions pré-finales afin de voir si les équipes de Firefox « arrivent à faire en sorte que la page du nouvel onglet soit plus utile, en particulier pour les Firefox nouvellement installés, là où nous n’avons pas encore de recommandation à faire en fonction de votre historique de navigation ».
Pendant cette phase d’expérimentation, les utilisateurs de Firefox en version pre-release devraient ainsi se voir proposer des sites de la galaxie Mozilla, ou d’autres sites Web « utiles ». L’objectif, selon Jonathan Nightingale est de « comprendre ce que [les] utilisateurs trouvent utile et ce que [ils] ignorent ou désactivent ».

865680

La publicité annulée ou repoussée ?

Le responsable de Firefox s’empresse de préciser : « ces tests n’ont rien à voir avec les revenus et il n’en sera pas généré » pendant cette phase. Il ajoute alors : la mise en place de « partenariats pourrait être la prochaine étape une fois que nous serons suffisamment confiants dans le fait que nous pouvons apporter une valeur ajoutée à l’utilisateur ». C’est cette dernière phrase qui fait que nombre de sites et d’observateurs pensent que Firefox a abandonné la publicité, alors que d’autres pensent qu’elle arrivera à terme.
Car, derrière Firefox, il y a un enjeu colossal, celui de son existence même et des moyens nécessaires. Le navigateur tient la vague jusqu’à présent en grande partie grâce à Google et aux revenus que ce dernier lui rapporte. Prendre des distances vis-à-vis de cette source quasi unique est donc essentiel et il semble inévitable que prochainement les utilisateurs de Firefox contribuent à l’effort, d’une manière ou d’une autre.

Une voie inéluctable ?

Sur Windows, Firefox utilise désormais un « stub », un contrôleur de téléchargement, depuis une dizaine de versions environ. Le genre d’outil qui permettrait, à terme, de glisser de la publicité, ce que ne fait pas Mozilla actuellement. Pour l’instant, la Fondation doit surtout s’en servir pour obtenir une meilleure visibilité sur la pénétration de son browser. En effet, grâce au stub, il est possible de savoir non seulement combien de fois le navigateur a été téléchargé mais également combien de fois il a été installé. Car tous les téléchargements n’aboutissent pas à une installation. C’est donc un contrôle plus précis de son « parc installé » que s’assure Firefox avec cet outil… tant que la voie de l’intégration publicitaire n’est pas retenue.

865684

L’installeur désormais utilisé par Firefox.

 

Et si la publicité n’était pas un problème ?

L’essentiel étant, comme le dit d’ailleurs Jonathan Nightingale, que Firefox « continue d’écouter les retours et suggestions qui font que cela fonctionne bien » pour les utilisateurs. « Parce que c’est ce que nous sommes chez Mozilla », conclut-il. En définitive, la gratuité sans contrepartie est rare et difficilement conciliable avec le constat de réalité économique auquel l’utilisateur sera confronté tôt ou tard.

De la publicité dans Firefox pourrait ne pas être un problème finalement tant qu’elle est contrôlée, ou mieux désactivable ; tant qu’elle permet à Mozilla de continuer à porter son combat, sans sombrer dans la commercialisation de ses produits aux détriments des utilisateurs.

Source

 

 

 

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

Install Party GNU/Linux à Marseille

Posted by cercll le 28 avril 2014

affiche mai

L’ association CercLL (CercLL d’Entraide et Réseau Coopératif autour des Logiciels Libres).

vous invite à une install party GNU/Linux, le samedi 24 mai 2014 de 14h30 à19h30, dans la salle de la Fabulerie  au 4 rue de la Bibliothèque 13001 Marseille  (Prés du Conservatoire).

Vous avez envie de découvrir un système d’exploitation libre, simple d’utilisation, stable, rapide et sécurisé. Une nouvelle façon d’utiliser votre ordinateur.

Vous vous sentez une affection naissante pour le Gnou et le Manchot, les mascottes de GNU/ Linux.

Au programme :

DÉCOUVERTE de l’univers des logiciels libres.

INSTALLATION d’un environnement GNU/ Linux, ainsi que le meilleur des logiciels libres.

DÉMONSTRATION de jeux vidéo sous Linux.

Venez avec votre ordinateur nous installerons ensemble une distribution GNU/Linux avec un ensemble de logiciels libres et gratuits pour une utilisation quotidienne.

Entrée libre – accessible aux débutant-e-s

Plan d’accès :http://www.openstreetmap.org/node/2118530202#map=19/43.29531/5.38390

 

 

bouton_web_soutien_88x31

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

Linux Identity fait honneur à Debian 7.4

Posted by cercll le 23 avril 2014

 

La quatrième mise à jour du système Debian, 7.4, est disponible dans le nouveau magazine Linux Identity.

1_debian74_fr_www-27ab0

 

Peu importe le processeur, Intel ou AMD, quelle que soit la marque de votre ordinateur, Debian devrait trouver sa place.

A cette édition est attaché le DVD double-face avec les outils d’installation complets de Debian 7.4, destinés aux architectures 32 et 64 bits.

Sommaire

Mais qu’est-ce qu’il y a dedans (Description du contenu du DVD)
Et l’aventure commence (Installation)
Derniers petits réglages (Configuration)
Bluemind – eprit bleu
MonetDB – rangement en colonne
Streaming

Source

 

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

Les versions 14.04 LTS d’Ubuntu et Ubuntu Server disponibles jeudi

Posted by cercll le 17 avril 2014

 

Open Source : Ces versions seront maintenues deux ans, comme il se doit avec une "Long Term Support". Canonical mise sur le cloud pour cette sortie.

Ubuntu 14.04 LTS sera publiée jeudi 17 avril en versions desktop et server. Baptisée "Trusty Tahr" (le tahr sûr), elle intéressera particulièrement les entreprises : en tant que version "Long Term Support" (LTS), elle est maintenue pendant cinq ans, quand les publications intermédiaires sont prises en charge pendant neuf mois.

Voilà la distribution qui pourrait tourner sur les serveurs et postes de travail des professionnels pendant les prochaines années. C’est la cible principale de la communication de Canonical, l’éditeur de la distribution GNU / Linux, qui mise tout sur "la plateforme de choix pour le cloud".

Tout pour le cloud

Comme les LTS précédentes, la version Server vient par exemple avec la surcouche de déploiement et de gestion des infrastructures cloud OpenStack. Canonical certifie également que cette 14.04 LTS peut tourner sur puces ARM 64-bit.

Basé sur le kernel Linux en version 3.13.6, Ubuntu 14.04 introduit aussi la prise en charge de Docker, le système de conteneur pour Linux. Il permet d’assurer la portabilité applicative sur n’importe quelle machine locale, cloud privé ou public. Une fonctionnalité également renforcée dans Red Hat Enterprise Linux 7, publiée ces jours-ci en Release Candidate.

Pousser les entreprises vers Ubuntu

Pour Canonical, il s’agit d’amener plus d’entreprises à adopter Ubuntu, et de façon plus large. De "l’adoption informelle" en entreprise, Mark Shuttleworth, PDG de l’éditeur, veut passer à une utilisation consciente et assumée par les DSI. "Grâce à OpenStack, il y a une vraie prise de conscience autour d’Ubuntu chez les DSI et ce mouvement a renforcé la question ‘Que pouvons-nous faire d’autre avec Ubuntu ?’", alors qu’auparavant, les DSI avaient tendance à répondre "Nous n’utilisons pas Ubuntu".

Du côté de la version pour postes de travail, on peut surtout s’attendre à une interface revue, même si Unity 8 et le serveur d’affichage Mir ont été finalement rejetés. Ils ne seront intégrés qu’à partir de la version 15.04, qui pourrait marquer la première pierre concrète de la "convergence" voulue par Canonical sur PC, smartphones, tablettes et autres.

Source

 

Posted in Uncategorized | 1 Comment »